Essai Opel Astra GTC Sport 2.0 CDTI 165

Opel Astra GTC Sport

Opel Astra GTC Sport

Après vous avoir proposé l’essai de la nouvelle Opel Astra GTC en version essence 180 ch, nous nous sommes intéressés à la version diesel locomotive de la gamme : l’Astra GTC 2.0 CDTI 165 ch. Cette version promet performances et sobriété, le tout sous une carrosserie séduisante.

Style

Par rapport à l’ancienne Astra GTC, la nouvelle venue évolue vraiment de façon radicale au niveau design. L’Astra GTC a de belles proportions, et un dessin qui suggère la sportivité. Le design est dans la lignée des derniers modèles Opel, avec une virgule sur les flancs.

Bien qu’elle cultive l’air de famille, la carrosserie de la nouvelle Opel Astra GTC est totalement différente de l’Astra berline. Les seules pièces partagées sont les coques de rétroviseur et l’antenne.

Opel Astra GTC Sport

Opel Astra GTC Sport

Remarquez les roues de 18″ imposantes mais montées sur des pneus qui ne sont même pas trop taille basse : l’Astra GTC peut être montée en jantes 19″ en option, et passera même au diamètre 20″ sur l’Astra OPC !

Contrairement à l’Astra GTC jaune exotique que j’avais essayée la dernière fois, celle-ci de couleur gris cèdre passe bien plus inaperçue.

Vie à bord

Pour un coupé compact, la nouvelle Opel Astra GTC offre 5 places et un espace à vivre convaincant. Elle est largement plus habitable qu’un Volkswagen Scirocco, dont les deux places arrières sont plus réduites.

Opel Astra GTC Sport

Opel Astra GTC Sport

La présentation intérieure diffère peu de celle de l’Astra berline. Globalement la qualité de finition est plutôt bonne, mais certains assemblages manquent de soin. Cette Astra GTC n’offre pas le même niveau de finition qu’un Volkswagen Scirocco. Ceci dit le dessin de la planche de bord est agréable, tout comme celui des contre-portes. De série un éclairage d’ambiance de couleur rouge est intégré à certains endroits, comme en-dessous du levier de vitesses.

Opel Astra GTC Sport

Opel Astra GTC Sport

En option, les sièges sont recouverts de cuir et chauffants pour les passagers avant. Le maintien de ces sièges est excellent, avec un réglage lombaire électrique. Ces sièges avant ergonomique sont même agréés par l’AGR : parfaits pour parcourir de longues distances !

Le système de navigation optionnel est convaincant, avec une programmation intuitive, un guidage efficace et des détails bien vus. Comme le fait d’annoncer les distances à parcourir pour rejoindre les aires de repos sur autoroute.

Le confort est réussi pour l’amortissement, et aussi pour l’insonorisation.

Et enfin au niveau du coffre l’Astra GTC a une capacité de 380 litres : pas mal pour un coupé de cette catégorie.

Opel Astra GTC Sport

Opel Astra GTC Sport

A conduire

La nouvelle Opel Astra GTC est proposée avec trois niveaux de puissance en diesel : 110, 130 et 165 ch. Le rendement de ce moteur 2.0 CDTI est particulièrement convaincant. Il est associé à un système Start-Stop qui permet d’abaisser la consommation en ville. Le dispositif est convaincant, avec un redémarrage rapide dès que le conducteur embraye. Résultat : malgré sa grosse puissance, ce bloc se contente d’une consommation raisonnable. Notre essai réalisé sur 2000 km  nous as gratifié d’un excellent 6,2 L/100 km.

Opel Astra GTC Sport

Opel Astra GTC Sport

Cette sobriété n’est pas synonyme de performances au rabais : avec 165 ch et un couple de 350 Nm de 1750 à 2500 tr/Min, le 2.0 CDTI est très à l’aise sous le capot de l’Astra GTC. Le coupé compact devient encore plus performant qu’en version essence 180 ch, avec des reprises bien supérieures. Même avec 4 adultes à bord et le coffre plein, les dépassements ne posent aucune inquiétude et sont réalisés en tout quiétude. Avec un overboost, le couple passe à 380 Nm : ce moteur est déjà doué sur un Zafira Tourer, et le poids plus réduit de l’Astra GTC lui donne des ailes. Au niveau des chiffres l’Astra GTC 2.0 CDTI rend quand même 10 km/h en vitesse de pointe à la version essence 180 ch avec 210 km/ contre 220 km/h, et réalise le 0 à 100 km/ en 8,9 s contre 8,3 s pour l’Astra GTC 1.6 Turbo.

Opel Astra GTC Sport

Opel Astra GTC Sport

Globalement l’agrément de conduite est malgré tout supérieur à celui de l’Astra GTC 1.6 Turbo essence 180 que j’ai pu prendre en main aux Baléares il y a quelques mois. La souplesse du moteur diesel d’origine Fiat permet de ne pas avoir à rétrograder très fréquemment.

