Michelin Alpin 4

Michelin Alpin 4

Michelin Alpin 4 : bilan d’un hiver peu enneigé

Cet hiver n’aura pas tenu ses promesses pour tous les automobiles ayant joué la sécurité en s’équipant d’onéreux pneus neige. Mais est-ce bien la réalité ?

Les manufacturiers de pneumatiques parlent de pneus hiver et non plus de pneus neige : les conditions d’adhérence ne sont en effet pas les mêmes en dessous de 5°C. Voici le bilan d’un hiver en pneumatiques Michelin Alpin 4, par des conditions de températures très basses.

Jusqu’à -14 degrés !

Contrairement à tout ce qui avait été annoncé dans tous les journaux télévisés pendant plusieurs semaines, non, le secteur de Mulhouse n’a pas été le plus froid de France avec des températures allant jusqu’à -19°.

Pour rencontrer la température la plus basse de mon hiver en pneumatiques Michelin Alpin 4, c’est en Suisse que j’ai du me rendre. Le thermomètre de ma Renault Clio 3 équipait avec les Michelin Alpin 4 indiquait alors -14°. Ce qui est déjà pas mal !

Dépourvue d’ESP, cette Clio de 2009 était donc chaussée avec des Michelin Alpin 4 en 195/55 R16. Une monte plutôt généreuse, correspondant exactement aux dimensions de la monte d’origine ( Michelin Primacy HP pour les pneumatiques été ).

En général, ceux qui adoptent quatre roues hiver sur jantes tôle descendent d’une, voire deux montes. Cela permet d’économiser quelques euros sur le prix des gommes, mais aussi de réduire la largeur des pneus, ce qui favorise la tenue de route sur de la neige notamment.

Même avec ces pneumatiques hiver plutôt larges pour une simple Clio, la tenue de route s’est avérée étonnante. Sur des sols gelés par des températures négatives, je n’ai jamais ressenti une quelconque glissade. Ce sentiment de sécurité m’a permis de rouler de façon aussi dynamique qu’en été, avec la même accroche notamment dans les courbes.

Techniquement cette adhérence s’explique sur le Michelin Alpin 4 par des lamelles 3D Stabiligrip qui augmentent la rigidité sur neige, glace et verglas. Autre caractéristiques de ces pneumatiques : un angle variable des lamelles pour favoriser la maniabilité.

Par temps de pluie, la forme des sculptures en V permet d’évacuer facilement l’eau ( même chose pour de la neige ).

Vous remarquerez quand même sur les clichés une petite escapade dans une station vosgienne, où les Michelin Alpin ont pu goûter à de la neige seulement pour la seconde fois de l’hiver !

Michelin Alpin 4

Michelin Alpin 4

Distances de freinage

Côté freinage, j’ai obtenu des résultats aussi bons qu’en été avec mes Michelin Primacy HP . Le Michelin Alpin 4 est même en progrès de 5% par rapport à son prédécesseur pour les distances de freinage.

Toujours une longévité supérieure

Après plusieurs milliers de kilomètres, les gommes Michelin Alpin 4 n’ont quasiment pas bougé par rapport aux témoins d’usure. Michelin inscrit toujours dans son cahier des charges une longévité de premier plan. Même sur des pneumatiques hiver, la légende Michelin est respectée : des tests allemands TÜV SÜD Automotive 2010 ont relevé une durée de vie supérieure de 35 % par rapport aux produits concurrents.

Et pour ceux qui rechignent à se payer deux trains de pneus supplémentaires, dites vous bien aussi que cela réduira la fréquence de changement des pneumatiques été, qui resteront bien au chaud dans votre garage tout l’hiver ( ou au fond d’un local Euromaster ! )

Consommation en hausse malgré le label Green X

Michelin annonce une consommation à la baisse, avec un marquage Green X. Par rapport à l’automne dernier en Michelin Primacy HP qui ne sont pas des pneumatiques vert, la consommation de la Clio TCE 100 ch est en hausse de 0,5 à 1,O L suivant le type de parcours. Même avec une voiture qui passe ses nuits au garage, les besoins en chauffage sont forcément importants, notament avec des températures largement en-dessous de zéro. Les journées courtes nécessitent aussi un usage beaucoup plus fréquent des feux de croisement et des phares, ce qui influe sur la consommation.

Ce n’est pas en hiver qu’on fera des économies de carburant !

Conclusion

Neige ou pas, des pneumatiques hiver apportent une sécurité et une sérénité très appréciables. On ne se pose jamais la question de savoir si demain, la voiture ne pourra pas monter la rampe de garage, non déneigée à 5H du matin lorsqu’on va attraper un vol matinal pour tester une voiture électrique à l’autre bout de l’Europe…

Avec une adhérence aussi bonne qu’en été, j’ai pu circuler pendant tout l’hiver en toute quiétude.

Encore en bon état, les Michelin Alpin 4 vont hiberner jusqu’à l’hiver prochain. On nous promet déjà de la belle poudreuse !

P.S : n’oubliez pas de remonter vos pneumatiques été, car au-delà de 15°C, les pneus hiver s’usent prématurément.

Michelin Alpin 4

Michelin Alpin 4

.


Mots clés pour ce billet :