Essai Alfa Romeo MITO Selective Multi AIR 135 CH

Essai Alfa Romeo MITO Selective Multi AIR 135 CH

Alfa Roméo Mito Multiair 135

Alfa Roméo Mito Multiair 135

Avec un design qui reprend certains traits de la magnifique 8C Competizione, l’Alfa Romeo MITO se positionne d’emblée parmi les citadines haut de gamme du marché actuel,
l’objectif visé étant de chasser sur les terres de la Mini et de la toute nouvelle Citroën DS3.
Avec sa nouvelle motorisation Multi Air 135 Ch, la MITO se veut désormais plus respectueuse de l’environnement.
Voyons lors de cet essai, si la MITO tient ses promesses sur la route quant à ses performances et surtout ses valeurs de consommations qu’elle revendique.

Alfa Roméo Mito Multiair 135

Alfa Roméo Mito Multiair 135

Design :

Incontestablement c’est le point fort de cette Alfa : entre ses ailes renflées, son capot nervuré, sa poupe rebondie et ses feux arrondis à leds, la MITO attire les regards.
Le profil reprend la forme des vitres latérales en forme « goutte d’eau » et procure à la Mito un aspect massif et dynamique à la fois.

Des poignées de portes extérieures chromées et un jonc chromé parcourant la partie inférieure de la ligne de vitrage latéral vient renforcer le côté chic de cette citadine.

Enfin les jantes 17 pouce arborent un design original qui vient rehausser la sportivité du véhicule.

Moralité sur le chapitre de l’apparence, la MITO marque incontestablement des points à en juger bon nombre d’automobilistes et de passants se retournant sur notre passage.

Alfa Roméo Mito Multiair 135

Alfa Roméo Mito Multiair 135

Intérieur :

Tout d’abord il convient de rappeler que c’est la finition haut de gamme « Distinctive » qu’il nous a été donné d’essayer.
L’ensemble est proprement réalisé, même si certains éléments ne parviennent pas à inspirer un véritable sentiment de qualité. Effectivement certains plastiques utilisés, tels que : la partie inférieure du tableau de bord et de la boîte à gants dénotent avec l’habillage façon carbone de la console centrale. On retrouve d’ailleurs ce même habillage moussé sur les contre-portes. Pour le reste l’ambiance intérieure de la Mito se veut sportive et cossue à la fois.
Entre son volant sport gainé de cuir et ses sublimes sièges baquet le ton est donné.

Alfa Roméo Mito Multiair 135

Alfa Roméo Mito Multiair 135

Le volant sport offre une bonne prise en main même si on aurait préféré une jante un peu plus épaisse. Ce dernier comporte plusieurs fonctionnalités comme  le décrochage du téléphone, la sélection du volume et des morceaux de musique.

Comme toute Alfa qui se respecte la lisibilité des compteurs est parfaite et leur présentation est du plus bel effet aussi bien de jour comme de nuit.

Mention spéciale pour la sellerie cuir qui offre un bon maintien et préserve un bon confort même sur long parcours. D’autre part les matériaux utilisés pour la sellerie de notre modèle d’essai sont de bonne facture. C’est rare pour ce segment automobile, il est donc important de le souligner.

Niveau habitabilité :
Les deux places avant offrent un espace de vie correct pour le segment et les multiples réglages du volant et du siège vous permettront de trouver une bonne position de conduite. L’ergonomie des différentes commandes ne souffrent pas la critique.
Les deux places arrière offrent également un espace correct pour deux personnes. Les deux sièges avant profitent d’une mémoire de position.

Le coffre offre une contenance de 270 litres, grimpant à 684 litres une fois la banquette rabattue.

Alfa Roméo Mito Multiair 135

Alfa Roméo Mito Multiair 135

Niveau rangement :

La Mito offre quelques espaces de rangement fort pratiques au quotidien, comme le bac de rangement situé à l’intérieur de l’accoudoir central et un petit tiroir de rangement sur la gauche du conducteur au niveau du tableau de bord.

Equipement :

Notre version d’essai disposait d’une dotation pour le moins princière, telle que : l’allumage automatique des phares et des essuie-glaces, climatisation bi-zone, toit ouvrant, commandes de radio et téléphone au volant, GPS couleur, radio CD, connexion Bluetooth, connexion en port USB, commande d’ouverture à distance du coffre.
En revanche on regrettera l’absence en série du régulateur de vitesse (en option uniquement). De même le port USB ne reconnaît pas le Iphone.

