Essai SpeedoFlash SK08 assistant à la conduite : assistant à quoi ?

SpeedoFlash SK08

SpeedoFlash SK08

Les automobilistes sont des vaches à lait : à tel point que pour protéger leur permis, les conducteurs sont prêts à toutes les fantaisies, y compris dépenser de l’argent dans des gadgets pour éviter d’être flashé par l’un des très ( trop ) nombreux radars fixes.

J’ai testé pour vous le SpeedFlash SK08, un indicateur de vitesse et assistant d’aide à la conduite.

Sur le papier, le SpeedFlash SK08 a tout pour plaire : c’est à la fois un indicateur de vitesse réelle et un avertisseur de zone dangereuse. Il doit donc permettre de bien contrôler sa vitesse et d’être averti de la présence de radars fixes. Comme il ne s’appuie pas sur une communauté, les radars mobiles ne sont pas concernés par ce produit…

Rechargeable par USB, le SK08 peut aussi être branché sur l’allume cigare de la voiture. Sur internet, on opère la mise à jour très facilement. La fixation du boîtier à un aérateur du tableau de bord est également très simple. Trop facile tout ça ?

Dans la pratique, le SK08 affiche votre vitesse en vert, et change la couleur en rouge ou en orange suivant les zones traversées. On peut (heureusement ) désactiver les bips d’alerte, qui sont tout simplement insupportables.

SpeedFlash SK08

SpeedFlash SK08

Concrètement, est-ce fiable ?

La réponse est malheureusement négative. Sur plusieurs semaines de test, je n’ai absolument pas été convaincu par cet appareil. Le SK08 même mis à jour oublie de vous avertir de certains radars, qui n’ont pourtant pas germé dans la nuit !

Pour ceux qu’il connaît, il se fait un malin plaisir à changer la couleur de l’éclairage en décalé, c’est à dire très souvent APRES le passage du radar fixe. Très utile…

Et à l’étranger me direz-vous ?

J’ai pu essayer le SK08 dans la région de Bâle, en Suisse. Dans ce beau pays, les radars poussent également comme des champignons. Si cela peut vous consoler de rouler en France…

Sur un trajet de deux heures sur voie rapide et autoroute qui passe devant un certain nombre de radars, le SK08 n’a simplement annoncé AUCUN RADAR. Assistant à la conduite qu’ils disaient…

Bilan

A l’heure des gadgets utiles et souvent inutiles, j’ai finalement décidé de classer ce SK08 dans la catégorie bibelots. Sans utilité réelle, cet objet est donc purement décoratif. Avec le bémol de devoir être rechargé, et d’occulter une partie de l’air censé vous réchauffer en hiver ou vous raffraichir en été.

Prix du SK08 : 79 €, qu’il sera impossible de rentabiliser.

Une réflexion au sujet de « Essai SpeedoFlash SK08 assistant à la conduite : assistant à quoi ? »


  1. J’ai récemment acheté le SpeedoFlash SK08, indicateur de vitesse et assistant d’aide à la conduite.
    Dans la pratique, et sur mon parcours (Neuilly-sur-Marne – Montreuil dans le 93) le SK08 a effectivement affiché la vitesse en vert avec une grande précision (Au dixième de Km/h) mais aussi avec une grande instabilité qui ne facilite pas la lecture.
    Malheureusement, il n’a jamais changé de couleur en rouge ou en orange suivant les zones à risque traversées, sauf quand il perdait le signal GPS en affichant ‘’SRCH’’ en orange avec un bruit très désagréable à chaque fois.
    Ce qui m’a conduit à éteindre le Bip.
    D’ailleurs il ne sait que bipper alors que je m’attendais à avoir une synthèse vocale comme sur la plupart des appareils de cette catégorie.
    Il ne m’a jamais fourni les indications de vitesses limites à ne pas dépasser par tronçon de route.
    Ce qui est franchement un comble pour un assistant d’aide à la conduite.
    En fait, tout se passe comme si la base de données que j’ai téléchargé avec SKCC était absolument vide !
    Bien qu’il y ait écrit ‘‘Votre appareil est à jour’’ dans une belle couleur verte.
    J’ai acheté cet appareil dans le but d’appuyer mon GPS.
    En fait mon GPS Mappy ITI 409 s’est montré bien plus efficace que le SpeedoFlash SK08 pour m’indiquer les vitesses limites à ne pas dépasser et les zones dangereuses où il convient de rouler avec prudence.
    Je vous précise que je ne recherche nullement à commettre des infractions impunément (Auquel cas j’aurai acheté un Mini coyote V2) mais à connaître très précisément la vitesse limite à ne pas dépasser, ma vitesse réelle et être immédiatement prévenu si par mégarde je me laissais aller à faire un léger excès de vitesse.
    Et tant pis pour les adeptes du Mini coyote V2, ou autres dispositifs communicants, qui ne respectent rien et qui s’impatientent derrière moi en me collant, en faisant des appels de phare, voire aussi en m’insultant quand ils parviennent enfin à me doubler pour commettre leur délit préféré, celui de grande vitesse.
    Il me semble même que certains m’ont klaxonné furieusement comme si respecter les limites de vitesses était un affront inexcusable.
    Mais à ce point de stupidité il n’y a malheureusement plus grand-chose à faire pour eux.
    En fait, au royaume des fous de la vitesse c’est celui qui n’est pas fou qui passe pour un fou.
    Ma conclusion :
    Selon la notice du constructeur, le SpeedoFlash SK08 devait parfaitement répondre à mon besoin tout en respectant la nouvelle réglementation.
    Il est exact de dire que le SpeedoFlash SK08 est parfaitement légal, sinon les compteurs de vitesses que possèdent nos voitures seraient illégaux vu que c’est la seule fonction qu’il a su rendre sur mon parcours en ville (Neuilly-sur-Marne – Montreuil dans le 93).
    Par contre il ne m’est d’aucune utilité vu que j’ai déjà un compteur de vitesse précis sur ma voiture et que le SpeedoFlash SK08 n’indique rien de plus que ce que sait déjà faire mon compteur de vitesse.
    Donc ; j’ai investi : 66,48 € (Commerçant : TELESHOPPING) en pure perte, si ce n’est le plaisir de vous faire partager ma mésaventure.
    Je vous déconseille donc d’acheter ce produit qui n’est d’aucune utilité et ceci aussi longtemps que le fabriquant ne fournira pas une base de données digne de ce nom et du même niveau que celles de ses concurrents.

Les commentaires sont fermés.