Essai Audi A5 Cabriolet 2,7 TDI Multitronic

AUDI-A5-cabriolet-2,7TDI-12

On connaît les cinq sens : la vue, l’ouïe, le toucher, l’odorat et le goût. Dans la pure tradition Audi, le constructeur d’Ingolstadt y ajoute pourtant un sixième sens : le bon sens.

Avec quatre vraies places, l’Audi A5 cabriolet peut être à la fois une familiale et un cabriolet.

Ainsi, l’A5 cabriolet se profile comme le cabriolet idéal pour le père de famille lassé de croiser des breaks et autres monospaces sans saveur.

L’heure est venue d’en prendre le volant animé par le bloc 2.7 TDI.

DESIGN :

Déclinaison de la version A5 coupé, l’Audi A5 cabriolet séduit au premier coup d’œil.

Son empattement long (2,75m), son capot allongé et ses porte-à-faux courts semblent étirer ce cabriolet en longueur. Une allure athlétique qui transparaît également lorsque la capote est fermée, tandis que les optiques avant confèrent à l’auto une signature visuelle grâce à l’utilisation de feux diurnes à led.

Afin de préserver la fluidité des lignes et pour le plus grand plaisir des yeux, le constructeur allemand a opté pour l’utilisation d’une capote classique plutôt que celle d’un toit rigide.

Fidèle à cette traditionnelle capote en toile, le constructeur d’Ingolstadt évite un surpoids gênant tout en conservant un style équilibré à l’auto.

AUDI-A5-cabriolet-2,7TDI-07

L’A5 cabriolet qui fait la part belle aux lignes allongées, crée une impression d’élégance mâtinée de puissance.

Si, même capote fermée, l’A5 cabriolet conserve une certaine élégance, le but du jeu en cette période printanière est de décapoter le plus rapidement possible.

AUDI-A5-cabriolet-2,7TDI-09Qu’à cela ne tienne ! Il ne faut pas plus de 15 secondes pour découvrir la belle.

Chaque actionnement de la capote est un véritable plaisir, tant la cinématique d’ouverture et de fermeture est très rapide (environ 15 secondes).

Ainsi dans les bouchons, pas complètement à l’arrêt et dès qu’il se met à pleuvoir, ou bien à un feu qui passe au vert quelques secondes trop tôt (le coup classique), vous pouvez actionner le système avec sérénité tout en roulant tant qu’on ne dépasse pas les 50 km/h (contre 40 km/h pour la Mercedes Classe E Cabriolet).

AUDI-A5-cabriolet-2,7TDI-04

Question style, vous l’aurez compris, l’Audi A5 cabriolet ne déçoit pas, surtout dans sa livrée « Brun tech métal ».

VIE A BORD :

Vraisemblablement le point fort de ce cabriolet, c’est que l’A5 est agencée comme une véritable 4 places.

Les passagers avant bénéficient d’une assise profonde et profitent d’un espace très confortable.

AUDI-A5-cabriolet-2,7TDI-03

Le conducteur profite d’une position de conduite idéale et se trouve parfaitement calé dans les sièges sport de notre version d’essai « Ambition Luxe ».

Comme il se doit sur une Audi, la présentation ainsi que la finition de cette A5 cabriolet est pour le moins majestueuse et ce dans les moindres détails.

AUDI-A5-cabriolet-2,7TDI-08

Par conséquent, il n’est pas nécessaire de parler de la finition et du choix des matériaux. Tout ici est à la hauteur des espérances. D’autant que la planche de bord intègre harmonieusement la commande d’ouverture et de fermeture de la capote.

Mention particulière, pour le soin apporté à l’ergonomie des différentes fonctions : ordinateur de bord, radio, navigation. Tout comme la commande du volume située sur le volant qui se contrôle avec la plus grande facilité. La qualité audio est par ailleurs d’excellente qualité même en configuration cabriolet.

Cependant, nous épinglons une ergonomie quelque peu « discutable » de la commande du régulateur de vitesse (un peu trop courte ou pas judicieusement bien placée).

AUDI-A5-cabriolet-2,7TDI-01

EQUIPEMENT :

La dotation sur cette version Ambition Luxe intègre : la sellerie cuir à réglage électrique et fonction chauffante,  le volant Sport 3 branches multifonction en cuir avec palettes, la commande impulsionnelle des clignotants, l’air conditionné automatique bizone, l’alarme, l’ordinateur de bord, le régulateur et limiteur de vitesse, le rétroviseur intérieur électro-chrome, le détecteur automatique de pluie, une caméra arrière accouplée aux radars pour la détection d’obstacles et le système de navigation couleur Advanced.

Pour finir, le système de chauffage de nuque à l’avant contribue à vous faire oublier les éventuelles baisses de température. Cette atmosphère agréable reste présente une fois la capote fermée : la climatisation automatique mémorise automatiquement les températures prédéfinies après chaque actionnement de la capote.

Si le confort arrière est également très appréciable, nous reprenons tout de même place à l’avant histoire de titiller les 190 ch de ce six cylindres.

 

LIRE LA SUITE DE L’ESSAI :

Essai Audi A5 Cabriolet 2,7 TDI Multitronic : à conduire, budget

Essai Audi A5 Cabriolet 2,7 TDI Multitronic Ambition Luxe : conclusion, galerie photos