Essai Citroën C3 Exclusive VTI 120

Essai Citroën C3 Exclusive VTI 120

Essai Citroën C3 Exclusive VTI 120

Essai Citroën C3 Exclusive VTI 120

Pour les allergiques aux motorisations diesel, voici la dernière génération de motorisations essence. La Citroën C3 est proposé avec le 1.4 VTI 95 et le 1.6 VTI 120 ici à l’essai.  Ce bloc 1.6 essence développé avec BMW est d’ailleurs partagé avec la Mini Cooper.

Design :

La nouvelle C3 bénéficie d’un style dynamique, tout en conservant des rondeurs comme la précédente génération. Elle apparaît comme plus cossue, avec des plis de carrosserie étudiés, et de nombreux inserts chromés pour cette version Exclusive.

La face avant est très proche de la DS3, mais la C3 n’a pas droit aux deux lignes de LED pour les feux diurnes.

Les jantes 17″ optionnelles diamantées avec bord gris ajoutent à l’aspect sportif général, tout comme la canule d’échappement chromée et les vitres arrière surteintées. Bien qu’elle se destine en grande partie à la ville, la C3 a perdu ses protections latérales. Les carrossiers peuvent donc se frotter les mains !

Globalement, la nouvelle C3 paraît dynamique comme sa cousine 207. Photographiée ci-dessous avec l’ancienne génération désormais baptisée C3 Classic, la différence est frappante.

Essai Citroën C3 Exclusive VTI 120

Essai Citroën C3 Exclusive VTI 120

A son bord :

La planche de bord de la C3, partagée avec la DS3, est très tendance. Bandeau gris laqué, console centrale noir laqué, écran de navigation intégré, casquette de compteurs flottante : le dessin est réussi, et bien plus moderne que l’ensemble de ses concurrentes. L’ancien système de compteur digital de la C3 est délaissé au profit de compteurs analogiques plus traditionnels : c’est plus lisible.

Essai Citroën C3 Exclusive VTI 120

Essai Citroën C3 Exclusive VTI 120

La C3 profite d’une innovation unique dans sa catégorie : son pare-brise panoramique baptisé Zénith. Il permet aux passagers avant de se sentir très à l’aise. En revanche, un rayon de soleil mal placé oblige à descendre les pare-soleils, qui ne comportent pas de miroirs de courtoisie. Citroën a prévu un ersatz de miroir de poche qui se clipse au-dessus du cendrier…Discutable ! Les poignées de maintien sont également absentes.

A l’arrière, la banquette peut accueillir trois personnes. Mais l’espace aux jambes n’est pas énorme. De plus, l’accès aux places arrière est pénalisé par un angle d’ouverture des portes arrière très réduit.

Essai Citroën C3 Exclusive VTI 120

Essai Citroën C3 Exclusive VTI 120

Globalement, la C3 est plus confortable qu’une 207 à monte pneumatique équivalente. Même en 17″, elle filtre assez bien les irrégularités de la chaussée. L’insonorisation de cette version VTI est réussie : au ralenti le niveau sonore est très faible. Il n’y a que sur autoroute ou le moteur devient un peu trop intrusif.

Essai Citroën C3 Exclusive VTI 120

Essai Citroën C3 Exclusive VTI 120

Côté télématique, la C3 est équipée en option du GPS MyWay. La cartographie est précise, mais les panneaux routiers mériteraient d’être affichés afin de mieux signaler visuellement les directions à prendre au conducteur.

Sur notre version d’essai, les radars fixes n’étaient pas signalés. Une mise à jour est possible.

Le coffre de la nouvelle C3 offre un volume correct, mais son seuil de chargement est assez haut. Curieusement, la banquette arrière n’est pas complètement rabattable : seul le dossier se rabat, l’assise reste fixe. Il en résulte un sol qui ne sera pas plat, et qui rendra impossible le chargement d’objets volumineux.

Essai Citroën C3 Exclusive VTI 120

Essai Citroën C3 Exclusive VTI 120

LIRE EGALEMENT :

Essai Citroën C3 Exclusive VTI 120 : à conduire, budget

Essai Citroën C3 Exclusive VTI 120 : bilan, galerie photos, caractéristiques