Essai Seat Leon FR 2.0 TDI 184 : elle mérite le détour

Essai Seat Leon FR

Essai Seat Leon FR

Arrivée en concessions au début de l’année, la nouvelle Seat Leon est déjà déclinée dans plusieurs carrosseries, notamment avec un coupé Leon SC inédit et un break ST qui ne va pas tarder à sortir.

La dernière née de Martorell est plus ambitieuse que jamais, et elle arrive sur le devant de la scène avec les moyens de ses ambitions.

Un style en rupture

La nouvelle Seat Leon adopte un style en rupture avec celui de la précédente génération. Elle gagne en sérieux et en muscle ce qu’elle perd en originalité. Mais ses lignes demeurent nettement moins consensuelles que celles de la cousine Golf 7.
Latine, la Leon revendique une nouvelle maturité. Elle reprend la recette des lignes tendues et angulaires de l’Ibiza, et conserve ainsi la saveur latino chère à Seat.

Essai Seat Leon FR

Essai Seat Leon FR

Cette version FR est la plus sportive et la mieux équipée de la gamme, et peut même recevoir des optiques Full LED dignes d’une nouvelle Audi A3 ! Cette signature lumineuse apporte elle aussi de la classe qu’on ne connaissait pas à l’ancienne génération de Leon. Les feux arrière sont acérés, et les rétroviseurs profilés façon concept de salon : les designers n’ont pas été bridés.
Plus mâture, la nouvelle Leon semble encore faire référence à l’ancien slogan auto emocion, et on ne va pas s’en plaindre !

A conduire

Cette Seat Leon 3 ne déçoit pas non plus au chapitre conduite, avec de réelles qualités routières. Partageant sa plate-forme avec les nouvelles Golf et A3, la dernière née de Martorell ne manque pas d’arguments dynamiques, notamment avec le plus puissant des moteurs diesel proposés. Ce 2.0 TDI de 184 ch couplé à une boîte manuelle à 6 rapports donne l’impression d’être un avant-goût de la future version Cupra. Son équilibre est une vraie bonne surprise, et profite au maximum au plaisir de conduite. La direction est parfaitement calibrée, et apporte précision et sérénité au conducteur.
Plus légère que l’ancienne Leon, la Seat Leon 3 est dotée d’un châssis plus rigide qu’auparavant, avec un toucher de route nettement plus précis.

Essai Seat Leon FR

Essai Seat Leon FR

Sur des routes qui manquent de grip en Andalousie, la Leon nous a bluffé par ses performances et les réglages de son châssis. Même avec un châssis sport et des pneumatiques taille basse en 18 pouces, la Seat Leon FR réalise une belle équation entre efficacité et confort.
Le couple généreux du 2.0 TDI 184 ch permet de conduire tout en souplesse, et avec une aisance qui permet de s’intégrer et de s’extirper très facilement du trafic. La boîte DSG6 reste réservée dans l’immédiat au 2.0 TDI 150, mais heureusement la boîte manuelle est bien guidée et pas désagréable à manier.

A vivre

Dans l’habitacle, la Seat Leon 2013 semble très germanique avec un dessin de planche de bord moderne et sobre, et une qualité perçue en progrès notamment avec un revêtement moussé pour la partie supérieure. Les plastiques employés sur les parties inférieures ne sont pas du même niveau que dans une Golf, mais la montée en gamme est déjà appréciable dans cette Leon. La console centrale met en avant un écran tactile 5 pouces pour l’ordinateur de bord, le contenu multimédia, mais aussi la navigation optionnelle.

Essai Seat Leon FR

Essai Seat Leon FR

On s’y sent rapidement à l’aise et il est facile de trouver ses marques.

Avec un empattement qui progresse de 58 mm par rapport à l’ancienne Leon, la nouvelle compacte ibérique gagne de la place pour les passagers arrière en espace aux jambes mais aussi en garde au toit.
Comme un bonne compacte, la Leon propose aussi une contenance de coffre tout à fait honorable, de quoi conquérir le coeur des familles. L’an prochain, la variante break ST devrait encore pousser ses prétentions familiales.

Essai Seat Leon FR

Essai Seat Leon FR

Budget

La gamme Seat Leon débute à 17730 euros en diesel, avec le petit TDI 90 ch et la finition d’entrée de gamme Leon. Le deuxième bloc 1.6 TDI 105 est proposé avec le coeur de gamme Référence, au prix de 21010 euros. Ce niveau d’équipement comprend déjà un écran tactile 5 pouces monochrome, la connexion USB et cartes SD, la climatisation manuelle, les 4 vitres électriques, le volant multifonctions, la banquette 2-3/1-3 et les rétroviseurs électriques.
Le moteur 2.0 TDI 150 arrive ensuite sur le troisième niveau Style, au prix de 24065 euros. La dotation gagne les jantes alliage 16 pouces, la connexion bluetooth, une installation audio avec 6 haut-parleurs au lieu de 4, et la climatisation automatique bizone.

Essai Seat Leon FR

Essai Seat Leon FR

Cette version FR est la plus équipée de la gamme avec les jantes alliage 17 pouces, un système audio 8 haut-parleurs, le système Seat Drive Profile avec 4 modes, les radars avant et arrière, l’affichage de la pression des pneus, les feux de bifurcation, l’aide au démarrage en côte, les vitres arrière électriques surteintées, les feux arrière à LED, les boucliers sport, le volant sport, le pack chrome intérieur, le pack technique et les sièges sport.

 

La liste des options est assez longue, même si elle est reste plus réduite que celle d’une Audi. Mais la technologie high-tech est très abordable chez Seat : les projecteurs Full LED sont proposés à seulement 990 euros, moins cher que des optiques xénon sur une Audi A3. Le système de navigation est à 650 euros, le pack aide à la conduite à 300 euros avec correction de la trajectoire et commutation automatique des feux de route en feux de croisement. En revanche, le régulateur de vitesse adaptatif ou la caméra de recul ne sont pas encore proposés.

LIRE LA FIN DE L’ESSAI :

Essai nouvelle Seat Leon FR : conclusion, photos, caractéristiques

 

Une réflexion au sujet de « Essai Seat Leon FR 2.0 TDI 184 : elle mérite le détour »


  1. Le style de voiture que j’adore conduire. Les lignes et courbes sont magnifiques. Elle reste tout de meme un peut couteuse comme voiture.

Les commentaires sont fermés.