Essai Alfa Romeo Giulietta 2.0 JTDM 170 TCT

 

Alfa Giulietta

Alfa Giulietta

Alfa Romeo est en très nette progression sur l’année 2011, et la Giulietta n’est pas étrangère au phénomène. L’Alfa Romeo Giulietta est même devenu le best seller de la marque en Europe ! Il est donc naturel que la marque italienne fasse évoluer la gamme, en proposant de nouvelles offres. Lancée fin 2010 sur la MiTo, la boîte double embrayage TCT est désormais disponible sur la Giulietta dans ses deux versions 170 ch JTD et MultiAir. Je vous propose de découvrir ce que donnent ces deux versions avec cet essai réalisé dans la région nantaise.

Style

Alfa est une marque automobile un peu à part, avec de vrais passionnés. Cette Giulietta ne les a pas déçus au niveau du style, avec une robe musclée et élégante. Comme sur les 156 et 147 en leur temps, les poignées de portes arrière sont masquées dans les montants de vitres à l’arrière. Les feux à LED sont de série à l’avant pour l’éclairage diurne, et à l’arrière pour l’éclairage…nocturne.

Alfa Romeo Giulietta 2.0 JTDM 170 TCT

Alfa Romeo Giulietta 2.0 JTDM 170 TCT

En version TCT, l’offre débute en finition Distinctive avec des jantes alliage 16″ de série. Ici la version photographiée est équipée d’un pack sport comprenant des bas de caisse rapportés, des coques de rétroviseur aluminium et des jantes alliage 17″.
Notez que la double sortie d’échappement à l’arrière est l’apanage de la version diesel ! Est-ce un moyen de pousser les adeptes de Giulietta essence puissante vers la sportive Quadrifoglio Verde ?

A vivre

Très belle extérieurement, la Giulietta souffle un peu le chaud et le froid à l’intérieur.
L’habitacle de la Giulietta est agréable avec une planche de bord bien dessinée, des sièges au maintien efficace.
Si l’assemblage semble très propre, la qualité des matériaux employés est assez variable. On est en retrait de ce qu’on peut trouver sur une Golf, ou même sur la Citroën C4.

Alfa Romeo Giulietta 2.0 JTDM 170 TCT

Alfa Romeo Giulietta 2.0 JTDM 170 TCT

La Giulietta mériterait assurément une finition plus soignée, qui soit davantage en rapport avec son style extérieur travaillé. Le système audio sans GPS présente une ergonomie perfectible, et un écran LCD à éclairage rouge qui n’est pas des plus modernes. Le GPS intégré avec écran escamotable ajoute donc un raffinement supplémentaire, tout comme le bandeau de la planche de bord qui peut être remplacé par un accessoire en carbone du plus bel effet.
Même chose pour la sellerie : celle montée sur la version Distinctive est plutôt jolie mais avec des parties en tissu qui ne semblent pas très résistantes. Avec la sellerie cuir, la qualité fait un bond en avant ! La présentation est donc assez variable suivant les niveaux de finition, même si cela ne change rien à la présence de certains plastiques rigides pour la planche de bord et les contre-portes.
Bon point pour l’accoudoir central avant qui est fixé au siège conducteur : quel que soit le réglage en hauteur opéré, l’accoudoir reste à un niveau adapté.

Alfa Giulietta

Alfa Giulietta

Aux places arrière, l’espace aux jambes est d’un bon niveau. Attention si vous avez envie d’utiliser la place arrière centrale pour une personne : l’option accoudoir arrière rend la place très inconfortable.
Le coffre de la Giulietta peut contenir 350 dm3 de bagages : une des meilleures valeurs de la catégorie, qui peut lui donner des aptitudes pour une petite famille de trois ou quatre personnes.

