Essai Volvo C30 restylé D5 Summum Geartronic

Essai Volvo C30 D5  Summum Geartronic (Version restylée)

Volvo C30 restylé D5 2010

Volvo C30 restylé D5 2010

Un nouveau départ :

Lors de sa sortie commerciale la Volvo C30 s’était fait remarquer dans le paysage automobile quant à son style original et décalé. Malheureusement après 4 ans de commercialisation la partie avant de l’auto commençait à devenir un « peu fade » par rapport à la production automobile actuelle. Qu’à cela ne tienne, le constructeur suédois a pris les choses en main en reliftant son petit coupé C30. Désormais la C30 hérite de la proue des XC60 et de la future S60.
Voyons lors de notre essai, si cette mise à jour suffira à maintenir cette petite suédoise sur le podium des compactes premium.

Volvo C30 restylé D5 2010

Volvo C30 restylé D5 2010

DESIGN :

Dès le premier regard il s’avère difficile de classer la Volvo C30 dans une catégorie d’automobile bien précise. Dans le jargon automobile, le terme « compacte », ou celui encore moins explicite de « segment C » désigne les berlines de taille moyenne. A cette nuance près qu’avec ses lignes originales et son style décalé, la volvo C30 s’apparente davantage à un petit coupé sport ce qui n’est pas pour nous déplaire.

Si la première génération de C30 se voulait très audacieuse quant à son style, on pouvait en revanche lui reprocher une proue un peu trop sage.

Avec ce remaniement esthétique le constructeur Volvo a œuvré en main de maître pour corriger le tir. Notamment pour la partie avant qui intègre un nouveau spoiler dont l’origine s’inspire de la S60. Les optiques ont été retravaillées donnant à la C30 plus de relief à son regard.

A l’arrière, le bouclier a subi également une modification. Désormais, celui-ci enveloppe mieux la poupe et l’inscription “VOLVO” sur le hayon vitrée se trouve grandie.

Des nouvelles jantes font également leur apparition et le client pourra s’il le souhaite personnaliser son auto grâce au “Pack Styling extérieur”.
Celui-ci comprend des : enjoliveurs d’antibrouillard avant, sabots enjoliveurs sous les pare-chocs avant et arrière, enjoliveurs de bas de caisse façon aluminium. Notre version d’essai en était d’ailleurs équipée.

Volvo C30 restylé D5 2010

Volvo C30 restylé D5 2010

D’autre part, on ne dénombre désormais pas moins de 12 coloris différents dont la teinte Orange Flamme et Vert citron.

Enfin, notre version d’essai dans sa livrée Summum disposait de série des nouveaux feux avant bi-xénon qui deviennent désormais directionnels.

Pour conclure ce chapitre, la première version de C30 se voulait déjà sexy, désormais cette dernière gagne incontestablement en dynamisme et son pouvoir de séduction s’en sort grandi.

A L’INTERIEUR :

La Volvo C30 ne fait pas dans la fantaisie, l’assemblage des différents éléments et la qualité des matériaux utilisés ne souffrent aucune critique. D’ailleurs le constructeur suédois a amélioré la qualité perçue de certains plastiques comme le revêtement de la partie supérieure du tableau de bord et les contre-portes qui gagnent un grain plus soyeux qu’auparavant.

Volvo C30 restylé D5 2010

Volvo C30 restylé D5 2010

La C30 privilégie également la fonctionnalité avec une ergonomie des commandes logique et une très bonne lisibilité des informations.

La présentation du combiné d’instrumentation gagne un cerclage chromé sur la finition Summum. Toutefois, on aurait apprécié une présentation un plus audacieuse, tout du moins plus en adéquation avec l’originalité de l’auto. L’ordinateur de bord placé dans l’odomètre affiche les différentes informations (consommation instantanée et moyenne, autonomie & l’horloge, température extérieure).

Les sièges préservent un bon confort et maintiennent suffisamment. Quant à la position de conduite elle s’ajuste au millimètre près.

Loin d’être la voiture la plus spacieuse de sa catégorie, la C30 optimise l’espace disponible offrant à ses occupants une habitabilité très correcte.

D’ailleurs les 2 passagers arrière disposent d’un espace confortable pour voyager dans de bonnes conditions.

