Essai_Peugeot_308_CC_HDI_140

Essai_Peugeot_308_CC_HDI_140

Essai Peugeot 308 CC HDI 140 (EURO 5)

Star incontestée de l’année 2009 dans le segment des cabriolets, Peugeot se devait de revoir ses blocs essence & diesel qui ne répondaient seulement qu’aux normes Euro 4. D’autant que la 308 CC aura fort à faire avec la commercialisation imminente de sa concurrente directe la Renault Mégane CC.
Heureusement, la fée magie Euro 5 s’est attelée à la tâche. Alors voyons plus concrètement ce qui change sous le capot de ce coupé-cabriolet.

Essai_Peugeot_308_CC_HDI_140

Essai_Peugeot_308_CC_HDI_140

Ce qui change pour la partie essence :

La 308 CC bénéficie pour la partie essence : des nouveaux moteurs Euro 5, 1L6 VTI 120 CH et 1L6 THP 156 CH en remplacement de l’ancien 1L6 THP 150.  Ce dernier est issu de la collaboration avec BMW et gagne une transmission automatique à 6 rapports en remplacement de l’antique transmission à 4 rapports. Il faut dire que cette ancienne transmission a largement fait son temps.  D’autre part la version THP 156 est également disponible en transmission mécanique à 6 rapports.

Nous publierons très prochainement un essai détaillé de la variante THP 156 à transmission automatique.

Ce qui change pour la partie diesel :

Le tout nouveau 1.6 l HDi FAP 82 kW (112 ch) Euro 5 – DV6C fait son entrée au catalogue.
Ce nouveau 1.6 l HDi FAP est conçu pour répondre efficacement aux nouvelles normes Euro 5. Il en profite également pour améliorer ses performances en termes de souplesse et de brio, mais également en matière de confort. Le hdi 110 passe désormais à 112 ch, un très faible gain mais son couple atteint désormais 270 nm. Cette version HDI 112 fera également  prochainement l’objet d’un essai détaillé sur notre site.
La version 2L HDI 136 BVA6 est quant à elle supprimée du catalogue et devrait être remplacée, on l’espère par  le tout nouveau bloc 2L HDI 163.

Enfin, le moteur 2 L HDI 140 ici à l’essai répondait déjà par anticipation du constructeur aux normes Euro 5. Sa puissance ne progresse pas de manière significative (+ 4 ch) par rapport à la version 2L HDI 136 qu’il remplace. Le couple atteint 320 nm (340 nm en mode overboost) et reste  identique à celui de l’ancien 2L HDI 136 ch.

Essai_Peugeot_308_CC_HDI_140

Essai_Peugeot_308_CC_HDI_140

Design :
Légèrement plus courte que la berline (-12 cm), la 308 CC se distingue par son pare-brise très incliné et la fluidité de son style. Elle affiche en outre  une ligne séduisante aussi bien dans sa configuration coupé que cabriolet.
L’ensemble est souligné par un jonc chromé qui parcourt la ligne de caisse.

Notre version d’essai est livrée dans sa teinte brun terre d’ombre, couleur exclusivement disponible sur la gamme 308 CC. Tout comme les jantes 17 pouce qui équipent notre version d’essai.

Essai_Peugeot_308_CC_HDI_140

Essai_Peugeot_308_CC_HDI_140

A l’intérieur :

On retrouve tous les composants d’une 308 berline, tableau de bord et commandes restent identiques. En revanche le volant à méplat spécifique à la gamme CC offre une bien meilleure prise en main.

Mention spéciale pour les sublimes sièges avant baquet. Implantés relativement bas, ils assurent une très bonne position de conduite tout en garantissant un maintien efficace.

A l’arrière les occupants trouveront un espace de vie correct pour la catégorie, mais les personnes de grande taille se trouveront rapidement confinées surtout en mode coupé.

Question pratique, on retrouve à l’intérieur de l’habitacle les mêmes espaces de rangement que dans la 308 berline. On regrettera toutefois la contenance limitée de la boîte à gants et la disparition de l’emplacement du porte-gobelet au niveau du frein à main qui était fort pratique sur la 308 berline.

