Essai Peugeot 508 SW e-HDI 112 Allure, GT 2.2 HDI

Peugeot 508

Peugeot 508

Voici une nouveauté importante pour l’année 2011 : la remplaçante des Peugeot 407 et 607, à savoir la Peugeot 508 ! Pour ce premier essai nous avons pu prendre en main les deux carrosseries berline et coupé avec deux moteurs diesel importants. Le nouveau e-HDI 112 BMP6 sera sans doute le plus diffusé en France, il inaugure la technologie e-HDI avec Stop & Start chez Peugeot.  De son côté la Peugeot 508 GT 2.2 HDI 204 ch annonce des performances excellentes pour des rejets en baisse de 33% comparés aux rejets d’une Peugeot 407 V6 HDI 207 ch. Suivez le guide !

Un nouveau style pour Peugeot

D’allure générale cossue et raffinée, les nouvelles Peugeot 508 berline et SW inaugurent le nouveau style de la marque. Si elles sont assez réservées avec un manque d’originalité, il faut savoir que le segment M2 est assez conventionnel. Les modèles les plus sérieux avec une décôte limitée sont préférables pour une catégorie destinée en majeure partie aux flottes d’entreprises. La nouvelle Volkswagen Passat ne fait pas non plus preuve d’originalité, alors qu’elle est la référence du segment en Europe pour les constructeurs généralistes.

On remarque immédiatement une face avant radicalement différente de l’ancienne Peugeot 407 : la grande bouche disparaît, ainsi que les optiques surdimensionnées. Sur cette berline, c’est une bonne chose. Il s’agit des nouveaux codes visuels de Peugeot, entrevus sur le dernier concept car SR1. Le style Peugeot dirigé par Gilles Vidal veut privilégier la sensation d’une voiture taillée dans les masses, avec des surfaces affleurantes.

Le lion quitte la calandre et migre au bout du capot, avec une mise en valeur par un joli dessin en relief.  La calandre “flottante” accueille un logo Peugeot absent depuis longtemps de la face avant des lionnes. Suivant les versions, les logos GT et e-HDI sont présents sur la partie droite de la calandre.

Peugeot 508

Peugeot 508

Le porte-à-faux avant, jadis sur-dimensionné sur 407, devient plus raisonnable et c’est le porte-à-faux arrière qui augmente au bénéfice du coffre, mais aussi de l’équilibre des proportions.

La nouveauté technologique des canons à LED apporte un élément visuel inédit, mais n’est livrée qu’avec les optiques bi-xénon directionnelles. Les phares avant type halogène sont nettement moins expressifs, ceci au détriment du style.

Dans la circulation la 508 attire davantage les regards des passants masculins, mais peu d’entre eux se retournent sur la voiture. Cependant cette ligne classique vieillira sans doute mieux que celle de la 407.

Destinée à une clientèle plus jeune, la Peugeot 508 SW affiche un profil assez dynamique qui se marie bien avec des jantes 18″ !

Peugeot 508

Peugeot 508

De nombreuses évolutions à bord

Le passage de la génération 407 à la génération 508 est bien plus conséquent en termes de modifications que chez Volkswagen pour la Passat. La planche de bord évolue en profondeur, avec un dessin enveloppant et une baguette centrale qui rappellent fortement la rivale allemande. Même le volant devient multifonctions comme chez Volkswagen !

Peugeot 508

Peugeot 508

La 407 avait souvent été critiquée pour son ergonomie. Peugeot a totalement revu sa copie, avec un GPS dont la molette de commande se trouve désormais sous le levier de vitesses, une première pour la marque. La Peugeot 508 est également dotée du système de démarrage sans clé ( selon les versions ) alors que Peugeot avait longtemps esquivé cet équipement high-tech, peu fiable à son lancement sur la Renault Laguna.

Comme les 3008 et 5008, la nouvelle 508 adopte l’affichage tête haute. Cette fois-ci le dispositif est en couleur, avec une lame translucide plus discrète que sur les autres modèles cités.

A l’arrière les passagers profitent sur certaines versions de la climatisation quadri-zone : on retrouve au niveau du diffuseur d’air arrière les mêmes réglages digitaux qu’à l’avant. Au niveau technique cet équipement fait appel à un pulseur d’air additionnel en complément du groupe de climatisation principal.

En revanche la 508 est un peu “light” sur les innovations sécuritaires puisqu’elle se dispense de l’avertisseur d’angle mort pourtant présent sur la cousine C4 II, de l’avertisseur de franchissement de ligne, du régulateur de vitesse adaptatif, d’un dispositif anti-somnolence…Des équipements proposés de plus en plus chez la concurrence, notamment sur la Passat 7. Seules nouveautés : les feux de route adaptatifs, que nous n’avons pu tester sur les routes ensoleillées de la région d’Alicante, et l’aide au démarrage en pente.

Au niveau de la sécurité passive, on notera également la disparition de l’airbag genoux, pourtant vanté au lancement de la 407 pour réduire les lésions aux jambes du conducteur.

Globalement la présentation est réussie, avec une planche de bord soignée et de nombreuses nouveautés. Mais dans le détail la qualité de finition reste inégale, avec des matériaux de moins bonne facture pour la partie basse de l’habitacle. C’est le cas de la boîte à gants, dont le couvercle est en plastique rigide. Les bacs de porte ont été oubliés : un peu de feutrine aurait pu éviter des bruits désagréables pour les objets rangés à cet endroit-là. La qualité de finition n’est donc pas aussi soignée que dans la nouvelle Volkswagen Passat.

Peugeot 508

Peugeot 508

Côté passager, on ne trouve pas non plus d’emplacement pour poser son téléphone portable : faut-il utiliser le porte-gobelets escamotable ?

L’habitabilité arrière progresse notamment dans la 508 avec un empattement plus long que la génération précédente ( +9,2 cm par rapport à 407 ). Cela permet d’avoir un espace aux jambes à l’arrière digne de l’ancienne 607.

Même chose au niveau du coffre : de 407 dm3 pour la 407 berline, on passe à 515 dm3 avec la 508. En SW le volume passe de 448 dm3 à 560 dm3.

La Peugeot 508 n’a donc pas sacrifié les aspects pratiques, et les dimensions supérieures profitent à l’espace disponible.

Peugeot 508

Peugeot 508

LIRE LA SUITE DE L’ESSAI :

Essai Peugeot 508 SW e-HDI 112 Allure et GT 2.2 HDI 204 suite