La stabilité est également de mise avec un train avant avec jambe HiPerStrut inspirée des suspensions avant de l’Insignia OPC, et une monte pneumatique généreuse ( 235/50 R18 ). Le châssis est donc au diapason avec le moteur coupleux et performant de cette Astra GTC 2.0 CDTI.

Le conducteur peut activer un mode Sport sur l’Astra GTC, qui peut agir sur demande du conducteur sur de nombreux éléments : la direction assistée, la suspension, le moteur et l’éclairage des compteurs qui passe au rouge.

Au niveau dynamique cette Astra GTC réalise une bonne synthèse entre efficacité et confort.

Opel Astra GTC Sport

Opel Astra GTC Sport

Notez aussi que suite au lancement, l’offre Astra GTC s’est étoffée, et ce 2.0 CDTI 165 est désormais disponible avec une boite automatique.

Pour la sécurité, une caméra frontale Opel Eye de seconde génération permet de reconnaître les panneaux de signalisation, y compris les panneaux rectangulaires. Ce dispositif comprend également l’avertisseur de changement de voie intempestif, et l’indicateur de distance de sécurité. Malheureusement ces équipements de sécurité ne sont pas intégrés en série.

Budget

En diesel, la gamme Astra GTC débute à partir de 23500 euros en finition Enjoy, avec le moteur 1.7 CDTI 110. Ici nous avons la seconde finition disponible sur une gamme de quatre niveaux, et le troisième niveau de puissance en diesel.  Cette Opel Astra GTC 2.0 CDTI 165 est facturée 27400 euros, un prix qui reste tout à fait compétitif.

La finition Sport de la nouvelle Opel Astra GTC comprend de série : climatisation automatique bizone, pack visibilité, sièges sport, banquette arrière 2/3-1/3, système bluetooth, interface USB, jantes alliage 18″, aide au démarrage en côte, ESP, régulateur de vitesse, aide au stationnement arrière. L’équipement déjà riche pourra être complété de nombreuses options au tarif raisonnable, comme la sellerie cuir proposée à 1000 euros.

Avec 127 g, cette Astra GTC 2.0 CDTI 165 se se situe en zone neutre en France, et échappe au moindre malus écologique.

LIRE LA SUITE DE L’ESSAI :

Essai Opel Astra GTC Sport 2.0 CDTI 165 : bilan, galerie photos

10 réflexions au sujet de « Essai Opel Astra GTC Sport 2.0 CDTI 165 »


  1. “Au niveau des chiffres l’Astra GTC 2.0 CDTI rend quand même 10 km/h en vitesse de pointe à la version essence 180 ch avec 210 km/ contre 220 km/h, et réalise le 0 à 100 km/ en 8,9 s contre 8,3 s pour l’Astra GTC 1.6 Turbo.”
    et pourtant, vous dites que le bloc diesel est plus performant?? Ahlala défendre à tout prix les diesels en France… typique! Pourtant, la philosophie de ce genre de véhicule impliquerait de défendre une motorisation essence (bruit, vibrations, odeurs, montées dans les tours etc.). Mais non, on s’obstine à défendre coute que coute les diesels, moins fiables, plus nocifs pour nos poumons.

    Un dernier point : la version 1.6 essence 180 ch comparée à la version diesel 165 ch est… 2100 euros moins chère dans LA MEME FINITION (sport)! ça, il faudrait le signaler! Car même si elle consomme un peu plus en essence, 2100 euros, ça en fait des pleins (ou des options)!!


  2. Bonjour,
    Vous savez je suis plutôt partisan de l’essence, et nos deux véhicules à la maison fonctionnent d’ailleurs au Sans Plomb ! Un essai doit dire ce qu’il en est réellement, et ayant essayé les deux versions je pense que l’écart d’accélération au 0 à 100 km/h de 6 dixièmes de secondes ne compense pas le manque de couple du 1.6 Turbo 180 pour les reprises.
    L’Astra GTC 2.0 CDTI 165 est très agréable à conduire : cela n’a rien à voir avec la fiabilité du véhicule.
    Il manque un petit quelque chose à la version Turbo essence, notamment une sonorité plus travaillée qui provoque aussi le coup de coeur.
    Au niveau de la consommation : j’ai réellement fait une moyenne de 6,2 L sur plus de 2000 km avec la version diesel. En essence, la consommations des véhicules allait de 11 à 15 L lors de l’essai réalisé aux Baléares.
    Un petit calcul : prenons un écart de 4L / 100 km, avec 10 cts d’écart à la pompe, cela donne 6,76 € en faveur du diesel tous les 100 km. Et une rentabilité à partir de 31065 km pour compenser les 2100 euros d’écart entre les deux versions.
    Personnellement, ma voiture est une essence, et ma prochaine voiture en sera aussi une malgré tous les calculs possibles.