Le coffre affiche une contenance correcte au regard du segment avec 403 dm3 en mode coupé et 226 dm3 dans sa configuration cabriolet.

Essai_Peugeot_308_CC_HDI_140

Essai_Peugeot_308_CC_HDI_140

Equipement :

Notre version d’essai était équipée : du régulateur de vitesse, de l’allumage automatique des feux (xénon et directionnels), des essuie-glace à détecteur de pluie, du système de navigation à écran escamotable WIP COM 3D (avec radio Cd et connexion Bluetooth), du siège conducteur & passager réglable en hauteur, des radars avant et arrière pour l’aide au stationnement, du détecteur de sous-gonflage, de la sellerie cuir, du rétroviseur jour-nuit automatique. Bref un équipement pour le moins pléthorique. Il faut dire que notre version d’essai en finition féline représente le haut de gamme de la gamme 308 CC.

Enfin, l’arme secrète de la 308 CC s’appel l’Air Wave :

Véritable souffle d’air chaud sur la nuque (en série ou en option selon version), cet ingénieux système propulse de l’air plus ou moins chaud grâce à une ventilation placée à l’intérieur des appuie-têtes avant. Un régulateur permet également de sélectionner plusieurs vitesses de ventilations.
Plus qu’un simple gadget, ce dispositif nous a enchantés même si les températures encore hivernales du mois de mars ne se prêtent pas à rouler en cabriolet.
Effectivement pour avoir fait le test avec des températures proches de 4°C et même par grand soleil , il est difficile de rouler dans des conditions optimales et ce malgré les sièges chauffants, la température de chauffage et l’Air Wave réglés au maximum.

Essai_Peugeot_308_CC_HDI_140

Essai_Peugeot_308_CC_HDI_140

Motorisation :

En marche le 2L HDI 140 n’a rien perdu de son agrément qu’on lui connaît. Vivacité  et silence de fonctionnement sont au rendez-vous. Il n’y a guère qu’au ralenti que l’on peut percevoir le bruit caractéristique d’une motorisation diesel notamment à froid où le 2L HDI n’est pas à la fête sur les premiers kilomètres.
Malgré un gain de puissance de 4 chevaux par rapport à l’ancienne mouture, la différence sur la route n’est aucunement perceptible pour le conducteur.

Accouplé à une transmission mécanique à 6 rapports qui autorise des changements de vitesse rapides et précis, l’étagement de la boite ne souffre pas la moindre critique ; même si on aurait préféré une commande légèrement plus courte.
Dans une moindre mesure on trouvera le moteur un peu creux au moment du décollage de la voiture mais rien de rédhibitoire.

Les performances sont d’ailleurs tout à fait respectables pour la catégorie avec une vitesse de pointe communiquée pour 208 Km/h, tandis que le 0 à 100 est abattu en 10,8 secondes. Le 1000 m DA s’effectue en 32,2 secondes.

Consommation :

Avec une moyenne normalisée annoncée à 5,9 l/100 Km (155 g/km de CO2), la 308CC se profile comme relativement économique.
Sur un parcours mixte en adoptant un style de conduite normale nous avons pu signer une consommation moyenne de 6,6 l/100 Km. Grâce à son réservoir d’une contenance de 60 litres, l’autonomie s’avère intéressante avec plus de 800 km affiché sur l’ordinateur de bord.

Essai_Peugeot_308_CC_HDI_140

Essai_Peugeot_308_CC_HDI_140

Tenue de route :

La 308CC est légèrement plus lourde que la berline, mais son centre de gravité a été abaissé. D’un point de vue général le comportement de la 308 CC se caractérise par une grande impression de sécurité, résultant de la combinaison de plusieurs facteurs, à savoir :

- Des trains roulants ultra précis garants des trajectoires précises et une mise au point châssis garantissant un comportement équilibré,
- D’une monte pneumatique de 225/45/17 pouce Continental Sport Contact 3 préservant un certain confort.

