A l’occasion de la sortie du nouveau Chevrolet Trax, nous avons interviewé Ludovic Dirand, président de Chevrolet France depuis début 2011.

Actu Automobile : La marque Chevrolet connaît actuellement une dynamique importante avec une évolution de la gamme assez spectaculaire, comment arrivez-vous à mettre en place cette évolution sur le marché français ?

Ludovic Dirand : D’abord c’est un plaisir d’avoir toute cette évolution produit; nous sommes la marque qui a lancé le plus de nouveaux produits au cours des trois dernières années. Nous avons renouvelé entièrement notre gamme avec 15 lancements, dont celui du nouveau Trax. Ca se met en place de façon structurée, raisonnée, pensée, avec un réseau qui déploie. Nous avons aujourd’hui 170 points de vente et de service répartis dans toute la France.

Actu Automobile : Le Trax, c’est la grosse nouveauté 2013, le marché des SUV au niveau européen mais aussi sur le marché français est en forte hausse. Ce qui est intéressant, c’est que le Trax est un petit peu à mi-chemin entre un Nissan Qashqai qui a été un modèle best-seller en France, et aussi à mi-chemin avec les Peugeot 2008 et Renault Captur dont le lancement est en cours.

Ludovic Dirand : Oui vous avez raison, le Chevrolet Trax c’est le deuxième SUV de la marque, après le grand frère Captiva qui représente déjà plus de 12% des ventes de Chevrolet. Le Trax, c’est notre arrivée sur un segment qui est en plein développement, et qui comprend les modèles que vous avez cités juste précédemment, plein d’autres qui sont en cours d’arrivée, et nous le choix que nous avons fait, c’est d’avoir un SUV qui ait un comportement d’automobile, avec tout ce qu’on peut en attendre en termes de tenue de route, de confort etc, mais qui tout en étant extrêmement fun à conduire, extrêmement fun dans son design, donne aussi la possibilité d’être le seul véhicule de la famille, en ayant de la place dans le coffre, et en pouvant être un véhicule pour toute la famille.

Actu Automobile : On reste quand même sur des tarifs accessibles qui pourraient presque plus en faire une voiture dédiée pour la ville, quelle clientèle est-ce que vous visez avec ce nouveau modèle ?

Ludovic Dirand : Et bien finalement les deux, vous avez répondu à la question, il y a une clientèle qui veut une deuxième voiture, et une clientèle qui en veut une seule, ça peut répondre à l’une ou à l’autre préoccupation.
Ce qui est important, c’est qu’on a mis dans ce véhicule tout le savoir faire de Chevrolet puisque le SUV c’est l’ADN de la marque, c’est ce avec quoi Chevrolet est né. En 1935, l’inventeur du SUV c’est Chevrolet aux Etats-Unis, avec le Suburban.
Et nous venons avec le Trax qui propose une offre finalement très simple à partir de 17990 euros en essence et à partir de 19990 euros en diesel, et vous avez des véhicules qui sont dès le premier niveau de gamme complètement équipés, avec de la clim, du bluetooth, un régulateur de vitesse et puis sur les versions les plus hautes ce qui est complètement nouveau et nous place dans la modernité, un système MyLink qui permet d’avoir le prolongement naturel de son smartphone dans sa voiture.

Actu Automobile : Avec MyLink maintenant, quelles vont être les évolutions possibles ? On arrive dans la voiture avec son smartphone, on télécharge une application et on peut directement l’utiliser pour la navigation ?

