Essai Opel Antara Edition One 2.2 CDTI 163 4X4 : un facelift très technique

Opel Antara

Opel Antara

Le marché des SUV est en expansion constante, et Opel entend bien se tailler la part du lion dans ce segment. Un nouveau SUV compact verra le jour l’année prochaine, mais cette année c’est l’Opel Antara qui est remis au goût du jour avec un facelift qui concerne principalement la technique, avec l’introduction de nouvelles motorisations.

Voici l’essai de l’Opel Antara Edition One 2.2 CDTI 163 4X4.

Design

Il faut jouer au jeu des 7 différences pour comparer l’Opel Antara lancé en 2007 et ce facelift 2011. Les nouveautés visuelles se concentrent sur la face avant : bouclier et calandre ont été revus.

La calandre chromée compte désormais deux barres chromées au lieu d’une afin de mieux mettre en valeur le logo Opel. Les designers ont dessiné un nouveau bouclier qui comprend une prise d’air centrale plus généreuse, des anti-brouillard intégrés plus en hauteur, une plus grande partie couleur carrosserie et un nouveau dessin de la partie basse.

A l’arrière les feux ont été redessinés, il s’agit de la seule modification visible sur une vue 3/4 arrière comme sur la photo ci-dessous.

Opel Antara

Opel Antara

Notez que les jantes alliage 19″ ( non montées sur le véhicule photographié ) sont vraiment réussies esthétiquement. Une option valorisante, mais qui réduira le confort des occupants à cause des pneumatiques davantage taille basse.

A bord

Dans l’habitacle Opel a revu un certain nombre de points. Il est désormais possible de désactiver les airbags côté passager pour monter un siège bébé : c’est bien, mais le voyant placé sur la baguette d’habillage manque un peu de discrétion.

La console centrale a été redessinée pour accueillir plus de rangements, les habillages et les garnitures sont inédits, et le tableau de bord profite d’un nouveau graphisme.

Opel Antara

Opel Antara

Avec la sellerie mixte cuir/tissu bicolore, l’habitacle est plutôt accueillant. Le dessin de la planche de bord est agréable, et l’ergonomie est bien pensée. En revanche le GPS intégré n’est pas très évident à configurer, notamment pour l’affichage de la carte.

Sous le levier de vitesses, la poignée de frein à main type aviation a été abandonnée. Le montage sur toutes les versions d’un frein à main électrique a permis de créer un nouvel espace rangement surmonté d’un accoudoir central.

Gros point fort de ce restyling : les ingénieurs Opel ont réduit le volume sonore intérieur de 50 % ! Un résultat probant, puisque l’insonorisation est effectivement très aboutie. Les longs trajets sont donc agréables, avec un confort de suspension optimisé que nous avons pu vérifier sur les nombreuses ornières des petites routes de campagne écossaise.

Côté coffre l’Opel Antara n’a pas de prétentions très familiales : le volume est seulement de 420 litres. En rabattant la banquette cela donne en revanche un plancher parfaitement plat.

Opel Antara

Opel Antara

LIRE LA SUITE DE L’ESSAI :

Essai Opel Antara restylé 2.2 CDTI 163 : à conduire, budget

Essai Opel Antara Edition One 2.2 CDTI 163 4X4 : bilan, photos