Liaison au sol :

La Mito dispose d’un train avant de type pseudo Mc Pherson et d’un essieu arrière à traverse déformable.

Les mises en appui en virage sont franches et l’auto demeure agile quel que soit le type de parcours avec un  train arrière très stable.
La direction offre une très bonne agilité en ville et les demi-tours s’opèrent très facilement grâce à un rayon de braquage de 11,25 m.

La Mito dispose du système DNA (Dynamic, Normal, All Weather) commandé par une commande manuelle située sur la console centrale qui permet d’agir sur la direction, le contrôle de stabilité, l’anti patinage et l’ABS.
Grâce à ce système vous pouvez opter pour des réglages différents selon votre style de conduite : Dynamic pour le mode sport, Normal pour le milieu urbain et All Weather lorsque les conditions d’adhérence deviennent précaires. Rappelons que la MITO est la première voiture de sa catégorie à proposer un tel contenu technologique.

Alfa Roméo Mito Multiair 135

Alfa Roméo Mito Multiair 135

Confort :
Entre la monte pneumatique 215/45/17 et la fermeté de son amortissement, la Mito ne tolère pas bien certaines fréquences à basse vitesse, notamment en milieu urbain ou sur route dégradée.

Freinage :
Le système de freinage grâce à des disques de 281 mm de diamètre pour l’avant et 251 mm pour l’arrière se montre suffisamment endurant et puissant dans le cadre d’utilisation auquel la MITO se destine. Les distances d’arrêts se veulent rassurantes.

Motorisation :

Il s’agit du bloc essence suralimenté de 1368 cm3 associé au système Multi Air qui anime notre MITO d’essai. Ce moteur répond bien évidement aux normes EURO 5. Aussi avant d’aborder ce chapitre, il convient de définir ce qu’est la technologie Multi Air. Surtout que l’Alfa Mito est le premier modèle à recevoir ce nouveau moteur.

Tout le mérite de ce système en revient au principe de base adopté par cette nouvelle technologie, à savoir : la possibilité de régler en permanence les principaux composants et en particulier de l’air admis pour garantir une combustion optimale à n’importe quel régime et dans n’importe quelles conditions de conduite.

Cette technologie est dotée d’un système électro-hydraulique de gestion des soupapes qui permet de réduire les consommations et les émissions grâce à un contrôle direct de l’air introduit par les soupapes d’admission sans utilisation du papillon. Ce système offre la possibilité de gérer l’instant le plus approprié d’ouverture et de fermeture des soupapes d’admission pour optimiser le couple moteur dès les plus bas régimes.

A titre indicatif, ce système Multi Air permet par rapport à un moteur essence de même cylindrée une augmentation de 10 % de la puissance, 15 % du couple et surtout une diminution de 10 % de la consommation et des émissions de CO2.

D’autre part sur le bilan environnemental, cette technologie permet également de diminuer de 40 % les émissions de particules (jusqu’à 60 % pour les NOx).

Alfa Roméo Mito Multiair 135

Alfa Roméo Mito Multiair 135

Grâce à son système DNA (Dynamic, Normal, All Weather) la MITO offre au conducteur deux tempéraments opposés :

Le mode Dynamic, nous a donné entière satisfaction. Il transforme littéralement le visage de la MITO,  la vélocité de son moteur prodigue des accélérations dignes d’une petite sportive. Le temps de réponse à l’accélérateur est quasi instantané et apporte une sonorité bien travaillée en pleine charge.
En témoignent les performances tout à fait honorables de cette MITO, avec  une vitesse de pointe annoncée pour 207 km/h et le 0 à 100 km/h réalisé en 8,4 secondes.

En revanche, le mode Normal et All Weather nous a laissé une impression plus mitigée. Le moteur se montre creux sous 1 500 tours et vous oblige constamment à monter dans les tours. Avec une moyenne normalisée annoncée à 5,6 l/100 Km (129 g/km de CO2) cette version permet d’échapper au malus écologique et se profile comme « économique » à l’usage.
Malheureusement sans adopter une conduite dynamique, nous avons établi une consommation en mode mixte de 8,1 L. Avantage de ce mode Normal, il assure au moteur une certaine douceur au démarrage, les montées en régimes se font alors très progressivement.

