Essai Volvo C30 D4 R-Design Geartronic 6 : La relève

 

Volvo C30 D4

 

Réorganisation des blocs diesel :

La compacte suédoise s’est offert en début d’année un restylage très profitable. Cf. nos précédents essais. Ce qui a permis au constructeur suédois de rebooster les ventes de son modèle d’entrée de gamme.
Désormais la nouvelle gamme de motorisation diesel C30 se voit réorganisée. De nouveaux blocs diesel ainsi que de  nouvelles appellations font leur apparition (D2, D3 et D4). Avec une version à 99 g la Volvo C30 se veut plus que jamais respectueuse de l’environnement.
Nous avions été conquis par l’ancienne version D5 de 180 ch, le D4 nous laissera-t-il une aussi bonne impression ? Contact.

Volvo C30 D4

Volvo C30 D4

DESIGN :

Le restylage de la C30 singe dans les grandes lignes le style de la nouvelle S60 ou encore de son grand frère le SUV XC60.

La finition R-Design ici à l’essai se distingue par : un spoiler avant spécifique teinte caisse, bas de caisse latéraux et jupe arrière ton carrosserie, jantes alliage 17 pouces « Cratus », double sortie d’échappement chromée et enfin des coques de rétroviseur de calandre Argent Mat.

Autant dire qu’esthétiquement parlant cette petite suédoise ne manque pas de charme surtout dans cette livrée Argent électrique métallisée finition R-Design.

A L’INTERIEUR :

Dans l’habitable les codes du constructeur suédois (formes et ergonomies) sont respectés.
Si l’habitacle a été timidement revu lors du restylage et révèle peu de gaîté, la présentation dans sa livrée R-Design ne manque pas de cachet. Les assemblages demeurent d’un bon  niveau.

Surtout dans cette finition R-Design où l’ambiance sportive s’invite dans l’habitacle. D’ailleurs le résultat est plutôt convaincant : les sièges en cuir, par exemple, ont troqué leur teinte unie pour une belle sellerie Flex-Tec en Cuir gris anthracite sur laquelle figure le label “R-Design”.

Le volant à trois branches s’habille de cuir perforé et d’inserts en aluminium sur le haut de la jante. La prise en main par rapport au volant « classique » est irrévocablement meilleure grâce à une jante plus épaisse.

Enfin, on retrouve quelques pièces en aluminium anodisée « R-Design Aluminium » comme le pédalier, la console centrale ou les poignées de portes.

Volvo C30 D4

Volvo C30 D4

Loin d’être la voiture la plus spacieuse de sa catégorie, la C30 optimise l’espace disponible offrant à ses occupants une habitabilité relativement correcte.

La sellerie R-Design ménage en outre un moelleux et garantit une bonne position de conduite.

Volvo C30 D4

Volvo C30 D4

Seule l’accessibilité aux places arrière n’est pas des plus aisées. Car il faut composer entre le siège avant qui a une fâcheuse tendance à coulisser en arrière et la ceinture avant qui vient faire obstacle.

Bonnet rouge pour le coffre, pour son volume et son accessibilité. Le hayon est composé de la seule lunette arrière… Et le couvre-bagages rigide ne dégage qu’une petite ouverture.

EQUIPEMENT :

La dotation d’équipement sur cette version R-Design est très complète : commande impulsionnelle des clignotants, air conditionné automatique bizone, jantes 17 pouces, l’alarme, la sellerie cuir, ordinateur de bord, peinture métallisée, phares bi-xénon, régulateur de vitesse, rétroviseur intérieur électrochrome, rétroviseurs extérieurs rabattables électriquement, détecteur automatique d’essuie-glaces (en option uniquement).

Il ne lui manque que le radar avant (non disponible en option sur C30).

En revanche soulignons l’excellente ergonomie de certaines commandes telles que : les commandes de ventilation & climatisation ou bien les commandes du GSM où la composition d’un numéro de téléphone se fait le plus naturellement possible. Une futilité ? Non car bon nombre de voitures dispose d’un menu téléphonique à la logique très discutable.
Dommage que le menu du GPS ne dispose pas des mêmes atouts en terme d’ergonomie et de convivialité.

Volvo C30 D4

Volvo C30 D4

Enfin notre modèle d’essai disposait de l’option BLIS (détection des véhicules dans les angles morts). Ce système s’avère très efficace lorsque vous roulez sur des axes encombrés où les deux roues surgissent à tout moment. Ce qui permet au conducteur de maintenir une vigilance renforcée dans les angles morts de la voiture.

LIRE LA SUITE DE L’ESSAI :

Essai Volvo C30 D4 R-Design Geartronic 6 : tenue de route, motorisation, consommation

Essai Volvo C30 D4 R-Design : sécurité, conclusion, photos et caractéristiques


Mots clés pour ce billet :