Essai Audi Q5 Ambition luxe 2.0 TDI 170

Essai Audi Q5 Ambition luxe 2.0 TDI170 (BV6)

Audi Q5

Audi Q5

Jadis, on choisissait un 4×4 pour ses capacités à traverser les contrées les plus reculées du globe. Aujourd’hui un SUV se doit d’être également une sorte de « couteau suisse » de l’automobile.

Assez chic pour les beaux quartiers, il doit désormais répondre à de nouvelles attentes comme les week-end au grand air tout en proposant les avantages d’une voiture familiale.

Avec des dimensions sensiblement réduites par rapport à son grand frère le Q7, l’Audi Q5 se pose comme véritable conquérant des 4×4 compacts premium.

Voyons à travers cet essai quels sont les avantages de ce SUV, lorsque le luxe prend le pas sur l’aventure.

DESIGN :

S’ il reprend les traits de l’Audi Q7, le Q5 se veut résolument plus compact en terme de dimensions. Il se montre par conséquent plus en adéquation avec nos routes européennes.

Fabriqué sur la base de l’Audi A4, le Q5 fait preuve de dynamisme et de sobriété dans ses lignes.

La face avant reprend la fameuse calandre « Single Frame » de la marque d’Ingolstadt. Tandis que la partie arrière profite d’une personnalité propre au modèle.

Les feux arrière de forme pointue adoptent un style en décalage avec le reste de la gamme Audi. La custode arrière relativement étroite apporte également une signature visuelle.

D’un point de vue général, l’Audi Q5 est doté d’un design plutôt sportif et incisif. Nous regretterons uniquement la monte pneumatique de 17 pouces qui nuit quelque peu au style général.

Audi Q5 2.0 TDI 170

Audi Q5 2.0 TDI 170

VIE A BORD :

Il est temps de prendre place à l’avant. En exécution « Ambition luxe », l’Audi Q5 dispose d’une sellerie cuir au maintien renforcé. Si les réglages ne sont pas électriques, les sièges disposent d’une fonction chauffante paramétrable depuis la console centrale.  Six niveaux de température sont proposés et permettent de trouver une température idéale. Bien soutenu dans les sièges, le confort de cette sellerie est à saluer.

Comme tout Audi qui se respecte, la qualité perçue ne souffre d’aucune critique. La planche de bord ainsi que la partie basse du tableau de bord impressionnent par le grain de son moussage.

L’instrumentation est sobre et à défaut d’apporter une pointe d’originalité offre une bonne lisibilité de jour comme de nuit.

Audi Q5 2.0 TDI 170

Audi Q5 2.0 TDI 170

Mention particulière pour la pertinence des informations relayées par l’ordinateur de bord. L’odomètre regroupe toutes les indications utiles, comme par exemple le rapport de vitesse enclenché et vous incite également à rétrograder ou passer une vitesse : un bon point pour la consommation. Une fonction vous indique même la répercussion sur votre consommation de carburant des différents systèmes électriques (désembuage de la lunette arrière, sièges chauffants, climatisation, etc.).

L’ergonomie est très soignée, toutes les commandes tombent parfaitement sous la main. De même, il est très facile de trouver une bonne position de conduite. Seule la commande du régulateur de vitesse située derrière le volant demande un certain temps d’adaptation.

Une fois à bord, l’espace à l’avant comme à l’arrière du véhicule est très confortable. Chaque passager peut ainsi voyager dans de bonnes conditions et même à trois adultes pour le rang 2.

Audi Q5 2.0 TDI 170

Audi Q5 2.0 TDI 170

Les espaces de rangements sont nombreux, avec un compartiment dissimulé dans l’accoudoir central et des bacs de rangements généreux situés dans les contre-portes.

Un frein de stationnement électrique mais pas si automatique que cela :

Le Q5 n’est cependant pas complètement à l’abri des erreurs d’ergonomie. Le système de frein de stationnement électrique, n’est pas un modèle de convivialité. Si bien que nous prenions systématiquement la précaution d’enclencher un rapport par mesure de sécurité lors du stationnement du véhicule. A la différence des autres dispositifs électriques qui se déclenchent à l’accélération, celui du Q5 nécessite impérativement que le conducteur enclenche sa ceinture de sécurité. Ce qui n’est pas des plus pratiques lors de nombreuses manœuvres de stationnement (ouverture de porte de garage nécessitant de descendre  et de remonter du véhicule par exemple). De même il vous faudra l’activer manuellement et de façon systématique lorsque vous garez le véhicule.

Notre version d’essai dans sa livrée « Ambition Luxe » dispose d’un niveau d’équipement très complet : commande impulsionnelle des clignotants, air conditionné automatique, jante alliage 17 pouces,  allumage automatique des feux, régulateur de vitesse, volant 3 branches sport  avec commande d’autoradio et GSM, connexion Bluetooth.

 

Le système de Navigation MMI Advanced nous a donné entière satisfaction, la commande pour naviguer est agréable d’utilisation. Ce système intègre un  écran couleur de 7 pouces, un système de dialogue vocal , un disque dur utilisable également comme support mémoire pour musique (10 Go), un lecteur DVD compatible MP3, AAC et WMA également utilisable pour DVD musique et vidéo, et enfin 2 lecteurs de cartes SDHC (jusqu‘à 32 Go).

Saluons également la qualité sonore du système audio composé de huit haut-parleurs passifs à l‘avant et à l‘arrière (puissance totale 80 watts).

Audi Q5 2.0 TDI 170

Audi Q5 2.0 TDI 170

LIRE LA SUITE DE L’ESSAI :

Essai Audi Q5 Ambition luxe 2.0 TDI 170 : à conduire, budget

Essai Audi Q5 Ambition luxe 2.0 TDI170 (BV6) : bilan, galerie photos, caractéristiques techniques