Essai Ford Grand C-Max Titanium 2.0 TDCi 163 Powershift

Ford Grand C-Max

Ford Grand C-Max

Pour sa nouvelle génération de Ford C-Max, Ford a dédoublé l’offre afin de couvrir l’ensemble du marché des monospaces compacts. Voici notre premier essai de la version 7 places, le Grand C-Max, dans sa version haut de gamme diesel TDCI 163 avec boîte Powershift à double embrayage.

Le Grand C-Max se distingue de son petit frère C-Max par une longueur augmentée de 14 cm, qui profite à l’habitabilité. Si les faces avant des deux versions sont identiques, le Grand C-Max est le seul à proposer des portes arrière coulissantes ( manuellement) , et le traitement de l’arrière est lui aussi unique. Si le C-Max fait penser de dos à un petit S-Max, le Grand C-Max est davantage dans l’esprit d’un petit Ford Galaxy.

Si la face avant est très dynamique, tout comme la ligne latérale plongeante, l’arrière est un peu trop classique et semble manquer d’inspiration. On peut presque avoir l’impression que l’arrière a été dessiné quelques années avant le reste !

Ford Grand C-Max

Ford Grand C-Max

A l’intérieur, le Grand C-Max profite de la même planche de bord que son petit frère, qui est très agréable, autant à l’oeil qu’au toucher. Le dessin est moderne, bien dans l’air du temps, et l’ergonomie est intuitive. A l’image du jumelage bluetooth réalisé sur un iPhone 4 qui n’aura pris qu’une vingtaine de secondes et du premier coup : bravo !

Le poste Sony a été conçu avec la marque, et comprend sur la version Titanium la navigation européenne sur carte SD, le kit mains libres bluetooth, et un système audio de bonne qualité. La taille réduite de l’écran (5″ ) est surprenante au départ, mais elle se justifie par le tarif limité de l’équipement : 790 € sur la version Trend, et de série sur Titanium. Ford a opté pour des éclairages par LED dans le Grand C-Max.

La finition est soignée, même si les plastiques inférieurs ne peuvent encore rivaliser avec les marques premium. Les éléments laqués sont très stylés et non sensibles aux rayures. Le combiné de compteurs est original par ses aiguilles bleutées, et son odomètre en couleurs à l’excellente définition.

Ford Grand C-Max

Ford Grand C-Max

A l’avant, les deux passagers se sentent entourés comme dans un cockpit, façon Peugeot 5008. Ford n’a pas cherché à se rapprocher d’un C4 Picasso pour sa planche de bord, mais a récupéré l’idée astucieuse du miroir de surveillance pour les places arrière. La position de conduite conviendra à tous les gabarits.

L’accès aux places arrière est facilité par les larges ouvertures des portes coulissantes. Innovation de taille sur ce modèle, Ford a conçu un siège central qui se replie et se bascule sous l’assise du siège arrière droit ! Cela permet très facilement de libérer un accès au troisième rang pour la configuration 6 places. Les deux places arrières sont escamotables et une fois repliées, forment un plancher plat.

Ford a ainsi ciblé le Grand C-Max comme une version “loisirs” du C-Max, avec plus de flexibilité et de configurations possibles, pour des familles qui ont occasionnellement besoin de 6 ou 7 places. Les passagers arrière disposent d’un espace aux jambes appréciable, de dossiers inclinables qui permettront de faire des siestes pendant les longs trajets, de tablettes aviation, de sorties de climatisation, d’une prise 230 V, de pare-soleil dans les portières…

Au troisième rang, les places seront d’office réservées aux enfants, mais pourront toujours dépanner pour des adultes.

Ford Grand C-Max

Ford Grand C-Max

Côté coffre, la contenance sera très variable suivant l’avancée des sièges de la seconde rangée qui coulissent, et de la configuration adoptée.

Revers de la médaille, à motorisation et équipement similaire, le Grand C-Max pèse une centaine de kilos que le C-Max. Cela se ressent à la conduite mais aussi pour les passagers sensibles au roulis… Notre modèle d’essai étant la version 2.0 TDCI, le train avant est là aussi plus lourd que les versions essence et diesel 1.6.

Malgré son embonpoint, cette version 2.0 TDCI est très performante, avec un couple et une puissance parfaitement adaptées au Grand C-Max et à l’usage qui pourra en être fait. La boîte Powershift à double embrayage apporte elle aussi un réel agrément de conduite, avec une douceur dans les changements de rapports et une rapidité digne d’une boîte DSG de Volkswagen. Bravo également pour les émissions de Co2 contenues à 154g, qui font que cette version puissante et automatique est située dans la zone neutre du bonus/malus français. La consommation lors de notre essai aura malgré tout été de 8,5 litres / 100 km.

L’insonorisation moteur est très réussie, et le moteur se fait très rarement entendre dans l’habitacle.

Très maniable, le Grand C-Max met rapidement en confiance son conducteur. Les pneumatiques Michelin Primacy HP en 215/50 R17 absorbent bien une partie des irrégularités de la route, mais se tassent un peu trop dans les courbes. Les conducteurs qui souhaitent privilégier le dynamisme pourront opter pour une monte optionnelle en 18 ou 19″.

Globalement le Grand C-Max nous a semblé moins dynamique qu’un Kuga, et moins raide qu’un Peugeot 5008. Ford a visiblement cherché un compromis entre les monospaces orientés confort et les monospaces plus dynamiques.

Ford Grand C-Max

Ford Grand C-Max

Proposée uniquement en finition Titanium, cette version TDCI 163 Powershift du Grand C-Max est tarifée 30850 €. Un tarif qui comprend un équipement complet : climatisation régulée bizone, prise USB, bluetooth et commandes vocales, GPS Europe sur carte SD, Keyless, jantes alliage 16″, sécurité enfants électrique, tablettes aviation, détection de la pression des pneus, système de parking semi-automatique avec aide au stationnement avant et arrière.  Des équipements intéressants qui ne se retrouvent pas sur la finition Trend, réservée aux motorisations moins puissantes ( maximum 125 ch en essence et 140 ch en diesel ).

Au final, ce Grand C-Max possède un vrai potentiel familial et une ligne globalement très réussie, avec un rapport prix/équipement compétitif. Cette version 2.0 TDCI 163 Powershift ne concernera qu’une minorité des acheteurs, c’est en effet le moteur 1.6 TDCi 115 qui devrait réaliser l’essentiel des ventes. Nous reviendrons sur d’autres versions des C-Max et Grand C-Max très prochainement !

Ford Grand C-Max

Ford Grand C-Max

Texte et photos : Sébastien Rabatel