A conduire

La nouvelle boite de vitesses TCT est développée par FPT ( Fiat Powertrain Technologies ). Cette boîte a été conçue avec deux embrayages à sec, et non à bain d’huile comme c’est le ças de la boîte DSG6 montée chez Volkswagen sur un 2.0 TDI 170 ch par exemple. Ce type de boîte est plus légère, plus économe mais ne permet pas d’encaisser des couples importants comme celui d’un 6 cylindres diesel par exemple.
Cette boîte TCT encaisse au maximum 350 Nm de couple : cela tombe bien, c’est exactement ce que développe le 2.0 JTDM 170 !

Alfa Giulietta

Alfa Giulietta

Ce moteur diesel propose des accélérations et des reprises convaincantes, mais l’agrément pâtit d’une sonorité un peu grondante, qui reste très typée diesel. A l’opposé, le moteur MultiAir 170 ch essence est un régal. Pas de vibrations dans l’habitacle, et les montées en régime sont accompagnées d’une sonorité bien plus mélodieuse.
Cet élément rend la version essence bien plus séduisante au niveau conduite. Autre atout de cette version : une meilleure réactivité du train avant, qui supporte 30 kg de moins que la version mazout.
Pour un petit 1.4, ce moteur MultiAir se révèle bien réactif sans creux à bas régime malgré son couple bien inférieur à celui de la version JTDM.
Au niveau des chiffres, les deux versions 170 ch se tiennent dans un mouchoir de poche au niveau accélérations.

Alfa Giulietta

Alfa Giulietta

La nouvelle boîte TCT a été encore retravaillée au niveau logiciel par rapport à ce qui avait été proposé dans la MiTo depuis fin 2010. Cette boîte propose un mode automatique, ou un mode manuel semi-automatique en utilisant les palettes au volant ou le levier en mode séquentiel. Il est regrettable que les palettes soient trop petites et un peu trop éloignées de la jante du volant.

Globalement l’agrément est réussi, même si la rapidité des changements de rapports ne vaut pas celle d’une boîte DSG 6 montée sur un TDI 170 chez Volkswagen. Les chiffres le disent : cette boîte apporte une baisse de la consommation et des émissions de Co2.

Alfa Giulietta

Alfa Giulietta

Derrière le levier de boîte TCT, on trouve le fameux sélecteur DNA. Suivant qu’on soit en mode normal ou Dynamic, le couple délivré n’est pas le même.

Les deux motorisations 170 ch sont couplées d’origine à un système Start & Stop, désactivante au tableau de bord, qui est bien géré et permet de réduire la consommation en ville.

Budget
Il faudra débourser un minimum de 28000 euros pour s’offrir une Giulietta Distinctive 1.4 Multiair 170 avec la boîte TCT. L’effort demandé par rapport à la boîte mécanique est de 1750 euros.
En diesel, les prix démarrent à 31250 euros.

Alfa Giulietta

Alfa Giulietta

La gamme a été légèrement modifiée avec la disparition de la finition Selective. Le haut de gamme se nomme désormais Exclusive ( comme sur une C4 ! ) et comprend les jantes 17″, la sellerie cuir et le système de navigation. L’écart de 2500 euros entre les versions Distinctive et Exclusive est donc tout à fait justifié. Très bien équipée, la Gilulietta Exclusive aura des atouts à la revente. Entre les deux, il existe également la finition Super qui se contente d’ajouter le pack sport 17″ à la finition Distinctive. Ce niveau n’est donc pas particulièrement intéressant.
Au niveau consommation, la baisse annoncée est de 0,6 L pour la version MultiAir TCT par rapport à la version à boîte mécanique. Dans le même temps les rejets tombent de 134 g à 121 g.

Pour le budget d’utilisation, on appréciera les intervalles de maintenance situés à 30000 km en essence et 35000 km en diesel.

Essai Alfa Romeo Giulietta JTDM 170 TCT & 1.4 MultiAir 170 TCT Selective : bilan, galerie photos

2 réflexions au sujet de « Essai Alfa Romeo Giulietta 2.0 JTDM 170 TCT »


  1. “Comme sur la 159 et la 147, les poignées de portes arrière sont masquées”

    La 156 et la 147; merci de corriger ^^


  2. Oups, un lapsus. Merci à vous et bonne soirée,

    Sébastien

Les commentaires sont fermés.