Essai Mercedes SLK 200 : un séducteur bien armé

Mercedes SLK 200

Mercedes SLK 200

Essai Mercedes SLK 200 BlueEfficiency : un séducteur bien armé

Si l’ancien SLK avait le nez digne des F1 et de la MacLaren Mercedes, le nouveau SLK tend vers le SLS. A tel point qu’en interne Mercedes le surnomme le “petit SLS”. Mais son nom de code est moins glamour : R172. Compact, le nouveau SLK évoque même la légendaire Mercedes 190 SL, lointaine ancêtre…

Le nouveau SLK prend du poids et grandit légèrement, mais il améliore son Cx.

Mercedes SLK 200

Mercedes SLK 200

Avec le pack Sport AMG, ( 3500 euros sur SLK 200 ), le SLK devient plus agressif avec des jantes 18″, un train de roulement sport surbaissé de 10 mm, des freins de taille 17″, des disques de frein perforés, des feux arrière teintés, une sonorité moteur plus sportive, des bas de caisse avant latéraux et arrière revus, et des blocs de projecteurs teintés à l’avant. Le pack comprend également des modifications dans l’habitacle auxquelles nous reviendrons par la suite.

Motorisé par un bloc turbo essence à injection directe 1.8, le SLK d’entrée de gamme aurait pu s’appeler SLK 180…Mais il reprend le patronyme SLK 200 du modèle précédent.

Mercedes SLK 200

Mercedes SLK 200

Sous le capot du SLK, le moteur 4 cylindres à injection directe développe 184 ch, une puissance qui grimpe à 204 ch avec la version SLK 250. Le couple du SLK 200 est de 270 Nm, contre 310 Nm pour le SLK 250. Malgré ce faible écart de puissance, le SLK 200 équipé d’une boîte 7G Tronic coûte 4800 € de moins que le SLK 250 : une somme conséquente.
Le SLK 200 BE est en effet disponible en boîte mécanique ou avec la boite automatique facturée 2400 €.

Dans les deux cas, la sonorité n’est pas particulièrement enivrante. Les mélomanes avertis auront tout intérêt à se tourner vers le SLK 300 qui fait appel au nouveau V6 de 306 ch…Les vocalises du V6 sont un vrai régal !

Les performances du SLK 200 n’ont rien de placide : il réalise le 0 à 100 km/h en 7 s et atteint 237 km/h en pointe. ( 7,3 s et 240 km/h pour le SLK 200 à boîte mécanique )
Avec 6,6 s et 243 km/h le SLK 250 ne se démarque pas assez nettement au niveau des chiffres…

Le SLK 200 occupera sans doute une place importante dans les ventes, même si une partie de la clientèle sera tentée de choisir le SLK 250 pour disposer d’une puissance supérieure à 200 ch.

Mercedes SLK 200

Mercedes SLK 200

Notre version d’essai était chaussée en monte pneumatique mixte 18″ ( 225/40 à l’avant et 245/35 à l’arrière). Avec le pack AMG, le train de roulement est surbaissé et l’amortissement devient plus ferme.
Sportif mais jamais dangereux, le SLK est prévenant. En laissant l’ESP enclenché, il est impossible de faire décrocher l’arrière.
La direction assistée hydraulique est ferme et précise : un régal. Les ingénieurs ont réduit le nombre de tours du volant de butée à butée, qui passe de 2,8 à 2,6. L’agilité est ainsi excellente, y compris dans des épingles serrées. Notre parcours d’essai dans les hauteurs de Marbella nous a convaincus !

La boîte de vitesses 7G Tronic est très dynamique en mode Drive S pour Sport, ou en Manuel. Mais ce mode “manuel” reprend la main en passant le rapport supérieur lorsque vous restez trop longtemps en sur-régime. Elle dispose de palettes en volant : un must pour la conduite dynamique.

Mercedes SLK 200

Mercedes SLK 200

La fonction Start / Stop ECO est de série sur le nouveau SLK, afin d’abaisser la consommation en ville. Le SLK 200 peut ainsi descendre à 142 g de rejets de CO2 en version BVA7, contre 149 g en version BM6. Pour obtenir ce chiffre le SLK 200 BE doit être monté en pneumatiques 16″ à faible résistance au roulement.

Les progrès par rapport au SLK 200 K d’ancienne génération sont pertinents : les rejets de CO2 baissent de 25%, et la consommation mixte de 24 %.
Celle-ci est donnée pour 6,1 L. Mené tambour battant, un parcours peut cependant grimper jusqu’à 13 L sur routes de montagne !

Au niveau sécurité, le SLK n’est pas en reste avec le détecteur anti-somnolence “Attention Assist”, le régulateur de vitesse Distronic Plus, et le système Pre-Safe.

Pour l’habitacle du SLK, Mercedes a dessiné une planche de bord exclusive qui se démarque nettement des autres modèles de la gamme. La qualité de finition est excellente, les assemblages sont de qualité. Aucun son parasite n’est à déplorer, y compris sur des chaussées de médiocre qualité.