Même si l’étagement de la boîte de vitesse à 5 rapports ne souffre pas la critique la MITO gagnerait à disposer d’une transmission à 6 vitesses. La commande de boîte présente un débattement un peu long mais les verrouillages des rapports sont francs et bien guidés.

Alfa Roméo Mito Multiair 135

Alfa Roméo Mito Multiair 135

Optimisation de la consommation :

La Mito Multi Air est associé au système Start & Stop qui gère automatiquement l’arrêt et le redémarrage de la voiture à l’arrêt. Ce système selon le constructeur, permettrait d’abaisser la consommation jusqu’à 10 % en zone urbaine. D’autre part nous avons trouvé ce système relativement réactif lors des redémarrages même s’ il vous faudra appuyer avec insistance sur la pédale d’embrayage pour réactiver le démarrage moteur. Un temps d’adaptation est donc nécessaire, cependant ce système est déconnectable grâce à une commande située sur la gauche du tableau de bord.

Enfin, notre véhicule dispose du système GSI (Gear Shift Indicator) :
Cet indicateur placé dans l’odomètre vous invite à monter ou descendre un rapport de vitesse selon votre régime moteur : un bon point pour maîtriser sa consommation.
Le réservoir d’une contenance modeste de 45 litres autorise une autonomie d’environ 520 kms.

Alfa Roméo Mito Multiair 135

Alfa Roméo Mito Multiair 135

Sécurité :

La Mito obtient le score maximal de cinq étoiles aux tests Euro NCAP. Score justifié entre autres grâce à ses 7 airbags de série, ses ceintures de sécurité à prétensionneur et limiteur d’effort, d’un dispositif anti-coup du lapin.
En outre, divers systèmes de contrôle dynamique du véhicule et ESP font partie de la dotation d’origine.

Conclusion :

A la fois pétillante et sexy, la MITO se hisse sans problème sur le podium des citadines “tendance”. Son moteur Multi air offre des performances convaincantes, même si les promesses de consommation du constructeur ne sont pas tenues. Reste que la Mito présente une forte personnalité qui devrait séduire une clientèle à la recherche d’une auto au style affirmé tout en soignant l’aspect environnemental.

Alfa Roméo Mito Multiair 135

Alfa Roméo Mito Multiair 135

Ce que nous avons apprécié :

  • Style réussi,
  • Présentation et ambiance intérieure,
  • Performances en mode Dynamic,
  • Comportement dynamique,
  • Confort et maintien des sièges.

Ce que nous avons moins aimé :

  • Absence de régulateur de vitesse en série,
  • Confort sur route dégradée,
  • Boîte 5 vitesses uniquement.

Caractéristiques techniques :

Performances chiffrées constructeur :

- 0 à 100 km/h : 8,4 secondes
- Vitesse maxi : 207 km/h

Consommations chiffrées constructeur :

-   Urbaine : 7,9 L/100km
-   Extra urbaine : 4,5 L/100km
-   Mixte : 5,6 L/100km

Moyennes enregistrées lors de notre essai :

Parcours  mixte : 8,1 L/100km

Dimensions :

Longueur : 4,06 m
Largeur (rétroviseurs dépliés) : 2,11 m
Hauteur : 1.44 m
Empattement : 2.51 m
Masse à vide : 1 135 Kgs
Contenance du réservoir : 45 litres

Motorisation :

Cylindrée : 1368 cm3
Puissance : 135 Ch DIN à 5 200 (tr/min)
Couple maxi : 180/206 nm à 1 750 (tr/min)
Puissance fiscale : 6 CV
Intervalle de maintenance : tous les 30 000 kms ou 2 ans

TARIF :

ALFA MITO  Selective Multi AIR 135 : à partir de 20 200 EUROS

Emission CO2 (g/km) : 129 (pas de bonus ni de malus)

Options :

Climatisation automatique bi-zone : 400 euros
Toit ouvrant électrique : 950 euros
Radio Nav : 1 000 euros
Système Bluetooth & Media Player : 380 euros
Pack sport 17 pouce : 850 euros
Pack confort : 850 euros
Peinture métallisée : 420 euros
Alarme : 300 euros
Pack visibilité : 250 euros

Tarif de la version essayée : 25 600 euros