Volvo C30 restylé D5 2010

Volvo C30 restylé D5 2010

Seul l’accès aux places arrière peut poser problème. Car il faut composer entre le siège avant qui a une fâcheuse tendance à coulisser en arrière et la ceinture avant qui vient faire obstacle. Autant dire qu’il faut faire preuve d’une certaine méthodologie pour ne pas dire d’agilité.

De même, il convient de rappeler que la Volvo C30 ne demeure qu’une auto 4 places et dispose d’un coffre à la contenance réduite. Cependant le constructeur suédois vise une clientèle relativement jeune à qui ces critères ne devraient pas être rédhibitoires.

EQUIPEMENT :

La dotation d’équipement sur cette version Summum est pour le moins pléthorique : commande impulsionnelle des clignotants, air conditionné automatique bizone, jante alliage noire anodisée 17 pouces, l’alarme, la sellerie cuir, ordinateur de bord, essuie-glaces à détecteur de pluie, peinture métallisée, phares bi-xénon, régulateur de vitesse, rétroviseur intérieur électrochrome, rétroviseurs extérieurs rabattables électriquement.

Cependant il faut souligner que notre version d’essai disposait d’une longue liste d’options (5 250 euros).

Volvo C30 restylé D5 2010

Volvo C30 restylé D5 2010


TENUE DE ROUTE :

Dès les premiers tours de roues, la Volvo C30 se veut d’emblée rassurante sur la route. Elle se montre à l’aise sur des grands axes où sa tenue de cap fait merveille sur les routes les plus sinueuses. Efficace, le comportement de la C30 s’inscrit parmi les meilleurs de la catégorie.
La direction se veut précise et complète remarquablement l’équilibre de son châssis.
Les suspensions remplissent à bien leur mission : jamais trop raides ni trop molles, elles filtrent très bien les imperfections de la route dans un bon confort de roulage.
Nous n’irons pas jusqu’à qualifier la tenue de route digne d’une sportive.  Mais son châssis est tellement rigoureux que l’auto demeure très plaisante à mener en conduite dynamique. Il n’y a guerre en la poussant dans ses derniers retranchements qu’on notera une certaine tendance au sous-virage.

La motricité ne souffre quant à elle d’aucune critique, pourtant notre modèle d’essai de disposait pas d’une monte pneumatique exceptionnellement large 205/50/17. Mais les pneumatiques Continental préservent d’un bon grip.

Volvo C30 restylé D5 2010

Volvo C30 restylé D5 2010

FREINAGE :

Question freinage, la C30 rassure par ses distances d’arrêt qui se veulent très satisfaisantes La progressivité et la puissance se montrent sans faille avec une distance d’arrêt de 38 mètres pour stopper le véhicule à 100 km/h.


MOTORISATION :

Nous sommes en présence d’un cinq cylindres d’une cylindrée de 2 401 cm3  développant une puissance de 180 ch à 4 000 tr/min et un couple de 350 Nm à 2 000 tr/min.

Logique Mathématique :

Il va s’en dire que la Volvo C30 bénéficie d’un atout de taille : la force tranquille de son 5 cylindres.

D’ailleurs les performances parlent d’elles mêmes, avec une vitesse de pointe communiquée pour 220 Km/h et le 0 à 100 est abattu en 8,4 secondes. Le coupé suédois se révèle comme un véritable sprinter dans sa catégorie.
Et sur route les prestations du  moteur sont au rendez-vous, à la moindre sollicitation de l’accélérateur, on ne constate quasiment « aucun temps mort ». Les 350 Nm déboulent quelles que soient les conditions et son énergie est toujours disponible. Les dépassements et entrées sur les voies d’accélération ne sont plus qu’une simple formalité. Et le plus déconcertant c’est que toutes ces performances sont réalisées avec une bonne marge de réserve et donc de sécurité.
Enfin, la  sonorité du moteur n’est pas en reste lors des montées en régime, avec une musicalité évolutive qui caractérise le 5 cylindres suédois.
Le rapport puissance de la voiture plaide également en sa faveur et permet de compenser le manque de réactivité de la transmission automatique. La boîte de vitesse automatique à cinq rapports distille en outre une relative douceur de fonctionnement. En revanche, le mode « manuel » de la boîte de vitesse ne nous a pas convaincus.

