Essai Ford Mondeo Titanium 2.0 SCTi PowerShift

essai-ford-mondeo-scti-00 copier

Si la première génération de Ford Mondeo est apparue dans les années 90, elle est devenue rapidement une des références sur le segment des familiales et ce à bien des égards.

Récemment restylée, la Ford Mondeo reçoit pour l’occasion de nouvelles motorisations répondant aux normes Euro 5.

C’est pour nous l’occasion de la mettre à l’épreuve de la route à travers cet essai dans sa déclinaison essence  Ecotec de 240CH.

DESIGN :

Un caractère plus affirmé :

Désormais, la nouvelle Mondeo adopte le look « Ford Kinetic Design ».

Encore plus dynamique que la précédente version, la nouvelle Mondeo est désormais équipée d’une calandre avant redessinée.

Elle reçoit à partir de l’exécution Titanium des feux de jour à LED et des éléments de carrosserie façon chrome ou laque noire.

essai-ford-mondeo-scti-09 copier

Les pare-chocs et le capot ont également été repensés pour accentuer la sportivité du modèle.

Le spoiler avant et la prise d’air ont été revus, tandis que la calandre avant voit sa dimension réduite afin d’optimiser le bilan consommation.

La ligne de caisse en hauteur confère à la Mondeo une allure musclée qui souligne son caractère dynamique. L’adoption de passages de roues saillants, constitue également un autre trait de style typique du design extérieur Ford.

essai-ford-mondeo-scti-11

Sur toutes les versions, on retrouve des blocs optiques arrière en deux pièces avec des filtres en nid d’abeille et un panneau « sacrificiel » en ton carrosserie à l’arrière couvrant toute la largeur de la partie inférieure du hayon ou de la trappe du coffre.

Enfin, les nouveaux blocs optiques avant reçoivent désormais des feux diurnes à LED du plus bel effet.

VIE A BORD :

Montée en gamme :

La Mondeo repose sur un empattement particulièrement généreux (2.85 m) qui par conséquent profite  à l’habitabilité. Aussi l’espace à bord est-il particulièrement appréciable aussi bien pour le rang 1, que pour les passagers arrière.

C’est donc sans mal, que la Mondeo se profile comme une des routières les plus accueillantes du marché.

Notre version d’essai disposait d’une sellerie cuir/alcantara et d’une présentation intérieure qui flattent les sens, même si le niveau de finition perçu est en retrait par rapport aux standards germaniques . On relèvera toutefois des ajustements plus précis et des matériaux plus élégants que sur l’ancienne génération.

L’éclairage intérieur à LED apporte une touche finale au raffinement.

Le coffre est également une bonne surprise au moment de charger ses bagages. Avec une contenance de 540 dm3, ce coffre offre une capacité étonnante et facilement exploitable : un bon point pour une auto à vocation familiale.

L’équipement de série dès la finition Titanium est pour le moins pléthorique avec : l’aide au stationnement avant & arrière, le pare-brise acoustique, l’allumage automatique des feux, l’essuie-glace automatique, les feux de jour avant LED, le volant et frein à main gainé de cuir, le système de démarrage sans clé, la connexion Bluetooth, le rétroviseur intérieur jour/nuit automatique et le système de navigation avec écran 5,8 pouces & SD Europe.

Haute technologie embarquée :

Un éclairage sur mesure :

La Ford Mondeo dispose d’un système d’éclairage «intelligent ».

Dès que le système détecte un véhicule venant en sens inverse ou un niveau d’éclairage prédéfini, il passe des feux de route aux feux de croisement. Inversement, le système détecte si la voie est libre avant de passer automatiquement en feux de route.

Ce système s’avère très réactif et nous tenons à saluer l’efficacité de l’éclairage au xénon quelles que soient les conditions.

BLIS :

La Mondeo est également équipée du détection des véhicules dans les angles morts « Blis ». Si ce système s’avère à la base très efficace lorsque vous roulez sur des axes encombrés où les deux roues surgissent à tout moment. Ce qui permet au conducteur de maintenir une vigilance renforcée dans les angles morts de la voiture.

Nous épinglons malheureusement, un problème de rétrovision notoire. Effectivement, en raison de rétroviseurs extérieur trop petits, la visibilité 3/4 arrière est des plus médiocres.

essai-ford-mondeo-scti-02 copier

Régulateur adaptatif de vitesse et de distance :

Ce système maintient automatiquement la vitesse ainsi que la distance prédéterminée par rapport au véhicule précédent. Nous avons utilisé ce système tout au long de notre essai et il devient difficile de s’en passer par la suite tant il est efficace et facile d’utilisation. La conduite est beaucoup plus reposée et améliore sensiblement le niveau de sécurité active.

Alerte de franchissement involontaire de ligne :

Cette alerte vibrante au niveau du volant et visuelle s’enclenche et avertit le conducteur lorsqu’il change de voie sans mettre le clignotant.

Détection de la baisse de vigilance du conducteur :

Ce système analyse le niveau de vigilance du conducteur. Lorsqu’il évalue que l’attention du conducteur est inférieure à un certain niveau, le message « faites une pause » s’affiche sur le tableau de bord. S’il détecte une perte soudaine d’attention, telle qu’un franchissement de ligne, une alarme d’avertissement et des alertes visuelles supplémentaires avertissent le conducteur.

Seule ombre au tableau de ces différents dispositifs : la débauche de commandes ne fait que compliquer l’utilisation de ces fonctions et nuit à la lisibilité des informations au niveau de l’ordinateur de bord.

essai-ford-mondeo-scti-21

En revanche, nous avons apprécié la commande tactile du système audio & de navigation. Simple et rapide le système multimédia s’appréhende rapidement.

LIRE LA SUITE DE L’ESSAI :

Essai Ford Mondeo Titanium 2.0 SCTi PowerShift : à conduire, budget

Essai Ford Mondeo Titanium 2.0 SCTi PowerShift : bilan, photos, caractéristiques