Essai Peugeot 407 Coupé V6 3.0 HDI 241 GT

Peugeot 407 Coupé GT

Peugeot 407 Coupé GT

Essai détaillé Peugeot 407 Coupé 3.0 hdi 241ch

Plus respectueux de l’environnement et encore plus puissant que jamais, le coupé 407 s’offre une motorisation inédite : un V6 3.0 L HDI développant une puissance de 241 Ch.
Ainsi équipé, le coupé 407 revient au devant de la scène en proposant un moteur qui gagne en noblesse le tout servi par un châssis toujours aussi diablement efficace.

Design

Le coupé 407 vient de souffler ses 4 bougies, pour autant sa ligne pour le moins statutaire provoque toujours la même émotion. Entre une face avant agressive et un profil dynamique, cette auto ne manque pas de style.
On notera pour l’occasion quelques petites modifications esthétiques opérées sur cette dernière évolution, à savoir : de nouveaux rétroviseurs conformes aux nouvelles normes de sécurité et un jonc chromé parcourant tout le haut de la ligne de vitrage latéral qui vient rehausser le côté huppé du coupé 407. Très peu d’évolution esthétique dans l’absolu mais en avait-il besoin pour autant ? A priori non, à en juger bon nombre de passants et automobilistes qui se sont retournés sur notre passage.

Peugeot 407 Coupé GT

Peugeot 407 Coupé GT

Dorénavant le coupé 407 mû par cette nouvelle motorisation est identifiable grâce à ses deux sorties d’échappement à canules ovales disposées symétriquement de chaque côté du diffuseur arrière.
Enfin un petit sigle chromé « GT » est apposé sur les montants de vitres (d’un goût peut être discutable, dirons-nous).

Peugeot 407 Coupé GT

Peugeot 407 Coupé GT

A son bord :

Aucune surprise, on est bien au volant d’une 407 : tableau de bord, commandes et volant sont repris de la berline. L’instrumentation fond de combiné noir typé carbone est des plus réussis. On aurait apprécié un nouveau volant à méplat comme les dernières productions de la marque pour apporter un peu de modernité à l’ensemble, tant pis pour ce point. Le volant offre malgré tout une excellente prise en main.
La finition GT dispose du pack cuir, elle intègre la sellerie cuir ainsi que la planche de bord habillée de cuir. Tout ceci contribue à renforcer l’aspect haut de gamme du modèle surtout dans sa livrée cuir lama qui se marie à merveille à la couleur noir perla de sa carrosserie. De même la qualité des matériaux et l’assemblage sont de bonne facture. On notera que la boîte à gants est également revêtue de cuir.

Peugeot 407 Coupé GT

Peugeot 407 Coupé GT

L’habitacle est suffisamment spacieux pour accueillir quatre adultes et le coffre de 400 dm3 peut contenir tous leurs bagages. L’ouverture de la malle arrière peut s’effectuer à distance depuis le plip mais cette dernière n’est pas motorisée comme sur les 607.
Les sièges offrent également un excellent maintien et invitent de suite au voyage tant ils sont confortables.
Pour les passagers arrière l’accès est facilité par l’avancée électrique des sièges avant. Le système de basculement du siège avant est aussi facile d’utilisation que rapide : un bon point lorsque vous voyagez à plusieurs !
La qualité de fabrication ne souffre d’aucune critique. Même si les ajustements de certains éléments intérieurs ne sont pas aussi précis que les références germaniques, aucun bruit parasite n’est venu troubler notre essai.

Essai Peugeot 407 Coupe GT

Essai Peugeot 407 Coupe GT

Equipement :

La finition « GT » ici essayée dispose d’un équipement pour le moins pléthorique à savoir : l’aide au stationnement avant et arrière, l’alarme, les sièges cuir chauffant avec réglage électrique, colonne de direction électrique, la navigation, les projecteurs aux xénons directionnels et le système audio JLB.
Comme la berline, le coupé hérite d’une ergonomie moyenne quant à la disposition des différentes commandes sur la console centrale. De même les commandes de lève- vitres côté conducteur ne sont pas idéalement placées, rendant la manipulation pour le moins peu pratique.

Peugeot 407 Coupé GT

Peugeot 407 Coupé GT

La version essayée était dotée du système de navigation WIP COM 3D, ce dernier offre l’avantage d’afficher une cartographie haute résolution en 3 dimensions. Ce système GPS est accouplé à la fonction téléphonique Bluetooth.
Le système audio JBL comblera les mélomanes les plus avertis dans cet univers ô combien réussi sur le plan isolation phonique. Grâce, entre autres, aux vitres feuilletées, le confort acoustique est de tout premier plan. Les occupants de la voiture sont totalement isolés des bruits extérieurs et de roulement, ce qui rend chaque parcours très agréable.