    Bonne journée à vous


  3. 11 à 15 L au 100? mais qu’avez vous fait avec ces autos? -_- car pour arriver à de tels chiffres, il faut bien lui “rentrer” dedans. Si vous avez fait de même avec la diesel 165 ch, sur le même type de parcours (montagneux, sinueux …?) il est impossible que vous arriviez à une moyenne 6,2L au cents km. (mais j’ai bien compris votre exemple de calcul avec un écart de 4L). Par ailleurs, pour avoir lu d’autres essais de la 180ch, les journalistes tablent plus sur une moyenne réelle située entre 9 et 9,5 L au cent.

    Pourquoi je défends la version 180? tout simplement car je me suis intéressé à cette auto et que j’ai pu l’essayer en concession, certes très (trop?) brièvement. J’ai trouvé cette version homogène, loin de manquer de couple ; et j’ai pu la comparer par la suite avec la version 130 ch diesel (certes, ce n’est pas la 165diesel) qui m’était “chaudement recommandée” par le concessionnaire mais j’en suis arrivé à une conclusion : clairement, la philosophie de cette voiture, qui est un coupé, nécessite une motorisation essence. L’orientation grand tourisme voire sportive de cette auto s’accoutume mal avec un claquement agricole, un train avant qui m’a semblé nettement plus lourd en diesel, et des régimes moteur de tondeuse à gazon ; par ailleurs, prend on ce genre d’engin pour faire plus de 30 000 km/an ou pour faire des petites économies à la pompe? Ce sont là les vraies questions!

    Bonne journée à vous, et je vous remercie d’avoir répondu et débattu sur ce sujet!


  4. Bonjour,

    Personnellement, je pense que les chiffres ne peuvent justifier un choix de motorisation sauf sur un véhicule utilitaire.

    Sur un véhicule touristique, l’essai, l’expérience et le gout dictent le choix, on ne peut pas être rationnellement pour X ou Y, car Essence ou Diesel, les deux ont des avantages et des inconvénients.

    Pour finir, moi je suis en faveur de l’essence et ce toutes cylindrées confondues, pas par réflexion mais simplement par gout.


  5. Une compact diesel de 2011 qui fait 6.2l/100 et un 8.9s au 0 à 100 en boite manuelle, vous trouvez cela bien???
    Mon A3 2l TDI 140 8ans plus vielle fait aussi 6,2l et en boite auto (DSG), avec 9.2s au 0à100, où est le progrès ??
    Si c’est les 0.3s au 0à100, je ne trouve pas cela énorme d’autant plus que l’agrément de la DSG est incomparable.


  6. Je comprends certaines réactions et j’ajouterais : Un diesel sur des citadines, des coupés sportifs ou même sur des cabriolets, quelle HERESIE!! Je pense que le summum culmine quand même dans l’achat d’un cabriolet diesel : hmmm les bonnes odeurs de gasoil et le bruit agricole lorsque l’on décapote! Quelle élégance! Y’ a qu’en France qu’on voit ça…

    Mais je m’égare et pour revenir à l’article, en effet, si on analyse les performances pures, le bloc essence reste supérieur pour un prix bien inférieur. A bon entendeur!


  7. Bonjours a tous.
    Effectivement toutes ces remarques sont à prendre en considération. Mais si les consommateurs sont attirés par ce type de motorisation, cela est dû aux coûts de la vie. Le compromis le plus acceptable en France pour la conduite automobile en mode sportif, sans ce ruiner tout en ce faisant plaisir, reste le bloc diesel. Sauf si vous avez une course de rue a gagnée… ;-)


  8. Bonjours a tous Déja d’une pour quand le moteur 2.0 CDTI 200CH Diesel plus silencieux,sportif,economique avec une boite manuelle qui n’acroche pas “voir avec la boite auto plus confortable” en finition Sport car franchement j’aime bien l’astra mais je me dit elle et trop lourd 1T500 vide 2T plein 4pers Faite nous un diesel sportif comme la petite corsa avec son nouveau moteur cdti 1.7 CDTI 130CH.


  9. Pour ceux qui veulent absolument s’orienter vers le SP notez que le 1.6 va être bientôt remplacé par un autre 1.6 et qu’il offrira encore plus de couple avec une consommation en baisse. Ce déjà correct 1.6T est sorti il y a un moment avec la Corsa, Opel a promis de le faire évoluer sous peu pour en faire une référence. Il devrait être aussi à injection directe il me semble.


  10. A qui aime les calculs n’oubliez pas le malus co2 de 750€ sur le 180cv! 2100€-750€ = 1350€ d’écart… Soit à peine moins de 20000kms pour l’amortir! ( 1 an )
    Et pensez aussi à la revente pour ne plus pleurer dans les showrooms parce que votre bébé ( SP ) n’interesse personne.

    Un dernier conseil! Le mazout d’aujourd’hui n’est plus celui d’une Clio RN 1.9D d’il y a 20 ans! ( Odeur, fumée … )

    Essayez la vous serez je pense trés agréablement surpris!

Les commentaires sont fermés.