Essai Ford Mondeo Clipper 2.2 TDCi 175

ford-mondeo-170-txt

La Ford Mondeo troisième génération a pour nom de code MK3. Commercialisée en 2007, elle a pour objectif de présenter une bonne image de marque, et ainsi obtenir de meilleures ventes que les générations précédentes. C’est bien sûr confirmé !
Design

ford-mondeo-170-10

A première vue les designers ont choisi de mélanger l’élégance et le dynamisme pour la conception de Mondeo.
A l’avant, on retrouve des larges entrées d’air, une grande bouche ouverte quadrillée, des feux au dessins très marqué, un long capot bombé, et un pare-chocs galbé. Avec des dimensions généreuses, nous sommes bien présence d’une berline familiale. Le profil est fluide et donne du style à la voiture. Une nervure vient rejoindre les feux arrière où l’on retrouve également un aileron et des vitres teintées, ce qui renforce l’aspect dynamique.

ford-mondeo-170-08

Avec un look très séduisant, la Mondeo troisième du nom se démarque des précédentes versions.

A bord

L’habitacle de la Mondeo est plutôt réussi. La console centrale et l’entourage du pommeau de vitesse ne font qu’un. Les matériaux employés sont globalement de bonne factures, mais nous aurions aimé des éléments imitation aluminium brossé à l’aspect un peu moins clinquant. De plus l’ajustage entre le support du levier de vitesse et le montant de la console centrale laisse à désirer. La visibilité de l’instrumentation est bonne mais nous aurions aimé des compteurs un peu plus originaux.

ford-mondeo-170-18

Au chapitre ergonomie, rien à redire. Les commandes tombes aisément sous la main, et le grand ordinateur de bord entre les compteurs regroupent les informations du véhicule, le kit main libre mais également les pistes de musique ou les stations de radio sous forme de dossiers. L’ensemble est commandé très aisément depuis le volant. Un bon point pour la Mondeo !

ford-mondeo-170-26

Les sièges, très enveloppant sont joliment dessinés, et le confort est de rigueur. Ford à travaillé sur l’espace intérieur en concevant cette berline, cela se ressent. Les passagers arrière de grande taille apprécieront cet aspect puisque la garde au toit, l’espace aux jambes et la largeur aux coudes sont un plus. Ce grand confort est du en partie à l’empattement assez important.

Les espaces de rangement sont nombreux, avec notamment une vaste boîte à gants. Le coffre est grand, et cette version Clipper est l’un des plus grands breaks du marché.

Enfin, la visibilité est très correct, ce qui n’est pas forcément le cas de l’ensemble des breaks familiaux vendus sur le marché. Les manœuvres se réalisent ainsi sans craintes.

ford-mondeo-170-39

Equipements

La berline de Ford est plutôt riche en équipements.
Par exemple, si vous vous installez à l’arrière en Hiver, vous aurez le privilège de pouvoir chauffer votre emplacement sur la banquette arrière. Très peu de berline possède cet équipement, généralement destiné au conducteur et au passager avant.
A cela s’ajoute un GPS, le démarrage sans clef, le siège conducteur à mémoires électrique, un lecteur MP3 avec chargeur six CD, un kit mains libre Bluetooth, une climatisation bi-zone, une sellerie cuir, des feux Xénons auto-directionnels, une suspension sport et un régulateur de vitesse adaptatif. Ce dernier ne nous a pas entièrement satisfait, car trop sensible. La distance séparant le véhicule qui nous précède est réglable mais trop importante. Le système de Volvo nous avait paru plus agréable.
Côté esthétique, des barres de toit aluminium, un aileron et des vitres arrière sur teintées sont disponibles. Sans oublier biensûr les nombreux éléments de sécurité.

ford-mondeo-170-33

Sur la route

Le 2.2 TDCi conçu par Ford et PSA est un quatre cylindre Diesel développant 175 ch, et un couple de 400 Nm dès 1 750 tr/mn.
La sonorité est relativement discrète que ce soit au ralenti ou en fonctionnement. Ce moteur n’a aucune difficulté à faire avancer ce break de 1 599 kg. Le couple disponible à bas régime est vraiment appréciable, et les montés en régime sont vifs. Les dépassements se réalisent alors tout en sécurité. La boîte mécanique à 6 rapports est bien guidée et aucune vibration n’est perceptible. Cette motorisation est idéal pour les gros rouleurs !

La direction électro-hydraulique variable est précise, seul le rayon de braquage est réduit.
La tenue de route est sûre avec un train avant accrocheur. Il est possible de régler les suspension à partir de trois boutons : confort, normal et sport. La différence de confort se ressent suivant le mode, mais sur le plan de la conduite c’est moins marqué. Le freinage quand à lui se montre performant.

Enfin, sur le plan de la sobriété, il est tout à fait possible d’obtenir entre 6 et 7 litres/100 km en concommation moyenne.

ford-mondeo-170-38

Bilan

Très spacieux, confortable, et bien équipé, ce break familial se positionne très bien face à la concurrence. Ford montre qu’il est tout à fait possible de réaliser un véhicule au style affirmé, avec un grand coffre !

ford-mondeo-170-15
Ce que nous avons aimé :

- Habitacle spacieux et confortable
- Equipements et ergonomie
- Visibilité
- Moteur

Ce que nous avons moins aimé :

- Finition
- Régulateur adaptatif
- Rayon de braquage
A lire également :
Essai Mazda 6 FastWagon 2.2 MZR-CD 163
Texte et photos : Guillaume Ollier