Essai Mercedes Classe E 350 & E 500 : nouveaux moteurs

Essai mercedes Classe E 350 BlueEFFICIENCY & E 500 BlueEFFICIENCY berline Avantgarde : nouveaux moteurs

Mercedes Classe E 350

Mercedes Classe E 350

Pour ceux qui sont allergiques au diesel mais qui n’ont pas forcément envie de se ruiner en carburant, Mercedes propose de nouvelles motorisations V6 et V8 essence sur sa Classe E qui s’annoncent comme leaders de la catégorie en consommation et en rejets de Co2.
Les Mercedes Classe E 350 BLUEEfficiency et E 500 BLUEEfficiency proposent deux motorisations radicalement différentes, mais axées sur le plaisir de conduire : V6 atmosphérique 3,5 L de 306 ch d’un côté, et V8 bi-turbo de 4,6L développant 408 ch de l’autre côté. Nous avons pû gouter à ces deux bijoux sur les petites routes allemandes de la route des vins, et sur les fameuses autoroutes sans limitation de vitesse…

Nouvelle motorisation V6 350 BlueDirect

 

Mercedes Classe E 350

 

Nous avions déjà rencontré le nouveau V6 de 306 ch sous le capot des Mercedes SLK 3 et du nouveau CLS. De la même façon sur la Classe E, le V6 atmosphérique est uniquement couplé à la boîte 7G-tronic PLUS.
Très différent du bloc présent jusqu’alors, ce V6 est ouvert à 60° contre 90° précédemment. La puissance gagne 14 ch, et passe ainsi de 292 ch à 306.
Ultra discrète au ralenti, la sonorité devient chantante dans les tours. L’insonorisation de la Classe E ne laisse pas autant filtrer le son du 6 cylindres que sur le SLK, car même si le moteur est le même, la philosophie des voitures est tout autre.

La Mercedes Classe E privilégie avant tout le confort, avec une habitabilité très satisfaisante aux places arrières et un amortissement royal. Le nouveau V6 a toute sa place sous le capot de cette grande routière, puisqu’il délivre la puissance de façon très linéaire, sans coup de pied aux fesses.

Le couple délivré par le nouveau V6 reste inférieur à celui d’une Classe E 350 CDI, qui délivre 265 ch et 620 Nm contre 306 ch et 370 Nm ici. Les reprises de cette nouvelle E 350 BlueEFFICIENCY sont plutôt du niveau d’une E 220 CDI BlueEFFICIENCY.

Mercedes Classe E

Mercedes Classe E

Bon point pour ce moteur : la consommation est réduite de 20%. Elle s’affiche à seulement 6,8 L, pour des rejets de 159 g. Ces progrès sont à mettre au profit de la nouvelle motorisation, de l’introduction du système ECO Stop – Start et des évolutions de la boîte de vitesses 7G-Tronic. En devenant PLUS, cette boîte profite d’un nouveau convertisseur à glissement réduit.

Le conducteur peut choisir entre les modes E et S, qui vont jouer sur la cartographie moteur et sur le régime auquel les rapports vont s’enchaîner. Efficience ou Sport, à vous de choisir. Dans tous les cas il est possible de rétrograder via les palettes au volant, ce qui peut s’avérer très utile dans une descente ou sur route de montagne.

Face à une Audi A6 3.0 TFSI de 300 ch, la Mercedes Classe E 350 BlueEFFICIENCY reprend le dessus en terme de consommation et de rejets, mais les accélérations sont en léger retrait en raison d’un poids supérieur.

Avec une consommation mixte de 8,5 L et des rejets de 199 g, une BMW 535 i dotée également de 306 ch est loin derrière.

Mercedes est bien parvenu à prendre la tête des routières V6 essence en termes d’efficience, bravo ! Passons maintenant au bloc 8 cylindres…

Nouvelle motorisation V8 500 BlueDirect

 

Mercedes Classe E 500

 

Exit le V8 atmosphérique de 388 ch, la Classe E 500 reprend le nouveau V8 bi-turbo de la Classe E 63 AMG, avec une puissance réduite à 408 ch. ( contre 525 ch pour la E 63 AMG )
Le couple de ce bloc est démoniaque : pas moins de 600 Nm répondent à l’appel, contre 530 Nm pour la version précédente; ce bloc dispose de l’injection directe d’essence BlueDirect de troisième génération avec procédé de combustion par jet et et pression d’injection de 200 bars.
Pour les détails, ce moteur se caractérise par l’allumage multiple “Multi Spark Ignition” ultrarapide, des injecteurs piézoélectriques de dernière génération, et du procédé de combustion stratifiée.

Avec un tel moteur, la Classe E 500 peut monopoliser la voie de gauche sur les Autobahn. Elle atteint sans peine sa vitesse de pointe bridée à 250 km/h, soit 258 km/h au compteur lors de notre essai.
Le 0 à 100 km/h est accompli par cette grande routière en 5,2 secondes… Autant dire que pas grand monde ne lui résiste !

Le couple permet de réaliser des reprises canon sur Autobahn, comme par exemple un 130-220 km/h, évidemment inutile en France.

Et quelle sonorité ! En plus des 8 cylindres, on peut entendre un discret sifflement de turbo de temps à autre.

Mercedes Classe E

Mercedes Classe E

Dotée de la fonction Stop-Start Eco, la Classe E 500 coupe son moteur lors des arrêts au feu rouge et dans les bouchons.
Là aussi, les ingénieurs ont su réduire la consommation qui chute de 17 %, soit de 10,8 L à 8,9 L. Dans le même temps les rejets tombent de 253 g à 209 g.

Pour l’heure l’Audi A6 n’est pas encore proposée avec un moteur V8. De son côté la BMW 550i propose 407 ch et 600 Nm et fait jeu égal avec la Classe E 500. Mais avec une consommation donnée à 10,4 L pour 243 g de rejets, encore une fois la Série 5 est distancée par la Classe E qui marque définitivement des progrès très importants en efficience.

La E 500 BlueEFFICIENCY sera également disponible en version 4MATIC à transmission intégrale.

Mercedes Classe E

Mercedes Classe E

LIRE LA SUITE DE L’ESSAI : PAGE 2

Essai Mercedes Classe E 350 BlueEFFICIENCY & E 500 BlueEFFICIENCY : suite, bilan, photos