Essai Peugeot 407 Coupe GT

Essai Peugeot 407 Coupe GT

Performances :

Exit le 2.7 hdi de 204 chevaux qui ne déméritait pourtant pas. Le coupé 407 est désormais équipé du tout niveau V6 hdi de 2 992 cm3, associé à la boîte automatique à six rapports. Cette nouvelle motorisation affiche une puissance maximale de 241 ch (177 kW) à 3 800 tr/min soit 37 chevaux de plus par rapport à l’ancienne monture.
Ce 3.0 HDI est un six cylindres en « V » coiffé par de deux culasses en aluminium dotées de quatre soupapes par cylindre, lesquelles sont commandées par deux arbres à cames en tête de culasse.
Le tout boosté par deux turbocompresseurs de toute nouvelle génération qui sont plus petits que ceux qu’équipaient le 2.7 V6 hdi. Résultat : le régime maximal des turbocompresseurs passe à 250 000 tr/min contre 230 000 tr/min pour le 2.7 L HDI.
Les performances qui en découlent sont au diapason, avec un tonitruant 4,7 secondes pour effectuer un 80 à 120 km/h et le 0 à 100 en 7,7 secondes.

Peugeot 407 Coupé GT

Peugeot 407 Coupé GT

Si dans le même temps la puissance grimpe de 18 % par rapport à l’ancienne mouture ; ce nouveau moteur voit sa consommation chuter de 15 % (7,2 L/100 en cycle mixte annoncé par le constructeur). Durant notre essai nous avons réalisé une moyenne de 8.1 L/100 avec une conduite pour le moins raisonnable.
D’autre part sur un long parcours nous sommes descendus sous la barre des 7 L/100 avec une moyenne étonnante de 6.9 L/100 en respectant les limitations de vitesse. Une consommation pour le moins honorable au vu des prestations du moteur.

Le rejet de Co2 a également sensiblement chuté avec un taux d’émission de 189 g/km au lieu de 225 g/km pour son prédécesseur : un bon point pour notre planète et le portefeuille de l’acquéreur. Le malus est désormais de 750 euros toujours plus appréciables que les 1 600 euros dont il fallait s’acquitter pour l’ancien 2.7 HDI.

Dès les premiers tours de roues l’on peut constater que la greffe du nouveau moteur est une franche réussite. A la moindre sollicitation de l’accélérateur, on ne constate quasiment « aucun temps mort » les 450Nm déboulent quelles que soient les conditions, son énergie est toujours disponible. Une seule chose vous vient de suite à l’esprit : « trop facile ». Ce 3.0 hdi est d’une efficacité redoutable : les dépassements et entrées sur les voies d’accélération ne sont plus qu’une simple formalité. Et le plus déconcertant c’est que toutes ces performances sont réalisées avec une bonne marge de réserve et donc de sécurité.

La sonorité du V6 n’est pas en reste, curieusement elle se montre moins discrète au ralenti en raison de la double sortie d’échappement. Mais aucun doute sur son appartenance, le son mélodieux du six cylindres est bien au rendez-vous lors des montées en régime.

La boîte de vitesse automatique à six rapports (AM6) bien connue chez Peugeot est un modèle de douceur et sa bonne réactivité assure une conduite en adéquation avec l’humeur du conducteur. Elle sait aussi bien faire preuve de douceur que de rapidité dans les changements de rapports. Pour l’occasion la boîte de vitesse reçoit un nouveau convertisseur de couple limitant les glissements et une meilleure réactivité lors du changement des vitesses.
Le mode « sport » activable ne nous a pas convaincus, en revanche le mode « neige » apporte un plus sur route enneigée.

Enfin cette motorisation répond aux nouvelles normes Euro 5 FAP.

Peugeot 407 Coupé GT

Peugeot 407 Coupé GT

Liaisons au sol :

Outre une rigidité tortionnelle record le coupé 407 profite des trains roulants très élaborés de la berline.
De ce fait le coupé 407 est à l’aise sur des grands axes où sa tenue de cap fait merveille. En revanche il se montrera moins alerte que le 2.0 hdi 163 sur les petites routes sinueuses en raison du poids conséquent du moteur sur son train avant.
La direction d’une précision remarquable complète remarquablement l’équilibre de son châssis. Efficace et d’une facilité déconcertante, le comportement du coupé 407 s’inscrit d’emblée parmi les meilleurs de la catégorie.
L’amortissement piloté électroniquement :
Mention particulière pour les amortisseurs qui filtrent à merveille les irrégularités de la route. Même les ralentisseurs sont absorbés dans un réel confort : étonnant ! A noter que l’amortissement piloté offre un mode sport. De prime abord la voiture peut sembler assez raide surtout par rapport à la version 163 ch ; mais plus la cadence augmente et plus ce coupé devient confortable.
Même si ce n’est pas la vocation d’un tel coupé, le poids conséquent du véhicule (1 706 Kg) n’incite pas à une conduite très dynamique dans les enchaînements de virages. Le coupé 2.0 hdi 163 précédemment essayé (Essai Peugeot 407 Coupé 2.0 HDI 163) nous avait donné meilleure satisfaction quant à sa maniabilité en entrée et sortie de virage.
D’autre part avec plus de 4.80 m, l’auto demande une vigilance toute particulière lors des manœuvres en ville. Son diamètre de braquage de 12,30 m n’arrange rien au tableau.
Le freinage est conforme à que l’on attend d’une voiture de ce rang. La progressivité de la pédale est satisfaisante, les distances d’arrêt sont très sécurisantes.
En théorie le coupé 407 finition GT est livré d’origine en jantes 19 pouces (nineteen), mais le modèle d’essai dont nous disposions était, lui, chaussé en 18 pouce (option gratuite lors de la commande).

