Premier essai Peugeot 208 Feline e-HDI 115

Peugeot 208 Feline e-HDI 115

Peugeot 208 Feline e-HDI 115

La Peugeot 208 arrive déjà en concessions, laissant seulement une carrière de six années à la 207. Cette dernière n’a donc pu égaler ni le score commercial de la 205, et encore moins celui de la 206. Si Peugeot accélère le renouvellement de sa série 2, ce n’est pas anodin : en dix ans, onze concurrentes supplémentaires ont vu le jour sur le segment B.

Peugeot joue gros sur ce modèle, qui représente jusqu’à 40% des ventes en Europe. D’autant plus dans un contexte où les ventes sont en baisse, et où PSA  semble condamné à faire des économies, avec l’arrêt brutal du programme d’endurance de la Peugeot 908.

Mais les concepteurs et designers de la 208 n’ont pas chômé : cette nouveauté va mettre une bonne fessée à ses rivales.

Une base de 207…pour la plate-forme technique seulement !

La Peugeot 208 reprend la plate-forme de la 207, et en conserve le même empattement. En revanche les porte à faux perdent quelques centimètres : un à l’avant et six à l’arrière.

Cette volonté de réduire la taille de la 208 était multiple : concevoir une citadine, avec des roues placées aux quatre coins, et réduire la matière pour réduire le coût de fabrication. La conception allégée a aussi permis de réduire la consommation et les émissions de CO2.

Peugeot 208 Feline e-HDI 115

Peugeot 208 Feline e-HDI 115

Les designers ont été plutôt bien inspirés. Le dessigner Sylvain Henry a réalisé le coup de crayon original, choisi parmi une vingtaine d’esquisses par Jean-Pierre Ploué. Gilles Vidal, responsable du style Peugeot, est arrivé après la validation du style. Il est à l’origine de la nervure des portes de la 208 3 portes, qui reprend un graphisme présenté sur le concept-car SR1.

Le soin apporté aux détails est appréciable : il n’y a pas eu de ‘’copier-coller’’ sur cette voiture !

Globalement il ne sera pas usurpé de dire que la 208 met une grande claque à la 207, et à un certains nombre de ses rivales.

Peugeot 208

Peugeot 208

Dans l’habitacle, tout a été revu en profondeur. Le volant perd en diamètre, alors que les compteurs montent en hauteur. Cela favorise une conduite en hauteur façon monospace, avec le volant sur les genoux. Tous n’apprécieront pas, notamment les petits gabarits.

En version Feline, la Peugeot 208 est particulièrement bien présentée. Cette version d’essai dispose du pack vintage avec une sellerie alcantara, et un revêtement tep sur la planche de bord façon cuir avec coutures apparentes. Les détails de style sont soignés, comme le pommeau de levier de vitesses, les crosses des contre-portes, ou encore l’intégration de l’écran tactile. Disponible dès le second niveau de finition, cet écran regroupe ordinateur de bord, système audio, téléphonie, navigation ( en série sur Feline en option sur les autres ) et fonctions connectées. Parmi les nouveautés geek de cette 208, des applications spécifiques 208 accessibles en connectant une clé USB Peugeot dédiée. Il y aura des applications pour le carburant, le parking, les pages jaunes…

Peugeot 208 Feline e-HDI 115

Peugeot 208 Feline e-HDI 115

De série la Peugeot 208 Feline dispose des jantes aluminium 17’’ Oxygène Technical Grey, de la navigation, de l’accoudoir central avant, du filet de coffre, du toit panoramique avec éclairage d’ambiance, de la calandre sport Gris Furtif satiné, de l’aide au stationnement arrière, d’éléments extérieurs couleur ‘’Coating Dark Chrome’’, des vitres arrière surteintées, du pédalier sport aluminium et des rétroviseurs extérieurs rabattables à la télécommande.

Malgré une longueur plus courte que la 207, la 208 s’offre le luxe de voir la capacité de son coffre augmenter : elle passe à 311 litres.

Le confort de roulement est en progrès par rapport à la 207, mais pas le confort des sièges. Pour gagner de l’espace aux places arrière, l’armature des sièges avant a été revue façon DS3. J’ai trouvé qu’ils manquaient de soutien lombaire, ce qui risque d’être gênant sur longs parcours.

Made in Peugeot

Sous le capot, le 1.6 HDI gagne quelques chevaux pour se fixer à 115 chevaux. Comme les deux autres blocs diesel de la 208, ce moteur est un e-HDI : le e signale la présence  de la micro-hybridation, c’est à dire le Stop & Start PSA.

Pour le moment, seule une boîte mécanique à 6 rapports est proposée. Celle-ci est mieux guidée que la boîte des motorisations essence.

Agile, la Peugeot 208 rappelle beaucoup la Citroën DS3 au niveau agrément de conduite.

Son moteur est performant, mais globalement la réduction de la consommation a été privilégiée face aux chronos. Les performances auraient pu progresser davantage, même si l’effort est déjà payant.

La 208 e-HDI 115 réalise le 1000 mètres départ arrêté en 31,4 secondes, quand la 207 HDI 112 mettait 32 secondes. Au 0 à 100 km/h, la 208 e-HDI 115 met 9,7 s, soit 9 dixièmes de secondes de moins que son ainée. Le régime minceur a eu du bon : entre ces deux générations, l’écart de poids est de 100 kg !

En vitesse de pointe en revanche, la 208 rend 3 km/h à la 207 avec 190 contre 193 km/h, mais qui s’en souciera ?

Peugeot 208 Feline e-HDI 115

Peugeot 208 Feline e-HDI 115

Du fait de la présence de jantes 17’’ avec des pneumatiques taille basse, cette 208 Feline est un peu raide. Mais le compromis confort / efficacité semble plus réussi que sur la 207.

La Peugeot 208 e-HDI 115 est chaussée en Bridgestone Potenza RE050A, ceux qui équipent une Mégane RS Trophy forte de 250 ch. Le grip est donc au rendez-vous !

Avec un ESP ( non déconnectable ) et quatre freins à disque, la 208 e-HDI 115 freine court et en toute stabilité.

Peugeot 208 Feline e-HDI 115

Peugeot 208 Feline e-HDI 115

Des évolutions à venir

Il faudra patienter jusqu’à la fin de l’année 2012 pour voir arriver un système Park Assist, qui gère le braquage de la direction tout seul pour faire un créneau. Cette option devrait séduire de nombreux clients…

Si la Peugeot 208 débute avec un tarif de 11950 euros, on en est loin pour cette version haut de gamme diesel qui est facturée 21550 euros. Située en dessous de 100 g de rejets de CO2, elle s’offre le petit bonus écologique de 100 euros en France.

A titre de comparaison une Citroën DS3 Sport Chic e-HDI 110 est affichée à 23800 euros à équipement égal

La consommation mixte est donnée à 3,8 L : dans la réalité il sera donc tout à fait possible d’être sous la barre des 5 L/100 km.

SUITE DE L’ESSAI PEUGEOT 208 : Galerie, conclusion, caractéristiques

Essai Peugeot 208 e-HDI 115 Feline : conclusion, galerie photos

2 réflexions au sujet de « Premier essai Peugeot 208 Feline e-HDI 115 »


  1. où allez pour acheter une 208 féline 115 cv?
    Les garages Peugeot n’ont pas le temps de s’occuper de nous alors qu’il n’y a personne dans le garage.

Les commentaires sont fermés.