Essai Peugeot 407 Coupé 2.0 HDI 163

Texte et photos : Olivier Sibani

Peugeot 407 Coupé

Peugeot 407 Coupé

Essai Peugeot 407 Coupé 2.0 HDI 163

Apparu à l’autonome 2005, le Coupé 407 est issu de la grande tradition des coupés haut de gamme Peugeot.
Arrivé à maturité le coupé 407 reçoit depuis cet été deux nouvelles motorisations diesel à savoir : le 2.0 HDI 163 et le nouveau six cylindres 3.0 HDI 241 Ch (très prochainement testé sur notre site). Les versions essence font quant à elles leur disparition du catalogue.
Nous commencerons donc par le moteur d’entrée de gamme, l’inédit 2.0 HDI 163 qui devrait dorénavant représenter la majorité des ventes.

Peugeot 407 Coupé

Peugeot 407 Coupé

Design :
Même si les lignes du coupé 407 ne provoquent pas la même émotion générale que celle du coupé 406 dessiné à l’époque par Pininfarina ; la réussite sur le plan esthétique nous semble atteinte. On retrouve à l’avant la gueule de squale affamé de la berline tandis que l’arrière évoque les concepts RC Pique et Carreau. Le diffuseur arrière vient parfaire cette touche de sportivité.
On notera également quelques petites modifications esthétiques opérées sur cette dernière évolution à savoir :
Les rétroviseurs extérieurs de dimensions plus généreuses permettant d’offrir une surface de rétrovision plus grande.
Enfin un jonc chromé parcourant tout le haut de la ligne de vitrage latéral vient parfaire sa ligne.

Dernier avantage non négligeable, la voiture est désormais livrée en jantes 18 pouces sur la version 2.0 HDI 163 (uniquement réservé au V6 jusqu’à présent). L’ancienne version HDI 136 n’était livrée qu’en 17 pouces.
Le Cx de 0.647 ne laisse aucune équivoque sur la fluidité de ses magnifiques courbes.

Peugeot 407 Coupé

Peugeot 407 Coupé

A son bord :
Aucune surprise, on est bien au volant d’une 407 : tableau de bord, commandes et volant sont repris de la berline. L’instrumentation du fond de combiné noir typé carbone est des plus réussie.
D’autre part, la finition Feline dispose du pack cuir, elle intègre la sellerie cuir ainsi que la planche de bord habillée de cuir. Tout ceci contribue à renforcer l’aspect haut de gamme du modèle. De même la qualité des matériaux et l’assemblage sont de bonne facture (à noter que même la boite à gants est revêtue de cuir) cachet garanti.
L’habitacle est suffisamment spacieux pour accueillir quatre adultes et le coffre de 400 dm3 peut contenir tous leurs bagages. L’ouverture de la malle arrière peut s’effectuer à distance depuis le plip.
L’accès aux places arrières est facilité par l’avancée électrique des sièges avant. Le système de basculement du siège avant est aussi facile d’utilisation que rapide : un bon point lorsque vous voyagez à plusieurs !
Le 2.0 HDI est d’un silence remarquable associé aux vitres feuilletées livrées de série l’insonorisation de la voiture est particulièrement soignée.

Peugeot 407 Coupé

Peugeot 407 Coupé

Peugeot 407 Coupé

Peugeot 407 Coupé

Equipement :
La finition Féline ici essayée dispose d’un équipement pour le moins pléthorique à savoir : l’aide au stationnement avant et arrière, l’alarme, les sièges cuir chauffant avec réglage électrique, la navigation, les projecteurs directionnels et le système audio JLB.
Comme la berline, le coupé hérite d’une ergonomie moyenne quant à la disposition des différentes commandes sur la console centrale.
La version essayée était dotée du système de navigation WIP COM. Ce système GPS est accouplé à la fonction téléphonique bluetooth.
Le système audio JBL comblera les mélomanes les plus avertis dans cet univers ô combien raffiné.