Mention particulière pour les suspensions qui offrent également un confort de route très appréciable quel que soit le type de revêtement.
Grands axe, routes sinueuses, la direction de 308 CC brille par sa précision et complète l’équilibre de son châssis. Cette dernière reprend le système hydraulique dont la pression est fournie par une pompe électrique.
Ce principe offre l’avantage de conserver un toucher de route d’une direction à assistance hydraulique tout en réduisant la consommation d’énergie par rapport à un dispositif classique.
Sur les routes sinueuses, le bilan est excellent, la direction est parfaitement centrée et agréablement consistante, ce qui contribue à mettre le conducteur rapidement à l’aise.

Essai_Peugeot_308_CC_HDI_140

Essai_Peugeot_308_CC_HDI_140

Freinage :

La 308 dispose d’un système ABS proposant : les fonctions de répartiteur électronique de freinage, d’assistance au freinage d’urgence et de fonction d’antiblocage des roues.
Les distances d’arrêt nous ont donné toute satisfaction. Facilement dosable pour les faibles décélérations, leur endurance s’est montrée à la hauteur, même en conduite dynamique.

Sécurité :

En cas de détection d’un risque de retournement, les arceaux extractibles à déclenchement pyrotechnique de la 308 CC veillent et créent, en quelques millisecondes, une cellule de protection des passagers avec les montants de baie conçus à cet effet.

D’autre part chaque siège avant contient un airbag latéral thorax/bassin et un airbag latéral tête, pour garantir une protection efficace de toutes les parties du corps quelle que soit la position du siège.
Enfin la 308 CC décroche les 5 étoiles aux tests Euro NCAP de protection des adultes occupants, soit le niveau le maximum qu’il soit possible d’obtenir sur ce segment de véhicules.

Essai_Peugeot_308_CC_HDI_140

Essai_Peugeot_308_CC_HDI_140

Conclusion :

La remise à niveau des motorisations profitent à la 308CC qui se veut désormais plus respectueuse de l’environnement.
Efficace sans jamais devenir ennuyeuse à conduire, le comportement de la 308CC s’inscrit d’emblée parmi les meilleures de la catégorie.
Cette 308 CC représente une alternative intéressante pour les personnes soucieuses de pouvoir rouler cheveux au vent sans se soucier (ou presque) des saisons.

Essai_Peugeot_308_CC_HDI_140

Essai_Peugeot_308_CC_HDI_140

Ce que nous avons aimé :

  • Compromis comportement routier/confort,
  • Maitrise des remous d’air dans l’habitacle,
  • Niveau de sécurité active & passive,
  • Consommation raisonnable,
  • Style réussi.

Ce que nous avons moins aimé :

  • Poids des portières,
  • Diamètre de braquage important.

Dimensions :

Longueur : 4,44 m
Largeur (rétroviseurs dépliés) : 2,03
Hauteur : 1.426 m
Empattement : 2.605 m
Masse à vide :  1 599 Kgs

Motorisation :

Cylindrée : 4 cylindres 1560 cm3
Puissance : 103 kW (140 ch)
Couple : 320/340 nm  à 2000 tr/min
Rejet CO2 : 155 g/km

Performances chiffrées constructeur :

- 0 à 100 km/h : 10,8 secondes
- 1 000 mètres départ arrêté : 32,2 secondes
- 80/120 km/h sur le dernier rapport : 11,3 secondes

Consommations chiffrées constructeurs :

-    Urbaine : 7,8 L/100km
-    Extra urbaine : 4,8 L/100km-
-    Mixte : 5,9 L/100km

Moyennes enregistrées lors de notre essai :  6,6 L/100km en (parcours  mixte)

Tarif Constructeur :
308 CC 2.0 HDI 140 -  à partir de 33 250 euros TTC  (selon tarif 10A constructeur)

Prix de la version essayée : 35.940,00 € TTC (ni bonus & malus)

Dont options :

