Fiat Freemont

Fiat Freemont

Moins d’un an après sa commercialisation, le Fiat Freemont est désormais disponible en version AWD 4 roues motrices. Ce SUV joue plus la carte du monospace que du franchisseur, avec une vocation familiale très marquée et des atouts supplémentaires au niveau sécurité active.

Le début de carrière du Fiat Freemont est plutôt positif : 30.000 exemplaires ont été vendus en Europe, et 1600 exemplaires en France. En Italie, le Fiat Freemont est devenu le SUV 7 places le plus vendu !

Petit rappel : avant l’alliance Fiat-Chrysler, le Fiat Freemont était vendu sous le nom Dodge Journey chez nous. Il est revenu sous blason Fiat, toujours produit au Mexique.

Mais la marque italienne a revu certains chapitres pour européaniser ce gros SUV.

Fiat Freemont

Plus séduisant qu’un ancien Ulysse, le Fiat Freemont apporte les fonctionnalités et la modularité d’un monospace sous une robe de SUV décomplexé.

Extérieurement, à part un badge AWD sous le feu arrière gauche, rien ne distingue le Freemont 4X4 d’un modèle deux roues motrices.

Une vie à bord plus monospace que SUV

Dans ce grand Fiat, la finition est dans la moyenne de la catégorie. La partie supérieure de la planche  de bord est moussée, tout comme le revêtement des contre-portes. En devenant Freemont, l’ex-Dodge a reçu une nouvelle planche de bord plus qualitative.

L’année dernière, l’écran central servant à la navigation mais aussi au système audio et à la climatisation était un 5 pouces. Depuis fin 2011, cet écran est passé à 8,4 pouces !

Fiat Freemont

Fiat Freemont

La cartographie Garmin est donc très lisible, avec une programmation et un guidage de qualité.

La vie à bord a été bien pensée dans ce Fiat Freemont. Les deux sièges du troisième rang sont escamotables sous le plancher du coffre. Au second rang, les passagers peuvent incliner leur dossier pour trouver une position plus reposante. Ils bénéficient aussi de leurs propres sorties et réglages de climatisation.

De nombreux rangements ont été disséminés dans l’habitacle : ce sont en tout 140 litres qui sont proposés en plus du coffre.

Le Fiat Freemont apporte aussi un confort de roulement maîtrisé, y compris en jantes 19’’ !

Petit bémol au niveau du coffre : de série, le couvre-bagages est conçu pour une configuration 7 places. Pour couvrir les bagages en 5 places, il faudra acheter un accessoire.

Fiat Freemont

Une conduite coulée

Pour bénéficier de la transmission intégrale, les acheteurs de Freemont auront le choix entre deux versions : un diesel italien de 170 ch ou un V6 américain de 280 ch. Dans les deux cas, la boîte automatique à 6 rapports d’origine Chrysler est imposée.

Facile à prendre en main, le Fiat Freemont garde un parfum américain avec une direction qui n’apporte pas autant de ressenti qu’une direction européenne. Mais le comportement routier est plutôt honnête, et le conducteur se sentira plus à l’aise que dans un Lancia Voyager.

Avec un poids de deux tonnes, le 2.0 Multijet II n’a pas de chevaux en trop : les 170 ch s’en tirent quand on n’est que deux à bord, mais à sept ce ne doit pas être évident de tenter un dépassement sur une petite route ! A vitesse stabilisée, l’insonorisation moteur est parfaite. En accélération à partir de 3500 tr/min, le niveau sonore est par contre moins agréable.

Avec 170 ch et un couple de 350 Nm, le 2.0 diesel Multijet 2 n’aura pas le brio du V6 Pentastar, mais saura se contenter de 7,3 L en consommation normalisée. Dans la réalité, on sera donc rapidement sur des moyennes de 9L / 100 km, soit un litre de plus que la version 140 ch à deux roues motrices.

Fiat Freemont

Fiat Freemont

Très souple, la boîte de vitesses à 6 rapports ne possède pas de palettes au volant. Un mode manuel au niveau du levier permet tout de même de descendre les rapports à la carte, ce qui sera utile sur des routes de montagne.

Une transmission AWD à la demande

Sur le Freemont AWD , il n’est pas possible de verrouiller le mode traction ou le mode 4X4. Ce Fiat est doté d’une transmission intégrale non permanente, et le couple est géré électroniquement en fonction des besoins de motricité.

Nous avons pu l’essayer sur des chemins de terre dans l’arrière pays gardois : le passage des deux roues aux quatre roues s’effectue en douceur, sans à-coups.

Fiat Freemont

Fiat Freemont

Avec un gabarit de 4,89 m, le Freemont n’est de toute façon pas destiné à du franchissement. La transmission intégrale apporte de la sécurité pour une utilisation hivernale, ce qui est déjà un plus.

Sur ces chemins défoncés, le confort a été particulièrement convaincant.

Un budget ‘’serré’’

La gamme des prix est serrée pour ce SUV italien. Débutant à 26900 euros en traction diesel 140 ch, le Freemont culmine à 35100 euros pour ses deux versions AWD essence et diesel, dans la finition Lounge très bien équipée.

Il y a deux semaines, je vous avais proposé l’essai d’un C4 Aircross tarifé plus de 37000 euros en version haut de gamme, avec une boîte manuelle, 5 places et 20 chevaux de moins. Nettement plus logeable et plus complet, le Freemont est une affaire !

Les plus économes pourront opter pour la finition Urban à 2000 euros de moins, qui se dispense des jantes aluminium 19’’, de la sellerie cuir et du navigateur GPS avec caméra de recul. Ces trois options sont facturées 2900 euros en tout sur cette version : le Freemont Lounge présente donc un avantage équipement de 900 euros. Sans compter une torche amovible rechargeable dans le coffre, des barres de toit chromées au lieu de noires, et des poignées de portes chromées…

Avec 194 g de rejets de CO2, le Fiat Freemont AWD 2.0 Multijet II est concerné par un malus de …..

Mais à partir de 3 enfants, on bénéficie d’une remise de 20 g de CO2 par enfant, ce qui fait tomber le grammage à 134 g : le Freemont peut alors se situer en zone neutre !

Essai Fiat Freemont AWD Lounge 2.0 Multijet II 170 ch : bilan, galerie photos


Mots clés pour ce billet :

Une réponse à Essai Fiat Freemont 4×4 Lounge Diesel Multijet II

  • depuis 2012, au delà de 190g de CO² il faut payer 160 EUR tous les ans, famille nombreuse ou pas (aucune exonération !!)