Peugeot 407 Coupé

Peugeot 407 Coupé

Performances :
Le nouveau 2.0 l HDi FAP est un bloc en fonte qui développe une puissance de 120 kW soit 163 ch à 3 750 tr/min. Il est accouplé à une boîte de vitesses mécanique à six rapports. Avec cette respectable puissance et son couple maximal de 340 Nm (constant entre 2 000 et 3 000 tr/min), ce quatre cylindres arrive à faire oublier sans mal l’ancienne mouture du 136 Ch. A l’instar du 2.2 hdi 170, ce moteur ne dispose que d’un seul turbo à géométrie variable.

La puissance en plus par rapport au précédent 2.0 l HDi grimpe de 20 % ce qui confère au coupé de bonnes aptitudes routières. Le 0 à 100 est atteint en 9,1 secondes et le 1 000 mètres est abattu en 30,6 secondes.

Dans les faits, ce nouveau 2.0 HDi de 163 ch sied très bien au coupé 407. Quelles que soient les conditions, son énergie est toujours disponible, la mécanique est très discrète et il est inutile de jouer constamment du levier de vitesse pour reprendre de la vitesse. Ce choix privilégie la qualité de la conduite, à laquelle participe un châssis offrant un compromis confort/dynamisme de premier plan.

A noter que cette motorisation n’est pour l’heure actuelle seulement associée à la boite manuelle.

La boîte de vitesse manuelle à six rapports (ML6C/L) révèle un excellent étagement, le premier rapport est long et profite à la vivacité au démarrage. Par contre il ne sera pas rare de devoir rétrograder de temps à autre sur autoroute sur le 5eme rapport pour effectuer un dépassement. La commande de boîte ne souffre d’aucune critique, le verrouillage des rapports est précis.

Enfin le coupé 407 affiche un bilan environnemental particulièrement intéressant pour la catégorie, avec 5,4 l/100 km pour 140 g/km de CO2 en cycle mixte (en
baisse de 8,5 %). Cette 407 n’est donc pas soumis au malus écologique.
Enfin cette motorisation répond aux nouvelles normes Euro 5 FAP.

Le réservoir d’une contenance de 66 litres vous permettra de prendre la route sereinement sans devoir ravitailler trop souvent, l’autonomie est appréciable (environ 900 km avec un plein en conduite mixte).

Peugeot 407 Coupé

Peugeot 407 Coupé

Liaison au sol :
Outre une rigidité tortionnelle record le coupé 407 profite des trains roulants très élaborés de la berline.
De ce fait le coupé 407 est à l’aise sur des grands axes où sa tenue de cap fait merveille aux routes les plus sinueuses.
La direction d’une précision remarquable complète remarquablement l’équilibre de son châssis.
Efficace et d’une facilité déconcertante le comportement du coupé 407 s’inscrit d’emblée parmi les meilleurs de la catégorie.
Il n’y a guère qu’en ville où le coupé ne sera pas à son aise en raison de ses proportions imposantes qui nécessitent un contrôle rigoureux lors de certaines manœuvres et créneaux.
Les suspensions remplissent à merveille leur mission ; jamais trop raides ni trop molles, elles filtrent très bien les imperfections de la route dans un confort de roulage de haut niveau.
Le freinage est conforme à que l’on attend d’un coupé. La progressivité de la pédale est satisfaisante, les distances d’arrêt sont sécurisantes.
Enfin les jantes 18 pouces apportent une contribution majeure au comportement de l’auto.
Sécurité :
En terme de sécurité active, le coupé 407 est muni de série de l’ESP, l’aide au freinage d’urgence AFU, l’antipatinage ASR avec contrôle de stabilité et bien évidement l’ABS.
Les airbags sont au nombre de 7 (frontaux, latéraux, avant, rideaux et genoux conducteur).
Enfin le coupé 407 se voit attribuer la note maximale de 5/5 par l’organisme EURO NCAP.

