Audi R8 V10

Audi R8 V10

Malgré une météo peu clémente, nous avons bravé les éléments pour réaliser l’essai de l’Audi R8 dans sa version V10 5.2 FSI de 525 ch, qui s’intercale entre la version V8 et la série limitée GT forte de 560 ch. Dur métier que le nôtre ?

Design

L’Audi R8 capte tous les regards, que ce soit en circulation ou à l’arrêt. N’espérez pas passer inaperçu auprès de la maréchaussée : lors de nos arrêts photo en Normandie, les gendarmes tournaient sans cesse pour admirer la bête ! Même observation sur les Champs Elysées : dans sa robe bleu Sepang, la R8 V10 passe encore moins inaperçue qu’une Ferrari rouge !

La ligne magnifique est sublimée avec la version V10 qui dispose d’optiques avant intégralement à LED, et de jantes sublimes. Celles-ci sont en 19″ et présentent 10 branches en Y.

Les écopes latérales des Sideblades sont élargies par rapport à la version V8, les sorties d’échappement deviennent ovales, et le logo V10 est visible sur les ailes avant. Le diffuseur arrière se pare de noir laqué…Avouez que tout est fait pour se démarquer d’une R8 ne comptant que 8 cylindres non ?

Et lors des arrêts, il est plutôt plaisant d’afficher un beau moteur V10 sous un capot en partie en verre, avec un bel habillage carbone tout autour….

Audi R8 V10

Audi R8 V10

Vie à bord

Une fois installé à bord, il suffit de tourner la clé de contact en appuyant sur la pédale d’embrayage pour entendre le démarrage du fameux V10. Le volant à méplat offre une très bonne prise en main, et chacun pourra régler sa position de conduite aux petits oignons. Les compteurs cerclés de rouge sont très lisibles et complets, même si un avertisseur de radar intégré ne serait pas un luxe ! Le compteur de vitesse gradué jusqu’à 350 km/h a de quoi impressionner…

Audi R8 V10

Audi R8 V10

Même si c’est avant tout une GT à conduire, la R8 est très agréable à vivre . La suspension magnétique limite les percussions et révèle un confort insoupçonné pour une telle sportive. Un mode Sport permet de réduire les débattements, et sera à privilégier sur circuit !

Et quel bonheur d’entendre les rugissements du V10 à l’arrière…L’autoradio devient alors plus que facultatif, malgré le système audio Bang & Olufsen.

La qualité de la finition est excellente, avec un mariage réussi entre carbone, cuir et aluminium. La grille en alu en H de cette version à boîte mécanique est un vrai régal pour les yeux. On entend lors des changements de rapports un son métallique lors du verrouillage d’un rapport qui participe au caractère mécanique de la R8.

Audi R8 V10

Audi R8 V10

De série, l’équipement comprend la sellerie en cuir nappa ou en cuir/alcantara. Les sièges sont réglables électriquement, avec notamment un réglage lombaire 4 voies. Le confort d’assise permet de parcourir de longues distances sans ressentir plus de fatigue qu’avec une grande routière.

Stricte deux places, la R8 réserve un peu de places pour les bagages à main derrière les sièges. Pour partir en week-end, n’oubliez pas d’expédier votre valise par transporteur ! Le compartiment à bagages situé sous le capot avant est fort logiquement d’une contenance plutôt limitée…Mais avouez qu’ouvrir le capot avant d’une R8 pour récupérer quelque chose dans un sac fait partie du charme de cet engin extraordinaire.

LIRE LA SUITE DE L’ESSAI :

Essai Audi R8 V10 5.2 FSI : à conduire, budget

Essai Audi R8 V10 5.2 FSI : bilan, caractéristiques, galerie photos


Mots clés pour ce billet :