Lexus IS 300h : un budget d’utilisation serré

Lexus IS 300h

Lexus IS 300h

La nouvelle Lexus IS 300h promet un budget d’utilisation serré : elle est homologuée à seulement 99 g de rejets de CO2, pour une consommation mixte de 4,3 L/100 km.

Des économies sur l’entretien de la Lexus IS 300h

En plus d’une consommation mixte réduite, Lexus communique sur un coût d’entretien compétitif. Le moteur essence ne fonctionne pas avec une courroie de distribution au remplacement coûteux, mais une chaîne de distribution sans aucun entretien. Le système hybride ne sollicite pas le démarreur et l’alternateur : là encore la durée de vie est celle de la voiture. Sur une durée d’utilisation de 5 ans, Lexus promet ainsi une économie de 1500 euros, rien que sur le prix de ces pièces d’entretien.

Le freinage d’un modèle hybride Toyota-Lexus épargne aussi les disques et les plaquettes : sur 90000 km un possesseur de Lexus IS 300h ne devrait avoir qu’un remplacement de plaquettes à financer. D’après Lexus, cela représente encore une économie de 500 euros.

Avec une meilleure répartition des masses, une voiture hybride sollicite moins ses pneus, ce qui pourrait permettre de ne changer qu’un seul train de pneus sur 90000 km ! Encore 750 euros de gagnés…

Cela permet d’après Lexus d’économiser sur une durée de trois ans et 90000 km une moyenne de 1250 euros par rapport à une concurrente diesel d’une cylindrée de 2.0.

En France, cette berline hybride est éligible au bonus écologique de 4000 euros. Et cerise sur le gâteau, la valeur résiduelle d’une Lexus hybride est plutôt élevée. Tout pour plaire donc !

On attend avec impatience l’essai de cette nouvelle Lexus IS 300h pour vous en dire un peu plus sur les qualités routières de ce modèle.

 

Lexus IS 300h

Lexus IS 300h

Lexus IS 300h

Lexus IS 300h

Lexus IS 300h

Lexus IS 300h

Lexus IS

Lexus IS 300h