Peugeot 407 Coupé

Peugeot 407 Coupé

Bilan :
Le nouveau Coupé 407 2.0 l HDi FAP 120 kW (163 ch) se décline autour de trois niveaux de finition : Sport, Navteq & Féline. Le prix d’entrée de gamme est de 33 350 euros (finition sport).
L’adoption de ce nouveau bloc moteur hdi 163 est une réelle réussite aussi bien sur le plan dynamique que sur la consommation.
Avec des performances sensiblement meilleures, cette motorisation hdi 163 est une très bonne alternative prix/prestations à la version bien plus onéreuse du V6 Hdi. Il est d’autre part exempt de malus et les périodicités d’entretien permettent de réduire les coûts d’utilisation.
Le comportement routier hors pair et le silence de fonctionnement font de cette voiture grand tourisme une compagne de route très attachante.

Peugeot 407 Coupé

Peugeot 407 Coupé

Ce que nous avons aimé :

- Ligne sportive & sobre,

- Comportement routier de haut niveau,

- Performances en hausse,

- Consommation.

Ce que nous avons moins aimé :

- Poids élevé du véhicule,
- Dimensions importantes (en ville),

Données techniques :
Puissance fiscale : 9 CV
Puissance din : 163 Ch à 3 750 trs/min
Couple maxi : 340 nm de 2 000 à 3 000 tr/min.

Performances chiffrées constructeur :

- 0 à 100 : 9,1 secondes
- Vitesse maximale : 210 km/h
- 1 000 m départ arrêté : 30,6 secondes
- 80 à 120 km/h (en 5ème) : 9,6 secondes
- 80 à 120 km/h (en 6ème) : 13,4 secondes

Consommations chiffrées constructeur :

- Urbaine : 6,9 L/100km
- Extra urbaine : 4,5 L/100km
- Mixte : 5,4 L/100km
- Emission de CO2 (g/km) : 140
- Capacité du réservoir : 60 litres

Moyennes enregistrées lors de notre essai :

- Parcours mixte : 8,1 L/100km
- Parcours autoroutier (110 km/h – 130 km/h) : 6,4 L

Dimensions & poids :

Masse à vide : 1 532 Kg
Rapport poids/puissance KG/KW : 12,8
Longueur : 4,815 m
Largeur (rétroviseurs repliés) : 1,868
Hauteur : 1.399 m
Empattement : 2.725 m
SCx surface de traînée : 0,647

Prix de la version d’essai : 42 550 euros – Selon tarif 09C (octobre 2009).

6 réflexions au sujet de « Essai Peugeot 407 Coupé 2.0 HDI 163 »


  1. Merci à la rédaction pour votre essai ! C’est le premier que je lis sur le net. Impossible de le trouver dans la presse écrite pour le moment.
    Très interressant. JP


  2. Pas mal, belle auto même si je regrette le Coupé 406 pour ses lignes superbes. Aujourd’hui, je préfère tout de même quand une A5 ou un Coupé LAG à cette Peugeot.


  3. Pour séduisante et sans conteste originale (finalement, on en voit nettement moins que des Audi A5 et autres BMW coupé) que m’apparaît cette voiture, force m’est de constater que les desingers de Peugeot ont une difficulté à gérer le dessin de l’arrière de leurs modèles. Engageons-les à chercher encore… pour aller de l’avant. Difficile, du reste, de succéder sans trop “plagier” à ce que beaucoup considèrent comme un des plus beaux coupés jamais construits. Soit. Saluons l’initiative de donner à cette lourde voiture un moteur qui, je l’espère, lui sera un peu plus digne, ainsi que ces quelques retouches esthétiques, qui sans redondance, sont ma foi les bienvenues. La couleur du modèle présenté lui convient, du reste, à merveille.


  4. La Mondeo avec le même moteur et la boîte Powershift est une merveille!!!


  5. Trop cool. Introuvable sur le net et dans la presse écrite.
    Merci pour votre reportage.


  6. Enfin un essai de ce superbe coupé 407 avec le moteur HDI de 163 cv !
    Peugeot aurait dû faire ça depuis longtemps (le 136 cv était largement insuffisant pour un tel poid…..)
    Merci à vous pour votre objectivité.

Les commentaires sont fermés.