Mercedes SLK 200

Mercedes SLK 200

Avec le pack sport AMG dont nous parlions plus haut, la présentation intérieure gagne de nombreux éléments esthétiques. Tapis de sol avec logo AMG, surpiqûres rouges sur les accoudoirs, le soufflet de levier de vitesses, le volant sport et la console centrale, ceintures de sécurité rouges et sièges avec design spécifique. Concrètement les sièges gagnent des capitons longitudinaux qui améliorent le maintien latéral.

Le volume du coffre va de 225 litres à 335 litres lorsque le toit est fermé. La capacité est alors supérieure à celle de ses rivaux Z4 et TT.

Comme la Mercedes Classe C restylée, le nouveau SLK dispose de deux GPS différents au choix. Il peut ainsi disposer d’un premier prix de 1000 € pour la navigation.
Ce système s’appelle Becker Map Pilot et comprend un disque dur dans la boîte à gants, l’affichage des limitations de vitesse, et la cartographie européenne en 3D.
Un équipement très utile à un tarif abordable pour une Mercedes , bravo !

Mercedes SLK 200

Mercedes SLK 200

Le second GPS baptisé Comand Online propose même l’accès à internet sur l’écran du GPS. Il faudra raccorder un téléphone en 3G dans la boîte à gants.

Si le Mercedes SLK 200 débute à 39900 €, ce tarif comprend de série des jantes alliage 16″, une climatisation semi-automatique, l’autoradio 20 CD avec écran TFT 5,8 pouces, la prise USB, le dispositif bluetooth, les airbags de tête, l’avertisseur de pression des pneumatiques, le frein de stationnement électrique et le système de détection de somnolence.
La dotation n’est pas dépouillée mais un peu juste pour un roadster de luxe. Il ne faudra donc pas oublier de cocher quelques options pour configurer “convenablement” son SLK.

A 3600 euros le pack roadster est très intéressant, puisqu’il comprend les garnitures en cuir, l’airscarf, la peinture métallisée, le pack d’éclairage intérieur, les sièges chauffants, les trois rétroviseurs jour /nuit automatiques et la télécommande d’ouverture du toit à distance. Pour 4000 €, soit 400 € de plus, la sellerie sera en cuir nappa.
Ce pack est incontestablement plus intéressant que de sélectionner les équipements au détail, avec un avantage client important.

Mercedes SLK 200

Mercedes SLK 200

Le toit rigide du SLK pourra être agrémenté d’une partie panoramique : l’option est attractive à 500 euros. En fin d’année, le Magic Sky Control permettra de choisir son mode de transparence : la lumière est réfléchie à 75% ou passe presque à 100%. Cette magie fait appel à des cristaux placés sur un film ultrafin maintenu entre deux couches du verre.
Innovation oblige, cet équipement ne sera pas donné et nécessitera une rallonge de 2400 euros…

Mais cette option high-tech ajoutera du poids mal placé, qui élevera le centre de gravité du roadster Mercedes.

Pour la sellerie, Mercedes propose un cuir réfléchissant qui permet de réduire la température du cuir de 13 degrés sur le cuir noir : un must ! En revanche les fabuleux sièges multicontours du Cabriolet Classe E ne sont pas disponibles.

Les sièges avant accueillent bien évidemment le fameux dispositif Airscarf inventé par Mercedes. Des buses envoient de l’air chaud dans les appuie-tête pour créer un effet “écharpe d’air chaud”, qui permet de profiter du cabriolet en mi-saison. Très abouti, l’Airscarf est silencieux et fortement appréciable : une option à ne pas oublier sur le bon de commande !

Nous n’avons pas été convaincus par l’Airguide d’autant que le filet anti-remous est plus esthétique.
Nouveauté sur ce SLK, l’Airguide consiste en deux pare-vent articulés en plexiglas situés derrière les appuie-tête. Ils ont pour objectif de réduire les courants d’air et d’améliorer le confort acoustique. Esthétiquement ces deux pièces de plastique n’ont pas le cachet nécessaire pour s’intégrer à la ligne du SLK, et auraient davantage leur place sur une Mégane CC… Autre bémol : le réglage de ces volets est manuel et ne pourra se faire en roulant pour le conducteur.

Mercedes SLK 200

Mercedes SLK 200

En tout 8500 euros d’options sont à conseiller pour obtenir un SLK très bien équipé et présenté, en optant pour le pack Sport AMG, le GPS Becker Map Pilot et le pack roadster avec cuir nappa. Le tarif grimpe alors à près de 48400 euros pour une version agréable au quotidien , et sans lacunes d’équipements.

VOIR LA FIN DE L’ESSAI ET LA GALERIE PHOTOS :

Essai Mercedes SLK 200 BE 7 G-Tronic 2011 : bilan, galerie photos

Une réflexion au sujet de « Essai Mercedes SLK 200 : un séducteur bien armé »


  1. personnellement je n echangerais pas le mien 2004.le look est moins fin – original que l ancien.trop carré.l interiur est mieux.bref je garde le mien mais j attends le futur modele 2012de la serie a trop joli pour 2e vehicule

Les commentaires sont fermés.