Ludovic Dirand : Il y a plusieurs applications disponibles d’ores et déjà. Donc vous arrivez avec votre smartphone, la première chose c’est que la voiture reconnait automatiquement tout ce qu’il y a sur votre smartphone notamment vos listes de contacts, vos listes de téléphones etc, vous n’avez pas besoin de les retaper ou de les réinitialiser, mais ça fait beaucoup plus que ça. Aujourd’hui il y a trois applications disponibles, la plus utilisée c’est BringGo.
BringGo c’est une application de GPS et vous avez toutes les informations qui sont reprises sur l’écran 7 pouces de la voiture. Les informations sont chargées sur votre smartphone, par exemple votre iphone ici, l’avantage c’est que vous n’avez pas besoin de réseau 3G puisque la totalité des cartes sont sur votre téléphone, ce qui veut dire que vous pouvez passer les frontières vous n’allez jamais avoir de surcoût de communication.De ce point de vue c’est vraiment très agréable, très efficace. Deuxième application, c’est TuneIn, c’est fabuleux puisque cela permet de sélectionner parmi 70000 radios présentes dans le monde. Vous pouvez rouler n’importe où en France, avoir le souhait d’écouter la radio de votre choix d’où qu’elle vienne, vous pouvez le faire avec MyLink. La troisième application c’est Stitcher, qui vous donne l’occasion de revoir des émissions radio et vidéo qui vont ont plu, avec des podcasts . Il y a vraiment un contenu technologique qui est très fort, j’ajouterais pour ceux qui ont un iPhone 4 ou 5, la possibilité d’utiliser Siri, ce qui donne la possibilité de dicter des emails sans avoir à toucher son portable. On rentre vraiment dans une nouvelle dimension, c’est vraiment une exclusivité de Chevrolet sur ce segment de gamme.

Actu Automobile : Ce nouveau système MyLink, on peut également le retrouver sur d’autres modèles de la gamme Chevrolet…

Ludovic Dirand : Exact, on a déjà commercialisé ce système MyLink sur notre gamme Aveo 4 et 5 portes, et sur l’ensemble de la gamme Cruze, en 4 portes, 5 portes et SW.

Actu Automobile : Il y a également des nouveautés qui sont prévues en 2013 sur le Captiva.

Ludovic Dirand : Oui, le Captiva c’est l’autre SUV de Chevrolet. C’est un grand succès, c’est un véhicule qui plait beaucoup, qui est très logeable, très habitable, et bien motorisé. On le restyle, on passe sur des feux à LED notamment à l’arrière, on a revu les pare-chocs avant et arrière en profondeur, et surtout on enrichit l’équipement du Captiva de la clim bizone, de l’accès et démarrage sans clés et d’un certain nombre d’équipements qui le rendent encore plus premium qu’il n’était déjà.

Actu Automobile : Sur le marché français quels sont les modèles qui tirent la marque vers le haut ?

Ludovic Dirand : C’est assez équilibré, quand vous regardez c’est bien de rappeler qu’on a enregistré en 2012 notre sixième année consécutive de croissance, on ambitionne pour 2013 de faire une septième année consécutive de croissance. Peu de marques l’ont fait, aussi longtemps et de façon aussi régulière donc on franchit des étapes chaque année avec l’arrivée de nouveaux modèles. On a un mix de ventes assez équilibré : quand vous regardez notre mix de ventes 2012 on a en parts à peu près égales des Spark et des Aveo qui comptent chacune pour 6000 voitures vendues par Chevrolet, et puis ensuite vous avez un peu plus de 4000 Captiva, 4000 Orlando et 4000 Cruze.
Chacun des produits trouve sa place et on n’a aucun doute sur le fait que le Trax sera le prochain à trouver sa place.

Actu Automobile : Donc le Trax c’est vraiment le modèle sur lequel vous comptez en 2013 pour continuer à décoller ?

Ludovic Dirand : On a une actualité 2013 riche, puisqu’on a d’abord commencé l’année en restylant la Spark. On fait un carton avec la Spark, puisqu’elle pèse pour plus de 6% des immatriculations de son segment et ce qui est important, exclusivement composé de ventes à particuliers. Donc c’est vraiment un très très grand succès depuis le restylage de la Spark, on poursuit la gamme Aveo qui est plus riche que jamais avec ses moteurs Start & Stop essence et diesel , la gamme Cruze qui est désormais complète avec une version SW lancée l’an dernier, des moteurs Start-Stop et encore d’autres motorisations qui vont arriver très bientôt sur la gamme Cruze, l’Orlando bénéficie pour la première fois cette année du Start-Stop, c’est un véhicule qui a été complètement revu en termes d’efficacité puisqu’on revient dans des zones presque neutres en CO2, et le Captiva restylé, il y a tout un ensemble et le Trax sera l’une des composantes de cette dynamique.

Actu Automobile : Comme la marque est en plein décollage en France, je pense que le taux de conquête est assez énorme, et comme cela fait maintenant plusieurs années que la marque progresse et se développe, est-ce que les clients qui ont acheté une Chevrolet il y a quelques années en arrivent déjà à changer de modèle et reviennent vers vous pour poursuivre l’aventure ?