Peinture métallisée : 480 euros
Aide sonore et graphique au stationnement avant et arrière : 250 euros
Pack vision : 900 euros
Navigation/Téléphone WIP Com 3D : 1 060,00 €


Mots clés pour ce billet :

2 réponses à Essai Peugeot 308 CC Feline HDI 140

  • Bonjour à tous,
    J’ai passé tout l’été avec un 308 cc hdi 140 féline et je voulais donné mon avis sur cette dernière.
    J’ai pu l’utiliser dans toutes les situations possibles. L’autoroute (pendant un voyage de 3000km allé-retour), la ville et les routes national. Ce qui m’a tout de suite plu dans ce modèle a été la beauté et la qualité de l’habitacle. En plus d’être très confortable (bien qu’un peu ferme), elle est très agréable au quotidien.
    Côté moteur, je l’ai trouver très souple bien qu’un peu mou à bas régime mais très suffisant et très sobre. Sur l’autoroute, la consommation n’a pas dépasser les 7 litres/100km à un rythme pourtant très soutenu. La consommation n’a pas beaucoup augmenté une fois en ville ou sur les routes de montagnes ou je me trouvais.
    Côté conduite, j’ai été étonné de sa précision du train avant et de sa tenu de route!! Sur les routes de montagnes portugaises ou j’ai passé mes vacances, je l’ai mené à très vive allure aussi bien en monté qu’en descente. (Ce qui ma couté le train de pneus à l’avant sur le seul mois d’aout). Cependant, je n’ai jamais été pris en défaut et les rares fois ou je pensais que la limite était franchie, l’ESP entrait en action pour me rappeler à l’ordre.
    En bref, malgré son poids important, la 308cc peut procurer un plaisir de conduite sportive même si elle est destiné à la balade, son domaine de prédilection.
    Côté pratique maintenant, le point que je retiendrais avant tout autre, c’est le coffre que j’ai surnommé la benne. Il n’a pas de plancher plat, mais il a un volume incroyable! Vous seriez étonner de tous ce que j’ai pu y mettre! (En position coupé biensur). Les places arrières sont aussi plus confortable et plus spacieuse me semble t-il que sur la 307 cc que j’ai eu aussi. A l’avant, la position de conduite est parfaite et les commandes tombent parfaitement sous la main. Seul bémol, l’accoudoir centrale qui ne se bloquait pas suffisament solidement lorsque l’on le faisant coulisser vers l’avant. Pour ce qui était du système audio, il était de très bonne qualité et assé simple d’utilisation. Les hauts parleurs étaient excellents. Le système de navigation était lui aussi très simple à utiliser. Pour ce qui est des gadgets, on regrettera l’absence de prise USB pour brancher les lecteurs MP3 et autres IPOD… Pour ce qui est de l’airwave, je ne l’ai utilisé que les soirs ou il fesait plus frais et ou je roulais décapoté mais c’était vraiment pas utile donc je ne peut pas donné d’avis sur cette option.
    Bilan de ce mois au volant de cette 308cc HDI 140 féline.
    J’ai pris beaucoup de plaisir à son volant, je l’ai trouvé très polyvalente et très économique. Elle est parfaite pour un couple qui part en vacances, je pense même que des enfants en bas age pourraient y voyager confortablement.
    Je la recommande chaudement car en plus de tous ce que j’ai dis sur elle, je l’ai trouvé très belle. La mienne était bleu, cuir noir. Elle est aussi belle en cab qu’en coupé. Personnellement, je la trouve un peu chère neuve, mais en occasion, je pense que ce sera une très belle affaire en cherchant bien.
    Voilà pour moi, bonne journée à tous et merci d’avoir lu mes petits commentaires.

  • Je trouve que c’est une voiture magnifique.

    Marco, je te remercie pour nous avoir donner tes impressions sur cette voiture. Après t’avoir lu, j’ai eu encore plus envie de l’acheter^^ Donc dans 2ans(environs)je me la paye ;)

    Je suis vraiment “amoureux” de cette voiture.