Essai Renault Mégane Coupé RS 2.0 16V 250 châssis sport

Renault Mégane Coupé R.S

Renault Mégane Coupé R.S

Voici la nouvelle génération de Renault Mégane développée par Renault Sport. Contrairement à la génération précédente, elle n’est disponible qu’avec la carrosserie Coupé. La puissance culmine désormais à 250 ch, ce qui lui procure des performances de premier ordre dans la catégorie des compactes sportives.

Design :
Le Coupé Mégane est bien proportionné avec une longueur de 4,30 m et une hauteur de 1,42 m. Il n’est pas une simple déclinaison 3 portes de la berline Mégane. Pour la version R.S, il constitue une base idéale !

La Renault Mégane R.S dispose d’un kit carrosserie, mais qui n’est pas là que pour le design. En effet, les voies avant et arrière sont élargies par rapport au Coupé Mégane classique.
La lame avant participe également à l’aérodynamisme de la voiture. L’option pack RS visibilité ajoute un éclairage diurne à LED, parfaitement intégré dans le bouclier avant : une réussite.

Renault Mégane Coupé R.S

Renault Mégane Coupé R.S

Les élargisseurs et le bas de caisse couleur carrosserie donnent un caractère affirmé au Coupé Mégane R.S. A l’arrière, le becquet et le diffuseur  avec la sortie d’échappement centrale ne laissent pas planer de doute aux automobilistes qui vous suivent…

De série la Mégane Coupé R.S est livrée en jantes 18″. Et plusieurs jantes sont disponibles en option, notamment anthracite ou en 19″. Même en 18″, avec un coloris gris platine, elle est loin de passer inaperçue…

Au final, cette Mégane Coupé R.S apparaît peut-être comme la plus belle Renault commercialisée actuellement. Et c’est celle sur laquelle le plus de piétons se retournent, de façon incontestable !

Renault Mégane Coupé R.S

Renault Mégane Coupé R.S

A son bord :

L’intérieur de la Mégane R.S est assez proche des versions classiques. La planche de bord se distingue par un bandeau façon carbone badgé Renault Sport.

Renault Mégane Coupé R.S

Renault Mégane Coupé R.S

Le compteur est gradué jusqu’à 270 km/h : en effet la vitesse maximale est donnée pour 250 km/h ! Le compte-tours digital a été remplacé par un modèle analogique, sur fond jaune. L’instrumentation est assez sommaire pour une sportive, puisqu’il n’y a ni température ni pression d’huile, et encore moins de manomètre pour le turbo… Dommage.

La couleur jaune ajoute une note sportive sur les surpiqûres au niveau du point zéro du volant, sur le pommeau du levier de vitesse, et la le frein à main. Exceptés ces détails, la présentation intérieure est ultra-sobre. Le pédalier est certes en aluminium, mais la sellerie biton est loin d’être tape-à-l’oeil.

Les sièges avant maintiennent suffisamment et préservent un certain confort, mais les amateurs de circuit opteront pour les sièges bacquets Recaro compris dans le Pack Cup Luxe.

Renault Mégane Coupé R.S

Renault Mégane Coupé R.S

Le volant dispose de repose-pouces intégrés. Le diamètre de la jante offre une très bonne prise en main. Nous avons moins aimé la touche R/O qui peut activer le régulateur par mégarde sur la partie droite du moyeu…

Les suspensions de cette Mégane R.S sont fermes, mais le confort de marche reste tout à fait honorable avec les jantes 18″. Cette version de la Mégane R.S châssis Sport est nettement plus confortable qu’une Focus RS.

L’option Carminat TomTom est recommandable, au vu du tarif et des prestations du navigateur. La vitesse maximale autorisée est indiquée et clignote quand elle est dépassée, et les radars fixes sont annoncés : pour une sportive, c’est presque indispensable!

L’affichage du GPS indique également les titres du Radiosat Mp3, et la température extérieure.

Mauvais point pour la qualité sonore du système audio d’origine : les haut-parleurs grésillent rapidement dans les basses fréquences.

En revanche, l’autoradio dispose en série du kit main libres bluetooth : un bon point pour la sécurité. Et le bornier USB permet de brancher un baladeur MP3, ou de recharger son téléphone.

A l’arrière, la banquette peut accueillir trois passagers. Mais l’espace est compté, et la visibilité réduite, car les deux fenestrons ne sont pas énormes…

Le coffre du Coupé Mégane offre un volume correct, mais son accessibilité n’est pas facile : le seuil de chargement est très haut ! Son volume est en revanche facilement exploitable car ses formes sont régulières.

Côté pratique, citons la trappe à essence tout en un, appréciable pour faire le plein sans avoir besoin de dévisser un antique bouchon !

LIRE EGALEMENT :

Essai détaillé Renault Mégane Coupé R.S : à conduire, budget

Essai Renault Mégane R.S châssis sport : bilan, galerie photos, caractéristiques

5 réflexions au sujet de « Essai Renault Mégane Coupé RS 2.0 16V 250 châssis sport »


  1. Plutôt réussie mais pour une voiture familiale !
    la RS n’est pas sensé être une sportive ?
    agréable au quotidien, pas violente, peu de maintient des sièges, planche de bord pas sportive, instrumentation plus pauvre qu’une Lancia delta 1.5 de 1988 ….
    dommage qu’ils ne soigne pas plus cette production qui est sensé être un emblème !
    et pourquoi prendre la sortie d’échappement de l’Astra OPC quand celle d’avant était caractéristique ?


  2. J’ai une Mégane RS Luxe Cup
    Très très efficace sur circuit
    Tenue de route et équilibre extraordinaires
    Quasiment aucun défaut si ce n’est des disques de freins un peu fragiles
    Voiture presque confortable, complète, bien finie, bien équipée
    Consommation normale 12 litres au cent mini mais elle double facilement sur circuit
    Manque juste 50 VRAIS chevaux mais malgré sa puissance réduite le voiture est bien plus rapide sur un circuit très tournant qu’un Porsche, qu’une S5, qu’une BMW335 et bien d’autres sportives


  3. Megane 3 RS préparée par BR = 306 vrais chevaux au banc
    Génial, une bombe hyper rapide sur circuit
    Bien plus que ces Porsche “bidon” pataudes, chères, hypersurvireuses, sans freins, de 30 ans de conception, floues de comportement

Les commentaires sont fermés.