Essai Volvo C30 D5 : la potion magique

Texte et photos : Olivier Sibani

Volvo C30 D5

Volvo C30 D5

Digne héritière des coupés P1800 ES et de la 480 ES, Volvo perpétue la tradition en proposant ce coupé au dessin on ne peut plus originale.
Au menu de cet essai la déclinaison diesel du cinq cylindres D5 de 180 ch dans sa finition R-Design.

Design :
Avec ses lignes très tendances, la petite suédoise ne manque pas de sex-appeal pour séduire une clientèle jeune surtout dans sa tenue de sport R-Design. D’ailleurs les passants ne manquaient pas de se retourner sur notre passage.
La sportivité est renforcée par l’équipement de la version R-Design à savoir :
- Spoiler spécifique, bas de caisse latéraux et jupe arrière couleur carrosserie,
Coque des rétroviseurs et contour de calandre alu brossé,
Double sortie d’échappement,
Logo R-DESIGN sur la calandre, le volant et les sièges avant,
Sellerie R-DESIGN bi-ton en Cuir/Flex-Tec,
Incrustations et console centrale en Aluminium R-DESIGN,
Volant Sport 3 branches en cuir perforé avec insert Aluminium,
Tapis de sol Sport avec liseré contrasté,
Pédales Sport en Aluminium,
Combiné d’instruments sur fond bleu,
Jantes alliage 17″ Serapis Argent Brillant.

Volvo C30 D5

Volvo C30 D5

A son bord :
Le tableau de bord au demeurant classique offre l’avantage de bien présenter. La qualité d’assemblage est d’un très bon niveau, un sentiment de robustesse s’en dégage. On retrouve la fameuse façade centrale en aluminium anodisé façon carbone du plus bel effet.
Cependant le grain du plastique moussé n’égale pas ceux des 308 & golf ou autre audi A3. La finition globale est très soignée et l’assemblage ne souffre d’aucun reproche.

Volvo C30 D5

Volvo C30 D5

Au niveau des rangements on apprécie les deux portes gobelets qui sont dissimulés sous un volet à lamelles près du levier de vitesse.
La jante du volant épaisse offre une excellente prise en main. Ce dernier comporte plusieurs fonctionnalités comme : le décrochage du téléphone, la sélection du volume et des morceaux de musique, et le régulateur de vitesse.
Les sièges un peu fermes offrent un bon maintien et préservent un bon confort même sur long parcours.
La visibilité du compteur et de l’ordinateur de bord est bonne, à noter que sur cette version R-Design les fonds de compteurs sont bleus.
L’accès au place arrière n’est vraiment pas aisé, tant pas la faible avancée du siège avant que par la ceinture de sécurité avant qui complique les choses. Les deux places arrière offrent un espace correcte pour des enfants mais des adultes n’y seront pas à leur aise.
Coffre :
C’est le point sombre au tableau car sa contenance est faible à l’image de la boîte à gants donc la contenance est ridicule.

Volvo C30 D5

Volvo C30 D5

Volvo C30 D5

Volvo C30 D5

Technologie embarquée :
L’écran du GPS rétractable automatiquement rajoute une touche de modernité à la planche de bord. Il est en outre très complet même si l’affichage de sa carte est relativement simpliste. La géo-localisation est bonne ce qui permet au système d’être réactif. Ce Gps est accouplé à la téléphonie Bluetooth du gsm, de même la composition des numéros sur la console centrale est très intuitive.
Le menu pour passer du mode GPS au Tuner FM ou téléphone gagnerait en convivialité, on se perd souvent dans les sous menus (peu pratique en roulant).
La réception radio est bonne, le réglage du volume et du tuner peuvent se faire également sur le volant.
Le BLIS :
Système de surveillance de l’angle mort ou autrement dénommé Blind Spot Information System permet d’être averti lorsqu’un véhicule se trouve dans l’angle mort de la voiture.
Déjà utilisé lors de notre précédent essai de la C70 ce système est très appréciable. Notamment dans les grandes axes où les deux roues ont l’habitude de slalomer entres les autos.

