Essai nouvelle Renault Clio RS 200 EDC : génération 2.0

nouvelle Renault Clio RS 200 EDC

Pour ceux qui n’apprécient pas le changement, la nouvelle génération de Clio RS risque de faire grincer des dents. Le moteur atmosphérique, on oublie, la boîte manuelle, on oublie, et la carosserie 3 portes, même combat.

Finalement, quels sont les points communs entre la nouvelle Clio RS et sa devancière ?

Je vous propose de le découvrir lors de ce premier essai de la Clio RS 200 EDC.

Un style moins radical

Des trois générations de Clio Renault Sport, la génération précédente était celle qui se démarquait le plus des Clio classiques. Son train avant élargi s’accompagnait d’ailes gonflées : la préparation extérieure donnait immédiatement le ton.

Avec cette nouvelle Clio RS, c’est une autre histoire.

Extérieurement les adeptes de petites sportives ne seront pas tous conquis par cette carrosserie 5 portes, la même que sur une nouvelle Clio auto-école ou de location.

nouvelle Renault Clio RS 200 EDC

Fort heureusement, le dessin de la Clio 4 est nettement plus expressif et dynamique que celui de la Clio 3 restylée. Par rapport à une Clio en finition Dynamique, la Clio RS 200 se démarque par  son bouclier avant à la prise d’air inférieure surdimensionnée. La lame façon F1 remonte vers les feux de jours à LED, qui rappellent la  grande soeur Mégane RS. La face avant est donc expressive et dynamique.

Bon point pour le profil : les jantes alliage 18 pouces font partie de la dotation de base pour la France. Elles sont peintes en noir avec le Pack Cup, qui comprend aussi la caisse rabaissée de 3 mm. Le bouclier arrière intègre un diffuseur, et deux sorties d’échappement.

La fameuse teinte Jaune Sirius est disponible au catalogue dès le lancement, pour un supplément de 1600 euros.

nouvelle Renault Clio RS 200 EDC

A conduire

Exit le moteur 2.0 atmosphérique de 203 ch de la Clio 3 RS. Le nouveau 4 cylindres 1.6 turbo essence développe 200 ch, et s’accouple uniquement à une boîte à double embrayage EDC.

Ce moteur 1.6 turbo déjà vu sous le capot d’un Nissan Juke a été revu par les ingénieurs Renault Sport Technologies pour développer 200 ch à 6000 tr/min. La puissance conserve donc le niveau précédent, mais à un régime nettement inférieur.

Le turbo à faible inertie permet d’apporter plus de couple dès les bas régimes, quand il fallait réellement monter dans les tours avec l’ancienne Clio RS.

Au démarrage, la sonorité reste assez discrète. Le conducteur peut laisser la boîte EDC en mode automatique, ou activer le mode séquentiel. Dans les deux cas, les palettes au volant sont bien entendu activées. En appuyant brièvement sur la touche R.S. Drive, on accède à d’autres réglages plus sportifs.

La réactivité de l’accélérateur, la direction, l’ESC, et la gestion de la boîte EDC sont modifiées en passant en mode Sport. Le mode Race déconnecte totalement l’anti-dérapage, et le changement de rapport est alors réalisé en 150 ms ! Avec ce mode, les vitesses ne peuvent être passées qu’en mode manuel.

nouvelle Renault Clio RS 200 EDC

Pour améliorer la sonorité, les ingénieurs ont mise en place un sound pipe pour amener la sonorité sportive dans l’habitacle.
Coupleuse, la Clio RS se rapproche désormais davantage de la Mégane RS, un cran en-desous tout de même. Le moteur 1.6 est encore loin de pouvoir rivaliser avec le 2.0 Turbo essence !
La boite EDC conçue chez Getrag propose encore une arme supplémentaire : le Launch Control. Le mode Lanch Control se met en route pied sur le frein, en tirant simultanément sur les deux palettes. Dès qu’on lâche le frein, la Clio RS part comme un balle de flipper. Amusant, mais difficilement exploitable au quotidien !

Le différentiel électronique RS Diff améliore la motricité en courbes : la roue avant détectée en train de patiner est micro-freinée, et ce avant que l’ESC intervienne. La motricité est plutôt bonne, et la Clio RS ne souffre pas non plus des remontées de couple dans la direction comme la Citroën DS3 Racing.

Pas de train avant à pivots découplés comme sur une Mégane RS : la précision de conduite reste très efficace, et donne envie d’enchaîner les tours de circuit…

Les freins à disques avant sont d’un diamètre de 320 mm, comparables à ceux d’une Laguna V6…La Clio RS est la seule nouvelle Clio a bénéficier de freins à disques à l’arrière.

Sur circuit, la nouvelle Clio R.S. 200 EDC réussit son pari avec une boîte EDC rapide, un moteur coupleux et performant, et un châssis efficace avec le pack Cup. Elle reste donc une référence parmi les petites sportives, avec un meilleur bilan que la DS3 Racing par exemple.

nouvelle Renault Clio RS 200 EDC

nouvelle Renault Clio RS 200 EDC

Vie à bord

Dans l’habitacle de la Clio R.S, la sellerie siglée RS est recouverte de tissu. Pour avoir du cuir, il faudra débourser la somme de 1000 euros. La sportivité est apportée par des touches de rouge sur les contre-portes, le volant, les ceintures, le levier de vitesses, les aérateurs, et les surpiqûres des sièges et du volant. Un badge Renault Sport est apposé sur la partie droite de la planche de bord.

nouvelle Renault Clio RS 200 EDC

Le volant avec coutures rouge en point milieu s’accompagne de palettes pour monter et descendre les rapports, une première sur une voiture Renault Sport. Elles sont implantées sur la colonne de direction et sont d’une taille idéale pour une bonne prise en main.

Le combiné de compteurs n’est pas différent d’une Clio diesel, excepté pour la partie compte-tours. Mais le conducteur a accès à des informations sympathiques s’il a choisi l’option RS Monitor 2.0, qui vont alors s’afficher sur l’écran de navigation. L’affichage en couleurs est nettement plus visuel que sur la Mégane RS, dans laquelle il reste incompatible avec l’écran du GPS TomTom.

On peut même enregistrer ses temps sur une Clé USB, et les consulter directement chez soi, avant de les charger sur un site dédié !

Un budget en hausse

Il vous faudra débourser la somme de 24990 euros pour vous offrir le dernier jouet Renault Sport. Le prix peut ensuite sérieusement grimper en ajoutant des options, comme le radar de recul à 250 euros, la sellerie cuir à 1000 euros, la cartographie européenne à 120 euros, le pack Cup à 600 euros, le RS Monitor à 250 euros…

nouvelle Renault Clio RS 200 EDC

La nouvelle Clio RS est homologuée à 144 g de rejets de CO2, pour une consommation mixte de 6,3 L. Cela ne l’exonère pas d’un malus écologique, de 300 euros. Il reste plutôt raisonnable, ce qui ne devrait pas freiner l’achat de cette petite sportive.

LIRE LA FIN DE L’ESSAI :

Essai Renault Clio R.S. 200 EDC : conclusion, galerie photos