Sécurité routière : l’arrivée des radars tronçons

Radar

Radar

Au nom de la Sécurité routière, tout est bon pour traquer le moindre excès de vitesse. Il ne s’agit que de l’une des causes des accidents de la route, mais l’Etat continue à se focaliser là-dessus.

Les nouveaux radars tronçons mesurent la vitesse moyenne des véhicules qui empruntent le tronçon sur plusieurs centaines de mètres, voire plusieurs kilomètres. La distance sera aléatoire suivant les installations.

L’objectif annoncé est d’éviter le comportement de ceux qui freinent à l’approche d’un radar fixe pour réaccélérer ensuite.

Il deviendra difficile de conduire sans régulateur de vitesse et sans surveiller constamment son compteur de vitesse.

Les nouveaux radars tronçons fonctionnent en infrarouge et ne flasheront pas les contrevenants.

Dans un premier temps, seul trois radars de vitesse moyenne sont implantés, avec un début d’envoi des contravention au mois d’août. Puis d’ici la fin de l’année, une quarantaine de radars tronçons devraient être installés sur des portions de routes dangereuses.

Les trois premiers sites équipés de ces nouveaux radars tronçons sont les suivants : Le tunnel sur la RN 57 contournant Besançon, situé sur la commune de Beure (Doubs). Ce site a été choisi en raison des risques d’accident que présente cette portion de route de 2 kilomètres, dans le sens descendant, au niveau du virage de sortie du tunnel, notamment dans des conditions climatiques particulières (pluie, verglas, etc.). Ce radar a été installé le 20 juin 2012, il contrôlera les deux voies de circulation dans le sens nord/sud et sera précédé par deux radars pédagogiques en amont du dispositif qui annoncent l’arrivée dans cette zone dangereuse.

Le deuxième site retenu est le pont de Saint-Nazaire situé sur les communes de Saint-Brévin-Les-Pins et Montoir-de-Bretagne (Loire-Atlantique). Cette installation, prévue pour le 26 juin prochain, fait suite aux accidents survenus sur ce tronçon ces dernières années. Les radars contrôleront les deux sens de circulation, soit trois voies comportant une voie centrale alternée sur une distance de 3,5 kilomètres. Il sera précédé de radars pédagogiques dans chacun des sens.

Enfin, un troisième site sera équipé, courant juillet, sur la route nationale 21 à Pujols (Lot-et-Garonne) dans le sens Agen vers Villeneuve-sur-Lot. Ce lieu a été choisi en raison des nombreux excès de vitesse constatés par les forces de l’ordre sur cette déviation ouverte à la circulation depuis 2010. Le radar contrôlera les deux voies de circulation.