Volvo C30 restylé D5 2010

Volvo C30 restylé D5 2010

CONSOMMATION :

Avec une moyenne normalisée annoncée par le constructeur à 6,9 L/100km et un rejet de CO2 situé à 182 g/km, la C30 ne peut échapper au malus de 750 euros. Mais que les personnes soucieuses de l’environnement se rassurent, la C30 sera prochainement proposée avec une toute nouvelle motorisation (D4 de 177 Ch) répondant aux normes Euro 5. Ce dernier offrira entre autre l’avantage d’échapper au malus écologique.

Nous avons établi une consommation 7,1 L/100km tout au long de notre essai.  Et nous avons signé une consommation de 6,1 L/100 sur un parcours extra-urbain. Soit des valeurs tout à fait respectables au vu des performances de l’auto.

L’autonomie grâce à son réservoir d’une contenance de 60 litres s’avère très appréciable avec plus de 1 000 km en conduite mixte (indication annoncée par l’ordinateur de bord). C’est également 8 litres de mieux en faveur de la motorisation D5, les autres motorisations doivent se contenter d’un réservoir de 52 litres.

Volvo C30 restylé D5 2010

Volvo C30 restylé D5 2010

SECURITE :

En plus d’afficher un comportement routier très rassurant et des distances d’arrêt très satisfaisantes, la Volvo C30 bénéficie d’une très bonne visibilité vers l’arrière.

Notre modèle d’essai disposait de l’option BLIS (détection des véhicules dans les angles morts). Ce système est très appréciable mais les détecteurs situés sous les rétroviseurs s’avèrent sensibles. Nous avons constaté par moment un dysfonctionnement de son dispositif (voyants qui peuvent s’allumer inopinément). Dysfonctionnement résolu dès le passage de la voiture au lavage.

CONCLUSION :

Le refacing de la C30 au demeurant très réussi, atteste de la part de la marque suédoise, son ambition à proposer une voiture séduisante dans l’air du temps. La C30 dans sa déclinaison D5 affiche de belles prestations : un châssis dynamique alliant confort de route et un réel agrément de conduite. Cependant, il convient de ne pas perdre de vue que pour obtenir un véhicule parfaitement équipé, l’addition grimpera rapidement. Mais son pouvoir de séduction et sa capacité à se démarquer de la concurrence pourront faire pencher la balance en sa faveur.

LIRE EGALEMENT :

Essai Volvo C30 D4 R-Design Geartronic 6 : La relève

Volvo C30 restylé D5 2010

Volvo C30 restylé D5 2010

Ce que nous avons aimé :

  • Refacing réussi,
  • Sobriété de la présentation intérieure,
  • Performances,
  • Consommation et autonomie intéressante,
  • Châssis équilibré.

Ce que nous avons moins aimé :

  • Accessibilité aux places arrière,
  • Options onéreuses,
  • Utilisation du GPS un peu compliqué.

Données techniques :
Volvo C30 D5 -  Summum 180 Ch
Cylindrée : 2 401 cm3

Puissance fiscale : 11 CV

Malus : 750 euros

Puissance DIN : 180 Ch à 4 000 tr/min

Couple maxi : 350 nm constant de 2 000 tr/min à 2 750 tr/m
Transmission automatique : 5 rapports
Poids à vide : 1 461 Kgs
Capacité du réservoir : 60 litres
Périodicité d’entretien : 30 000 kms

Performances chiffrées constructeur :
0 à 100 km/h : 8,4 secondes

Vitesse maximale : 220 km/h

Freinage à 100 km/h : 38 mètres
Consommations chiffrées constructeur :

Urbaine : 9,5 L/100km

Extra urbaine : 5,4 L/100km

Mixte : 6,9 L/100km

Emission de CO2 (g/km) : 182 (malus : 750 euros)

Moyenne enregistrée lors de notre essai :
7,1 L & 6,2 L/100km (sur un parcours extra urbain)

TARIF :

Volvo C30 D5 Summum Geartronic : 28 780 euros

Tarif de notre version d’essai : 34 030 euros

Options du véhicule d’essai :
- Peinture métallisée : 600 euros
- Blis : 500 euros
- Pack accessoires : 2 000 euros
- Pack Communication High Performance : 2 150 euros.