Essai Renault Mégane GT 2.0 dCi 160 berline : la plus dynamique des Mégane diesel

Renault Mégane GT dCi 160

Renault Mégane GT

Si vous trouvez la Renault Mégane berline trop classique, vous changerez peut-être d’avis avec cette déclinaison GT préparée par Renault Sport. La précédente Mégane proposait une version GT dCi de 150 ch et une version RS dCi 175. Cette fois-ci, la version GT dCi dispose de 160 ch et du châssis Renault Sport. Le compromis idéal ?

Design

Côté style, la Mégane GT bénéficie en série d’un kit carrosserie sympathique qui la démarque de ses soeurs moins puissantes.

La Renault Mégane GT troque ses boucliers avant et arrière standard contre des boucliers spécifiques. A l’avant, l’entrée d’air est redessinée et soulignée par une traverse noir brillant. Les anti-brouillard sont intégrés dans des écopes Dark Métal. Le bouclier arrière devient couleur carrosserie et intègre un diffuseur aérodynamique.

Les optiques avant se parent d’un fond noir.

Renault Mégane GT dCi 160

Renault Mégane GT

Les superbes jantes alliage 18″ Jetow font leur petit effet. Elles sont peintes dans une teinte “Dark Metal” gris anthracite reprise par les rétroviseurs et les poignées de portes. L’effet de contraste est particulièrement visible sur notre exemplaire d’essai Gris platine.

Quant au badging GT, il est présent sur la calandre avant et sur le hayon arrière.

Pour la discrétion c’est raté, quoique, le fait de ne pas prendre le coloris Bleu métallisé permet quand même de passer relativement inaperçu dans le flot de la circulation.

A vivre

Dès l’ouverture de la portière, on remarque les seuils de porte alu Renault Sport.

La planche de bord de la Mégane est ici agrémentée d’un bandeau gris laqué avec sigle GT. La sellerie mixte cuir-tissu est spécifique, avec un excellent maintien pour les passagers avant, digne de la Mégane RS ! Le sigle GT se retrouve également sur les appuie-tête avant.

 

Renault Mégane GT dCi 160

Renault Mégane GT

Le conducteur profite également d’un pédalier sport en aluminium, et d’un volant trois branches à jante épaisse. Comme sur la Mégane RS, le tachymètre est analogique et non digital. Le compte-tours comporte une fonction économètre qui incite à monter les rapports rapidement pour abaisser la consommation.

La présentation globale est très réussie et reste conforme au style extérieur, ainsi qu’au caractère dynamique de cette Mégane GT.

Renault a monté de série la fameuse carte mains libres. Cela évite de devoir sortir la télécommande pour ouvrir la voiture, mais également pour démarrer. Une astuce très pratique à laquelle on devient vite habitué.

 

Renault Mégane GT dCi 160

Renault Mégane GT

Il faudra débourser 490 € pour le GPS Carminat TomTom, qui sera fort utile. Le guidage est précis et efficace, avec des temps de parcours bien calculés grâce à la fonction Live qui tient compte du trafic et permet d’éviter les bouchons. Les changements de direction sont plus clairs que chez les marques concurrentes, avec un affichage très détaillé des voies de circulation à emprunter lors des bifurcations sur autoroute. Le TomTom affiche également la vitesse autorisée qui se met à clignoter en rouge en cas d’excès de vitesse. Et comme tout bon compagnon de route, ce GPS avertir des radars à venir en indiquant même façon compte à rebours la distance précise avec le radar fixe en approche.

Edit : cette fonction n’est plus légale, désormais les GPS ne doivent plus indiquer que les zones à risque !

Renault Mégane GT dCi 160

Renault Mégane GT

Vous l’aurez compris, c’est une option indispensable, d’autant plus sur une version bien équipée et approchant des 30.000 €.

A l’arrière, l’espace dévolu aux passagers est satisfaisant et permet d’accueillir 3 adultes. ( cf galerie )

Avec 405 dm3, le coffre dispose d’une contenance supérieure à la carrosserie coupé qui se contente de 344 dm3.

LIRE LA SUITE DE L’ESSAI:

Essai Renault Mégane GT 2.0 dCi 160 : à conduire, budget

Essai Renault Mégane GT 2.0 dCi 160 : bilan, galerie photos, caractéristiques techniques

8 réflexions au sujet de « Essai Renault Mégane GT 2.0 dCi 160 berline : la plus dynamique des Mégane diesel »


  1. A savoir que cette GT (berline, coupé, cc ou break) n’est pas une RS. La GT est dispo en dCi 160 et en TCe 180. Pour moins cher et avec moins de ch, la Dynamique propose le pack GT-line en option.


  2. Une GT diesel !!!!!! Bientôt des ferraris break diesel aussi peut-être ?!


  3. Et oui Yoyo, une GT diesel c’est possible ! Visiblement vous ne savez pas que cette GT n’est pas une sportive mais une voiture à vocation dynamique et au look sympa. D’un autre côté, vous aurez sans doute du mal à suivre ce dCi 160 ch avec votre Tdi qui fume noir. Les temps ont changé Yoyo. Même Ferrari et Audi travaillent sur des sportives… électriques !


  4. Moi,j’ai commandé la version gt line 130 cv en blanc glacier tte options et toit panoramique.Ce pack la rend plus vivante et plus dynamique.je vis en guada,commande passée le 30/11/2010 et tj pas livrée je suis impatient de la conduire.
    Très belle voiture


  5. La Mégane III est de loin la meilleure compacte du moment. Elle est encore mieux en GT. La barre est haute. Bravo Renault


  6. Elle est bien, je trouve juste dommage que ce moteur ne soit pas disponible sur une autre finition avec des jantes plus petites. Du 18″ c’est cher à changer et ça dégrade le confort!


  7. L’excellent 2.0 dCi 150 est disponible sur la finition Privilège équipée de jantes alliage plus petites. La finition Dynamique, à laquelle on peut ajouter le Pack GT-Line, peut être associée au 1.9 dCi 130 qui est, je pense, largement suffisant. La gamme Mégane est des plus complètes et chacun devrait pouvoir trouver chaussure à son pied.

Les commentaires sont fermés.