Essai Mazda 3 Sport 2.0 DISI 151 i-Stop

mazda-3-istop-03
Le développement durable concerne tout le monde aujourd’hui et Mazda compte bien y participer. La 3 DISI 151 est doté d’un système de coupure du moteur à l’arrêt baptisé «i-stop», que vaut cet équipement ?
Design

Les lignes de la Mazda 3 sont très réussies, surtout lorsqu’elle est dotée du pack sport, qui rend alors sont look un peu plus agressif ! Il se compose d’un bouclier avant et arrière spécifique, et de jantes alliages de 17 pouces.

Sur le marché des berlines compactes, beaucoup de modèles adoptent un style plutôt classique, ce qui n’est pas le cas de la nippone, qui sait se faire remarquer.

mazda-3-disi-istop-37

Si l’on regarde de plus près, nous pouvons alors remarquer les détails suivants : des optiques effilés, une canule d’échappement chromé, un becquet, et une ligne de toit aplatie.

Avec un design dynamique, la Mazda 3 occupe une présence sur route des plus affirmés.

A bord

L’équipement reste très complet pour une finition située en milieu de gamme. Au niveau fonctionnalité, la 3 concentre tout sur son volant. En effet, pour commander l’autoradio, le GPS, l’ordinateur de bord, et le régulateur de vitesse, il faut jouer des molettes et autres boutons, ce qui s’avère plutôt pratique. En revanche, nous avons remarqué que le flux d’air de la climatisation se faisait ressentir qu’après plusieurs tours de roues.

mazda-3-disi-istop-18
L’habitacle de cette compacte est très soignée, mais les plastiques durs sont présents partout, à l’exception de la partie supérieure de la planche de bord. La qualité des matériaux n’est pas encore à la hauteur de certaines concurrentes. Hormis ce détail, l’intérieur reste convivial, et les inserts imitation chromé peaufinent l’ensemble avec élégance.
Le GPS couleur est très bien placé au sein de la planche de bord, il tombe sous les yeux et permet une concentration plus accrue. La voix est agréable, et malgré les 4,1 pouces de superficie, l’écran reste visible.

mazda-3-disi-istop-13

Côté confort, les sièges avant, malgré qu’ils soient un peu durs, sont corrects et offrent un très bon maintien. L’accès aux places arrière nécessite une certaine souplesse. Autant l’ouverture des portières avant est très importante, autant à l’arrière il est difficile de rentrer. De plus, l’espace aux jambes des passagers n’est pas très spacieux, et nous avons l’impression d’être dans une citadine.

mazda-3-istop-12

La japonaise se rattrape avec son coffre, qui reste très généreux avec ses 340 litres. Très carré, il possède une hauteur de 0,808 mètre, ce qui permet le chargement de plusieurs bagages. La banquette arrière est rabattable en 1/3 2/3. On remarque un bouton sur le feu arrière droit, qui permet la fermeture complète de la voiture par simple impulsion. Ceci ne vaut pas le système main libre Renault, à savoir le verrouillage automatique en s’éloignant du véhicule, mais ce système est tout de même appréciable si l’on a les bras chargés.

mazda-3-disi-istop-21

Sur la route
Uniquement disponible sur le quatre cylindres essence de 151 ch, l’i-stop arrête et relance le moteur de façon très discrète et rapide. Par rapport aux Stop&Start déjà présents sur le marché, le système de Mazda utilise l’énergie de combustion pour redémarrer rapidement le moteur en sollicitant le moins possible le démarreur, et en réduisant la consommation de carburant. Ainsi, en 0,35 seconde le moteur se lance contre 0,7 en moyenne pour la concurrence. Le fonctionnement est simple, lors d’un arrêt, si le conducteur met la boîte de vitesse au point mort, le moteur se coupe. Puis, lorsque la pédale d’embrayage est enclenché la mécanique redémarre.
mazda-3-disi-istop-24

Les passagers ne remarquent même pas l’arrêt et le démarrage du moteur, tant le système sait se faire discret. De plus la voiture possède une acoustique parfaitement insonorisée.

L’i-stop nous a convaincus, la mise en œuvre est une vraie réussite technologique. Pour profiter de ce système, il faudra surtout utiliser la Mazda 3 en ville. Mais une voiture avec un moteur 2.0l de 151 ch est-elle vraiment conçu pour rester en agglomération ? Non. La firme d’Hiroshima peut donc greffer son ingénieux i-stop sur les motorisations Diesel ou autres petits moteurs essence.

mazda-3-istop-02

Le DISI se montre très performant, agréable, et la sonorité est vraiment appréciable ! Les pro essence seront comblés.

Avec des rapports longs, la boîte de vitesse manuelle n’est en revanche pas en adéquation avec l’aspect sportif jusqu’à présent si bien démontrés. C’est vraiment à partir de 4 000 tr/mn que le moteur se dévoile.

mazda-3-istop-13

Au chapitre consommation, la compacte fait des progrès par rapport à l’ancienne génération, mais n’obtient pas la palme de sa catégorie. En ville, et donc avec le i-stop il est tout à fait possible d’obtenir une consommation moyenne de 7 litres/100 km, mais si vous souhaitez profiter du moteur, la moyenne se situera plutôt entre les 10 et 11 litres.

Sur le bitume la Mazda 3 tient bien la route, avec un châssis rigoureux. Les suspensions filtrent bien les irrégularités. Le freinage est assez endurant, il est appréciable lors d’une conduite soutenue. Quand à la direction à assistance électro-hydraulique, elle s’avère maniable et très précise, avec un sentiment de légèreté qui s’y dégage.

mazda-3-disi-istop-27

Bilan
Pour un peu plus de 22 000 € il est tout à fait possible de s’offrir une compacte au look agréable, et bien équipée ! Le système i-stop de cette Mazda est très bien étudié, discret et astucieux. Mais il aurait surement plus sa place au sein d’une motorisation Diesel, permettant ainsi au conducteur de mieux se rendre compte de l’économie de carburant réalisée.
Ce que nous avons aimé :
- Design
- Equipements
- Comportement dynamique
- i-stop discret
Ce que nous avons moins aimé :
- Habitabilité arrière
- Consommation
- Malus
- Boîte de vitesse
Texte et Photos : Guillaume Ollier
Données techniques :
Mazda 3 Sport 2.0 DISI 151 i-stop
DISI = direct-injection spark ignition
Couleur : Crystal White
Cylindrée : 1 999 cm3
Puissance fiscale : 9 CV
Puissance DIN : 151 Ch à 6 200 tr/min
Couple maxi : 191 Nm à 4 500 tr/min.
Performances chiffrées constructeur :
- 0 à 100 : 10,4 secondes
- Vitesse maximale : 206 km/h
- 1 000 m départ arrêté : NC
Consommations chiffrées constructeur :
Urbaine : 9.3 L/100km
Extra urbaine : 5,4 L/100km
Mixte : 6,8 L/100km
Moyennes enregistrées lors de notre essai :
Parcours mixte : 9.5 L/100km
Capacité du réservoir : 55 litres
Emission de CO2 (g/km) : 159 Malus : 200 euros
Dimensions & poids :
Masse à vide : 1 773 Kg
Longueur : 4,490 m
Largeur : 2,002 m
Hauteur : 1470 m
Empattement : 2,640 m
Pneumatiques :
Toyo Proxes R32
205/50/R17
Tarifs :
Mazda 3 Sport 2.0 DISI 151 i-stop : 22 200 euros
Tarif de notre version d’essai : 22 850 euros
Options du véhicule d’essai : Peinture métal : 450 euros