Sécurité :

En terme de sécurité active le coupé 407 est muni de série de l’ESP, l’aide au freinage l’urgence AFU, l’anti patinage ASR avec contrôle de stabilité et bien évidement l’ABS.
Les airbags sont au nombre de 7 (frontaux, latéraux, avant, rideaux et genoux conducteur).
Enfin le coupé 407 se voit attribuer la note maximale de 5/5 par l’organisme EURO NCAP.

Peugeot 407 Coupé GT

Peugeot 407 Coupé GT

Bilan :

L’objectif du constructeur nous semble atteint, tous les ingrédients sont réunis : performances de premier plan, confort de route , acoustique et son équipement pléthorique. Tout cela devrait combler les plus exigeants. Seul le tarif de 48 200 euros dans cette configuration peut sembler quelque peu élevé. Mais c’est le prix à payer pour accéder à des performances comparables à ses concurrentes allemandes avec en prime un châssis pour le moins démoniaque.
Prendre la route au volant de ce coupé est un réel plaisir et permet de traverser notre beau pays en toute sérénité sans trop se ruiner à la pompe.

Essai Peugeot 407 Coupe GT

Essai Peugeot 407 Coupe GT

  • Données techniques :
  • Coupé 407 3.0 HDI 241 ch
  • Puissance fiscale : 15 CV
  • Puissance din : 241 Ch à 3 800 trs/min
  • Couple maxi : 450 nm de 1 600 à 3 600 trs/min.
  • Performances chiffrées constructeur Coupé 407 V6 HDI :
  • - 0 à 100 : 7,7 secondes
  • - Vitesse maximale : 245 km/h
  • - 1 000 m départ arrêté : 28,4 secondes
  • - 80 à 120 km/h (en D) : 4,7 secondes
  • Consommations chiffrées constructeurs Coupé 407 V6 HDI :
  • Urbaine : 10,00 L/100km
  • Extra urbaine : 4,5 L/100km
  • Mixte : 7,8 L/100km
  • Emission de CO2 (g/km) : 189 (malus 750 euros)
  • Capacité du réservoir : 60 litres
  • Moyennes enregistrées lors de notre essai Coupé 407 GT 3.0 V6 HDI :
  • Parcours mixte : 8.1L/100km
  • Parcours autoroutier (110 km/h – 130 km/h) : 7.3 L
  • Dimensions & poids Coupé 407 V6 HDI :
  • Masse à vide : 1 706 Kg
  • Rapport poids/puissance KG/KW : 12,8
  • Longueur : 4,815 m
  • Largeur (rétroviseurs repliés) : 1,868
  • Hauteur : 1.399 m
  • Empattement : 2.725 m
  • SCx surface de traînée : 0,647
  • Coupé 407 V6 hdi GT : – 47 600 euros – selon tarif 10A (janvier 2010).
  • Options du véhicule d’essai:
  • Peinture métallisée Noir Perla Nera : 650 €
  • Jantes alliage 18″ : option gratuite

5 réflexions au sujet de « Essai Peugeot 407 Coupé V6 3.0 HDI 241 GT »


  1. C’est bien beau quelques critiques mais le systeme Audio de la 407 s’écrit JBL et non JLB


  2. Bonjour Fabio,
    Il s’agit bien évidemment d’une faute de frappe !
    Merci à vous ;)


  3. Nouveau propriétaire ( 1semaine) d’un coupé 407 GT ” toutes options” T.O élect, peinture métal, wicom 2000€!!!!!!,le vérin du capot moteur était-il une option cachée??? non! un pauvre bout de ferraille tortillé a la place,BOF, enfin.
    Sinon le plaisir de conduite est immense, puissance, pas de votre avis concernant le mode sport, ça arrache en souplesse dans un silence de cathédrale,un confort 5*, le moteur est tout simplement FABULEUX,les équipements plétoriques, pour la suite c’est l’avenir qui le dira,fiabilité or not fiabilité,j’espère ne pas regretter d’être revenu vers un constructeur français…


  4. P.S a mon commentaire précédent
    J’ai oublié une option ( pour le coup GRATUITE )la possibilité de jantes 18″ et non 19″ regardez le prix des pneus de meme dimension en 19″ et en 18″ ça calme!!! c’est pratiquement du simple au double, de + l’usure est encore plus rapide en 19″ a vous de voir………


  5. Depuis 1 semaine j’ai la coupé GT et jantes 19.
    Auparavent j’avais 2 coupé 2.7 HDI jantes 18.
    He bien il n’y a vraiment pas photo, les 19 sont beaucoup
    plus confortables, quand à l’usure des pneus l’avenir nous le dira.
    Idem pour le moteur, uniquement 37cv de plus mais ça fait toute la différence, ce n’est que plaisir…

Les commentaires sont fermés.