Volvo C30 D5

Volvo C30 D5

Performances :
C’est tout simplement mathématique et la recette n’est pas d’aujourd’hui. Prenez une auto au poids « contenu » greffez lui un gros moteur, le tout mixer avec bon châssis et vous obtenez une voiture aux performances détonantes !
Dans les faits, à la moindre sollicitation du 5 cylindres le moteur vous catapulte à des vitesses rapidement répréhensibles !
La santé du cinq cylindres est telle que vous pouvez évoluer entre 1 000 & 2 000 tours quel que soit le type de parcours. Voies d’accélération et dépassement éclairs sont la spécialité de la suédoise.
Accouplé à la transmission automatique Geatronic à 5 rapports l’ensemble moteur/boîte nous a donné pleine satisfaction. Même si la boîte de vitesse gagnerait davantage en agrément si elle se montrait plus réactive en phase d’accélération.
Cette voiture évolue avec une grande aisance quel que soit le type de parcours, elle se montre très maniable en ville et les autoroutes en font son terrain de jeu.
La consommation est correcte au regard des performances et permet grâce à son réservoir de 60 litres d’offrir une belle autonomie (environ 900 kms selon l’ordinateur de bord).
Liaison au sol :
Dès les premiers kilomètres la C30 gagne notre confiance, la voiture se montre très stable et la direction précise permet d’exploiter pleinement de la puissance du moteur.
Nous craignions que la motricité du train avant soit mis à mal par les 180 ch et les 34,8 m/Kg de couple mais il n’en est rien. La voiture enchaîne les virages avec une facilité déconcertante même en repartant à pleine charge en sortie de virage la motricité est au rendez vous !
Pourtant la voiture gagnerait en dynamisme avec une monte pneumatique 18 pouces (en option). Pour le reste les pneus Continental 205/50/17 offrent une bonne adhérence.
Au chapitre du freinage, la puissance des freins préservent des bonnes distances d’arrêt avec davantage de mordant ce serait parfait.
Sécurité :
Si il y a bien un domaine où Volvo excelle c’est bien celui de la sécurité active et passive.
Le BLIS, Whips (protection contre le coup du lapin), correcteur électronique de trajectoire, répartiteur et assistance au freinage d’urgence sont de la partie.
A noter que notre version était équipée de vitres latérales avant feuilletée offrant à la fois un gage de sécurité en cas de collision ou d’agression.La Volvo C30 décroche la note maximale de 5 étoiles au crash test Euro NCAP.

Volvo C30 D5

Volvo C30 D5

Bilan :
Cette compacte suédoise a vraiment tout pour séduire surtout dans sa livrée R-Design. La qualité de fabrication est au rendez-vous et son design original en font une compacte de charme.
Avec son moteur D5 elle abat sa carte maîtresse : des prestations routières de haut niveau dans une auto si compacte ce n’est pas habituel. Le constructeur suédois accentue la séduction d’une gamme qui mise sur l’originalité du style, l’agrément d’usage et la sécurité.

LIRE EGALEMENT :

Essai Volvo C30 D4 R-Design Geartronic 6 : La relève

 Ce que nous avons aimé :

Ligne originale,
Comportement dynamique,
Qualité de fabrication,
Performances du 5 cylindres,
Sécurité active.

 Ce que nous avons moins aimé :

Volume de coffre peu pratique,
Accessibilité aux places arrières,
Options nombreuses.

Données techniques :
Performances chiffrées constructeur :

- 0 à 100 : 8,4 secondes
- Vitesse maximale : 220 km/h
- Distance de freinage à 100 Km/h : 37,6 m

Consommations chiffrées constructeurs :

Mixte : 9,5 l/ 100 km
Extra urbain : 5,4 l/ 100 km
Emission de CO2 (g/km) : 182 g/km
Capacité du réservoir : 60 litres

Moyennes enregistrées lors de notre essai :

Mixte : 8,7 L/100km (30 % autoroute – 30 % nationale – & 40 % ville)

Dimensions & poids :

Masse à vide : 1 479 kg
Longueur : 4,252 m
Largeur (rétroviseurs repliés) : 1,871 m
Empattement : 2,640 m
Diamètre de braquage : 11,1 m
Tarif en fintion R-Design : 30 050 euros – selon tarif constructeur septembre 2009
Tarif de la version essayée : 37 450 euros
Options de la version testée :
Blis, P.Métalisée, Vitres avant feuilletées, Phares bi-xénon, Radar de recul, toit ouvrant électrique & GPS.

Volvo C30 D5

Volvo C30 D5

2 réflexions au sujet de « Essai Volvo C30 D5 : la potion magique »


  1. Exellent reportage comme toujours! au plaisir de lire de nouveaux essais. Réginald Coupin

Les commentaires sont fermés.