Citroën C4 Aircross

Citroën C4 Aircross

Après le C-Crosser, Citroën crée un second modèle SUV en collaboration avec Mitsubishi.
La catégorie des SUV compacts a doublé son volume de vente en 10 ans, et la marque française arrive un peu tard mais espère profiter de la position du dernier arrivé.
Le Citroën C4 Aircross est très proche du Mitsubishi ASX, et devient le premier SUV compact de la marque aux chevrons.

Un style Citroën bien dans l’air du temps

Le nouveau C4 Aircross reprend la caisse du cousin japonais ASX ( vendu aussi sous le nom HVR Outre-Atlantique ), mais les designers français ont pu lui donner un air de famille Citroën qui l’intègre parfaitement dans la gamme. Ainsi les rampes de led verticales font un clin d’œil à la DS3.
Avec 4,34 m de longueur et 1,80 m de large, le nouveau Citroën C4 Aircross est nettement plus compact que le C-Crosser dont il reprend la plateforme et l’empattement. Les roues aux quatre coins de l’auto participent à un rendu nettement moins sage que le pataud C-Crosser.
La ligne de caisse est plongeante, et la face avant expressive: le style se veut dynamique.

C4 Aircross

C4 Aircross

Une finition en retrait des derniers standards Citroën

Assemblé dans l’usine Mitsubishi d’Okasaki au Japon, le C4 Aircross ne bénéficie pas d’une finition aussi soignée qu’une C4 berline. Mais Citroën rétorque qu’il se place tout à fait dans son segment. Il est vrai que les Ford Kuga, Nissan Qashqai et Volkswagen Tiguan ne sont pas particulièrement mieux lotis en la matière.

Citroën C4 Aircross

Citroën C4 Aircross

Si on masque les chevrons au centre du volant, difficile de reconnaître l’environnement Citroën. Ni les commandes de clim, ni le navigateur gps, ni les commodos ou les compteurs rappellent un des autres modèles de la marque française. Excepté le C-Crosser d’origine nippone bien sur !
Je passerais rapidement sur le GPS baptisé Navidrive, mais nettement moins pertinent que les Navidrive à cartographie Navteq. Les infos traffic ont l’air de perturber le calcul des durées de trajets.

Sans rivaliser avec un C4 Picasso, le C4 Aircross pourra accueillir une petite famille. La modularité n’est pas révolutionnaire : Citroën annonce dans les points positifs la présence d’une banquette 2/3-1/3.
Autre point fort et avéré : la dotation d’un vaste toit panoramique de plus d’un mètre carré.
Avec un coffre de 442 litres et 5 places, le C4 Aircross pourra être une alternative au C4 Picasso court. Son volume de coffre est très bien pour un petit SUV : un Range Rover Evoque doit se contenter de 240 litres !

Citroën C4 Aircross

Citroën C4 Aircross

Deux diesel au choix : un français et un japonais

Tous deux badgés HDI, les moteurs diesel du C4 Aircross sont le 1.6 HDI 115 vu notamment sur Peugeot 208, et le 1.8 de 150 ch repris du Mitsubishi ASX. Dans les deux cas, les moteurs sont livrés en série avec un système Stop & Start.
Le 1.6 HDI s’avère suffisant pour une configuration 4X2. Il profite d’un couple de 270 Nm, qui passe temporairement à 280 Nm avec la fonction overboost. On n’est pas loin des 300 Nm du 1.8 HDI ! Un C4 Aircross 1.6 HDI 2WD pèse aussi 180 kg de moins que la version 150 ch 4WD, une différence de poids importante.
Très souple, ce moteur est à privilégier pour bénéficier d’une consommation faible et d’un prix contenu.
Avec 150 ch, le 1.8 HDI est surtout intéressant pour ceux qui souhaitent choisir une transmission intégrale. Plus véloce en accélérations, le C4 Aircross 1.8 HDI n’offre pas des reprises particulièrement convaincantes. Sur route on se retrouve à jouer de la boîte de vitesses et à devoir tomber la quatrième pour réduire la durée d’un dépassement.

Citroën C4 Aircross

Citroën C4 Aircross

Sur autoroute, le Citroën C4 Aircross paye le prix d’un physique de baroudeur. Et l’absence d’études en soufflerie ? Autant vous le dire tout de suite : les bruits d’air donnent l’impression de traverser des zones de mistral, alors que les feuilles des arbres ne bougent pas d’un pouce. C’est vrai à 130 km/h, et cela s’accentue en prenant de la vitesse .

Plutôt maniable, le C4 Aircross offre un toucher de route d’un bon niveau, avec une prise de roulis limitée. Les deux versions de l’essai étaient chaussées avec une monte 18’’, avec des flancs de 55 contre 70 pour les jantes 16’’.

Lorsqu’il est doté de la transmission intégrale, le Citroën C4 Aircross propose le choix au conducteur via une molette rotative. On peut opter pour un mode deux roues motrices, quatre roues motrices mais non permanentes, et un mode Lock qui verrouille le 4X4 pour une adhérence limitée.

Citroën propose aussi une motorisation essence : un petit bloc 1.6 développant 115 ch. Je vous en parlerais lors d’un prochain essai détaillé.

Citroën C4 Aircross

Des prix dans la moyenne de la catégorie

En diesel les prix débutent à 26300 euros en HDI 115, avec la finition Attraction. Pour ce tarif, l’équipement de sécurité est au complet avec ESP, airbag genoux et démarrage en pente. Côté confort la climatisation est au rendez-vous mais à réglage manuel, et les jantes sont en tôle.
Pour 28100 euros le C4 Aircross Confort gagne les feux de jour à led, les jantes alliage 16’’, du chrome sous les vitres latérales, une sellerie tri-matière façon mi-cuir, le régulateur de vitesse, l’essuie-glace automatique, la connexion bluetooth, une prise USB, et la climatisation régulée. Les 1800 euros supplémentaires pour accéder au second niveau sont justifiés, et presque indispensables pour profiter d’une voiture bien équipée.

Au sommet de la gamme, le C4 Aircross Exclusive réclame une grosse rallonge de 5300 euros. Le supplément d’équipements est logiquement conséquent : aide au stationnement avant et arrière avec caméra de recul, projecteurs xénon, jantes alliage 18’’, sellerie cuir, sièges avant chauffants à réglages électriques, système de navigation avec 10 Go de disque dur pour les fichiers audio, et accès et démarrage mains libres.

Sérieux concurrent : le faux jumeau Mitsubishi ASX. Ce dernier vient d’accueillir une version dégonflée de son moteur 1.8 DI-D à 115 ch. Le premier prix est affiché à 23200 euros seulement, soit 3100 euros de moins que le C4 Aircross diesel d’entrée de gamme.
Et même moins cher, l’ASX est mieux équipé en série avec des jantes alliage 16’’, la climatisation automatique , un contrôle de trajectoire, l’allumage automatique des phares et des essuie-glaces, un volant gainé cuir, un système audio 6 haut parleurs avec prise USB…

De même puissance, le français consomme légèrement moins avec son 1.6 HDI 115

Mauvais point pour le porte-monnaie : l’espacement des entretiens est assez serré. Vous devrez conduire votre C4 Aircross au garage tous les ans ou tous les 15.000 km.

Citroën C4 Aircross

LIRE LA CONCLUSION, VOIR LA GALERIE PHOTOS :

Essai Citroën C4 Aircross Confort 1.6 HDi 115 & Exclusive HDI 150 : conclusion, galerie photos


Mots clés pour ce billet :