En septembre 2007, lors du dernier salon de Francfort, Peugeot a dévoilé
un exercice qui n’a laissé personne indifférent : le concept 308 RCZ.
L’idée de lui donner vie commercialement est rapidement devenue une
évidence.

Peugeot 308 RCZ

Toutefois, pour réussir ce passage du rêve à la réalité, une réelle
détermination, une véritable audace et beaucoup d’inventivité ont été
nécessaires.
Stylistes et ingénieurs ont travaillé de concert pour que l’ensemble des
prestations du véhicule soient en rapport avec ce qu’il évoque
extérieurement.
Si la volonté première fut de conserver l’esprit stylistique du concept, en
dépit du défi que constitue l’intégration de toutes les contraintes inhérentes
à la fabrication et à la commercialisation d’une telle voiture, le pari est allé
encore plus loin.
En effet, des objectifs très ambitieux lui ont été assignés en termes de
sensation de conduite et de qualité de réalisation pour la doter d’une
identité propre extrêmement forte.
Ce coupé 2+2, compact, a été conçu pour devenir un véhicule exclusif, un
concentré d’émotions, tourné vers une clientèle moderne, particulièrement
exigeante et experte en termes de plaisir automobile.
Son appellation, RCZ, symbolise ce positionnement distinctif et singulier
par rapport à la gamme Peugeot puisqu’il est le premier véhicule particulier
à ne pas utiliser la numérotation avec un zéro ou un double zéro central.
La RCZ se pose donc en tant qu’illustration de toutes les valeurs de
Peugeot, des valeurs immuables mais toujours modernes, car sans cesse
réinterprétées et toujours en accord avec leur temps.
Autre challenge du projet, réussir le développement de ce nouveau
véhicule dans un délai particulièrement réduit. C’est chose faite, puisque,
deux ans seulement après l’exposition du concept-car, la RCZ sera
dévoilée pour la première fois au public, sous sa forme définitive, lors du
63e salon de Francfort.
Véritable défi dans le contexte économique actuel, la RCZ sera
commercialisée au printemps 2010.

308 RCZ vue de haut