Ferrari 458 Spider

Si vous lisez que la Ferrari 458 Spider reprend le système de toit de la Renault Wind, il y a de quoi faire un bond sur sa chaise ! En effet c’est Ferrari qui a en premier imaginé un toit rigide rotatif en un pan et en a doté sa 575 Superamerica. Cette série limitée à 559 exemplaires est un vrai collector.

Cette année Ferrari découvre donc la 458 Italia, qui devient 458 Spider. C’est une tradition de proposer une version découvrable des GT 2 places chez Ferrari. Le style de la nouvelle 458 Spider est sublime, et d’autant plus remarquable quand on sait qu’il s’agit là du premier coupé cabriolet à moteur arrière. ( La 575 Superamerica est propulsée par un moteur V12 de 540 ch placé à l’avant )

Le toit rigide escamotable est léger et se manoeuvre en 14 secondes seulement. Parmi les spécificités de ce bijou détoitable, une vitre anti-remous prend place entre les appuie-tête avant afin d’assurer un confort acoustique à bord y compris à très haute vitesse.

Il ne faudrait pas oublier que la Ferrari 458 Spider est un engin diabolique, avec un moteur V8 délivrant quelques 570 ch…De quoi atteindre 320 km/h en vitesse de pointe et réaliser le 0 à 100 km/h en 3″4 !

Avis aux amateurs : Ferrari annonce déjà un an d’attente pour le modèle, suite à une demande très forte de sa clientèle. Le prix qui devrait dépasser les 220.000 euros n’est pas un frein pour tout le monde !

Ferrari 458 Spider

Ferrari 458 Spider

Ferrari 458 Spider

Ferrari 458 Spider

Ferrari 458 Spider

Ferrari 458 Spider


Mots clés pour ce billet :

3 réponses à Ferrari 458 Spider : sublissime !

  • Eh bien si, c’est bien de la Renault Wind que le système de toit est le plus proche puisque la Wind a introduit en premier le capot qui recouvre le toit rabattu – capot dont la Superamerica est dépourvue, ce qui permet aux passagers de récolter sur le crâne, lors du “recapotage”, toutes les saletés amassées sur la route.

  • Je comprends ce que vous voulez dire. Concernant le toit rigide rotatif, Ferrari a été le premier à l’introduire sur la Superamerica, c’est donc cet élément là que je prends en compte.
    Cela m’étonnerait que les ingénieurs Ferrari n’aient pas travaillé de leur côté pour développer leur concept ces dernières années, et aient attendu la sortie de la Renault Wind pour se dire : Banco !
    Qui a copié l’autre à votre avis ?

  • Je parlais quant à moi du système tel qu’il est présenté sur la 458.
    Pour le reste, je ne crois pas que l’un ait copié l’autre ; et la paternité du concept ne revient de toute façon pas à Ferrari mais à Fioravanti, qui a d’ailleurs breveté son système ( http://worldwide.espacenet.com/publicationDetails/biblio?FT=D&date=20020828&DB=EPODOC&locale=en_EP&CC=EP&NR=1234704A2&KC=B1 ) – j’imagine que Ferrari et Renault ont pris des licences de ce brevet.