Ludovic Dirand : Effectivement, on tombe dans la première phase de renouvellement.
Alors il est vrai qu’en France, les gens gardent en moyenne leur voiture 7 ou 8 ans, et la marque Chevrolet a été réintroduite sur le marché français il y a 7 ans. La force de Chevrolet c’est que les voitures sont fiables, et comme les voitures sont fiables, on a un taux de satisfaction à l’utilisation de nos voitures qui est très fort. Donc ça favorise évidemment le renouvellement et puis l’autre aspect, nous avons bâti notre stratégie sur un prix-tarif qui est agressif, qui est extrêmement bien positionné, qui en offre beaucoup pour son argent au consommateur, mais vous observerez qu’on a jamais souhaité brader nos voitures et donc les discounter de façon trop forte et c’est un double avantage pour les clients.
Comme le prix-tarif est accessible, vous l’achetez au bon prix, par contre la valeur résiduelle reste bonne dans la durée, et ça c’est l’un des autres avantages d’acheter une Chevrolet aujourd’hui, c’est que pour une marque neuve les valeurs de revente des véhicules sont élevées. Et ça ça fait partie de la stratégie qu’on a bâtie.


Actu Automobile : Là d’ailleurs on a l’impression que le positionnement, on n’est plus sur des premiers prix, puisque la preuve avec le Trax, le premier modèle peut-être plus puissant et mieux équipé mais il est quand même beaucoup plus cher que les Peugeot 2008 et Renault Captur. En termes de positionnement comment est-ce que vous allez le vendre ?

Ludovic Dirand : On revendique ce qu’on est, le Trax c’est vraiment l’ADN de Chevrolet, l’expression moderne du savoir-faire de Chevrolet inventeur du SUV.
Après en réponse à votre question, on ne parle pas des mêmes produits. Quand vous parlez des excellents produits que sont les Captur et 2008, ils n’ont ni la même taille ni la même habitabilité, ni le même niveau de motorisation au premier prix d’entrée. Quand je parle du Trax, c’est avec un moteur de 115 ch essence avec une cylindrée d’1.6 L, c’est un véhicule équipé de la clim, du bluetooth. Il y a un contenu, un package équipement dès le premier niveau qui en fait une voiture parfaitement équipée dès le premier prix puis qui est garantie 3 ans.

Actu Automobile : Donc aujourd’hui une Chevrolet n’a plus besoin d’être ultra-agressive au niveau du prix, on achète plus maintenant une Chevrolet pour ses qualités ?

Ludovic Dirand : On achète une Chevrolet pour son excellent rapport qualité-prix-design. On continue de produire des voitures qui ont une gueule, et le Trax en est un bon exemple, avec une calandre qui est respectable et un beau produit qui donne envie, et puis qui communique les valeurs essentielles de ce que porte Chevrolet, c’est à dire une vision optimiste de la vie, une façon de se projeter en avant et de considérer que chaque jour il y a des opportunités qui se créent que vous pouvez saisir.

Actu Automobile : Le côté optimiste on le retrouve aussi tout en haut avec les Camaro et Corvette, on est vraiment dans le rêve américain !

Ludovic Dirand : Oui et finalement tout ça se rejoint, la stratégie est la même. On peut s’offrir une Camaro pour 43000 euros avec un moteur 8 cylindres de 400 ch ce qui en fait un véhicule absolument fabuleux en termes de rapport qualité-prix-design-équipement, on peut s’offrir chez nous une Chevrolet Spark à l’autre bout de la gamme pour 6490 euros avec une calandre forte, avec un contenu produit qui est également très fort dans ce segment-là, et c’est ça la force de Chevrolet c’est que partout, aux Etats-Unis d’abord, en Asie ensuite, au Moyen-Orient puis maintenant en Europe on développe une gamme qui va de la Spark à la Corvette et dont le positionnement pour chacun des produits dans leur segment n’est pas d’offrir le meilleur prix du marché, c’est d’offrir le meilleur rapport qualité-prix-équipements. Je rajouterai biensur les 3 ans de garantie qui ne sont pas désagréables non plus à ce niveau de qualité et de prix.

Merci à Ludovic Dirand d’avoir répondu à nos questions.

Interview réalisée par Sébastien Rabatel, pour Actu Automobile.


Mots clés pour ce billet :