Skoda Octavia Greenline

Skoda Octavia Greenline

Avec 99 g de rejets de Co2, la Skoda Octavia Greenline s’annonce comme la plus écologique des familiales. Contre toute attente, cette efficience n’est pas réalisée au détriment de l’agrément et du tarif. Une bonne nouvelle non ? Suivez le guide !

Design

Le style de la Skoda Octavia n’a jamais été très flamboyant. Cette sage berline tricorps ne fait pas preuve d’exubérance : sa recette, c’est le sérieux et la sobriété. Espérons tout de même que la nouvelle Octavia prévue pour fin 2012 soit plus séduisante !

Skoda Octavia Greenline

Skoda Octavia Greenline

Cette version Greenline se reconnaîtra à ses badges Greenline sur le hayon arrière et la calandre, ainsi que ses stickers verts sur les ailes avant. Les jantes alliage 15″ paraissent sous-dimensionnées : là aussi, l’objectif est de proposer des pneumatiques à faible résistance au roulement. Mais cela aurait été aussi possible en 16″ !

A bord

A l’intérieur de la Skoda Octavia, on retrouve la même austérité générale qu’à l’extérieur. La planche de bord et la sellerie sont sombres, et cela manque un peu d’originalité. Le dessin fait très Volkswagen, et inspire un rendu positif notamment pour l’assemblage.

Skoda Octavia Greenline

Skoda Octavia Greenline

La qualité de finition est d’un bon niveau, et ne présente aucun bruit parasite.

Gros points forts de cette Octavia : elle offre un volume qui devient rare pour une berline ! En effet son coffre est tout simplement gigantesque, et l’espace à l’arrière est supérieur à celui de nombreuses rivales.

En berline, la Skoda Octavia propose 585 litres de contenance, un chiffre qui grimpe à 1455 litres banquette rabattue. En version Combi les chiffres grimpent à 605 litres et 1655 litres.

A noter la présence d’un hayon malgré la silhouette tricorps, gage de praticité.

Skoda Octavia Greenline

Skoda Octavia Greenline

L’Octavia peut donc être envisagée comme un achat de familiale en alternative à un monospace compact ou un SUV, facturés bien plus chers.( y compris chez Skoda avec le Yeti).

A conduire

Au menu de cette Skoda Octavia Greenline : un moteur 1.6 TDI 105, une boîte de vitesses manuelle à 5 rapports, la récupération d’énergie au freinage, le châssis sport qui abaisse la voiture, le Stop/Start et les pneumatiques à faible résistance au roulement. Sur notre modèle d’essai, il s’agissait même de Michelin Energy Saver.

Dans les chiffres, cette Octavia Greenline réalise le 0 à 100 km/h en 3 dixièmes de moins qu’une Jetta TDI 105 DSG. En vitesse de pointe, elle grimpe à 192 km/h contre 190 km/h pour la Jetta. Cette dernière rejette en effet 123 g avec le même moteur : la faute à la transmission DSG ? Pas uniquement, car le poids joue son rôle dans l’efficience, or notre Octavia Greenline pèse une centaine de kilos de moins comparée à la Jetta équipée du même moteur.

Skoda Octavia Greenline

Skoda Octavia Greenline

La Skoda Octavia Greenline ne sacrifie donc pas l’agrément sur l’autel de l’efficience. Son moteur common rail est suffisamment souple pour convenir à la majorité des conducteurs. Les amateurs de conduite dynamique auront tout intérêt à se focaliser sur un moteur 2.0 TDI, voire sur une Superb dont l’agrément est bien supérieur. Car le point faible de cette Octavia est son ressenti au niveau du train avant. La précision de conduite est loin d’être chirurgicale : cependant rien d’alarmant, et au vu de l’objectif de consommation de cette Octavia les acheteurs ne la prendront certes pas pour une Fabia RS.

On ne dispose pas d’une boîte à 6 rapports sur cette Octavia, mais une Peugeot 508 HDI 112 est également privée d’une sixième vitesse. L’étagement n’est pas désagréable et favorise la réduction de la consommation, avec un économètre qui vous indique à quel moment descendre ou monter un rapport au niveau du compte-tours.

Malgré une faible contenance de 55 litres, le réservoir autorise une autonomie tout à fait intéressante supérieure à 1000 km.

LIRE LA SUITE DE L’ESSAI :

Essai Skoda Octavia Greenline : budget, bilan, photos


Mots clés pour ce billet :