Essai Ford Ecosport 1.5 TDCi 90 & 1.0 Ecoboost 125

Ford Ecosport

Ford Ecosport

Pour ne pas arriver dernier dans la catégorie en plein boom des petits SUV, Ford nous propose l’Ecoport. Un modèle conçu au Brésil qui n’était pas au départ conçu pour le marché européen.  Mais ce n’est pas du Brésil que seront importés les Ecosport destinés à l’Europe, mais d’Inde ! Un SUV mondial, à l’image de chacune des voitures désormais lancée par Ford.

 

Style

 

Dessiné par des équipes brésiliennes, le Ford Ecosport remplace une première génération qui s’était vendue là-bas à 700.000 exemplaires. Le design peut étonner, avec un certain décalage par rapport à la gamme actuelle. La face avant notamment, détonne avec des blocs optiques rectangulaires qui le distinguent d’une Fiesta ou d’un Kuga. La petite calandre placée au-dessus de la prise d’air était ce qui se faisait sur la Fiesta, avant son restyling de 2012.

Ford Ecosport

Ford Ecosport

L’Ecoport impose donc sa propre partition, jusqu’à sa porte arrière battante avec roue de secours ! Dans ce segment des petits SUV, les prises de risques peuvent être récompensées : on en a eu la preuve avec le Nissan Juke qui faisait figure d’OVNI à son lancement avant de devenir un best-seller.

Ce Ford Ecosport ne devrait donc pas laisser indifférent, à défaut de plaire à tout le monde.

 

A vivre

 

Dans l’habitacle, le nouvel Ecosport ne fait pas de révolution et propose une planche de bord qu’on a l’impression d’avoir déjà vue dans la majorité des Ford actuelles. Elle serait quasiment identique à celle d’une Fiesta.

Planche de bord Ford Ecosport

Planche de bord Ford Ecosport

Au volant le conducteur appréciera d’être haut perché en ville pour dominer la circulation.

Destiné avant tout aux pays émergents comme le Brésil, la Chine et l’Inde, le Ford Ecosport n’est pas une nouvelle valeur étalon pour la qualité de finition. Les plastiques sont tous rigides, avec un grain qui n’a rien de très cosy.

Malgré tout les occupants ne sont pas si mal lotis que ça, avec des équipements indisponibles sur un Dacia Duster comme la climatisation automatique et le démarrage sans clé. Mais aujourd’hui un Duster est disponible avec un GPS intégré, équipement malheureusement indisponible sur l’Ecosport.

Le petit SUV américain se rattrape avec son système Sync et Applink. Il sera notamment possible de commander vocalement son smartphone pour lancer des playlists de l’application Spotify.

Bon point pour l’habitabilité arrière, ainsi que pour le dossier de la banquette qui s’incline.

 

Ford Ecosport

Ford Ecosport

Il n’y a pas de hayon à l’arrière de l’Ecosport, mais une porte battante qui s’ouvre de droite à gauche et nécessitera un large espace supplémentaire pour ouvrir le coffre.

En étant garé en créneau en ville, ou bien dans un garage en marche arrière, ce sera donc impossible d’avoir accès au coffre. Cette porte est munie d’une roue de secours, qui rappellera ce qui se faisait sur les 4X4 il y a…disons quelques années.

Coffre Ford Ecosport

Coffre Ford Ecosport

Le volume de coffre de 333 L est légèrement inférieur à ceux des 2008 et Captur mais permettra déjà de partir en vacances à une petite famille.

 

A conduire

 

Le Ford Ecosport ne restera pas dans les annales pour son dynamisme. Son train avant manque de précision et le roulis se ressentira vite. Un phénomène accentué pour les passagers en raison de sièges qui maintiennent mal. Il faut dire que l’Ecosport est lourd, avec 1384 kg pour la version diesel. Mais en usage urbain, l’Ecosport est plutôt agréable à mener avec une direction assistée bien calibrée.

 

Ford Ecosport

Ford Ecosport

L’Ecosport 1.0 Ecoboost de 125 ch devrait être performant mais il est handicapé par une boîte à 5 rapports mal étagée ( 6 rapports sur une Focus ). Du coup, l’agrément n’est pas suffisant pour faire la différence avec le 1.5 TDCi de 90 ch qui prend l’avantage en souplesse avec un couple supérieur de 205 Nm supérieur aux 170 Nm du petit trois cylindres.

Les performances restent très modestes avec 160 km/h en vitesse de pointe et 14 secondes pour le 0 à 100 km/h.

Malgré son look de SUV, le petit Ecosport ne sera proposé chez nous qu’en deux roues motrices. Cela ne l’empêchera pas de s’aventurer hors bitume grâce à une garde au sol élevée et des angles d’attaque et de fuite adaptés.

En matière de sécurité, l’Ecosport n’a récolté que 4 étoiles au crash test EuroNCAP, contre cinq pour la majorité de ses rivaux. Il marque cependant des points avec son appel d’urgence Ford SOS de série avant que la réglementation européenne ne le généralise.

 

Budget

 

Pour faire simple et faciliter le fait que l’Ecosport soit importé depuis l’Inde, Ford ne propose qu’une seule finition haute Titanium. L’équipement est donc très complet avec climatisation automatique, jantes alliage 16 pouces, barres de toit, aide au stationnement arrière, allumage automatique des feux, alerte de dégonflage des pneus, alarme, entrée et démarrage mains libres, rétroviseur intérieur électrochrome, radio-CD MP3, Ford Sync avec Applink, bluetooth, et régulateur de vitesse.

Ford Ecosport

Ford Ecosport

 

Seules 3 options sont proposées : la peinture métallisée, les jantes alliage 17 pouces et la sellerie cuir.

La gamme est tellement simple que les trois moteurs sont proposés au même tarif de 20990 euros ! ( la troisième motorisation est un moteur essence 1.5 de 110 ch) Du coup, le moteur diesel TDCi 90 plus économique à l’usage avec une consommation réelle d’au moins un litre de moins que la version Ecoboost sera immédiatement rentable.

Enfin dernier avantage financier en faveur du diesel : une puissance fiscale de 5 CV contre 7 pour la version essence.

Ford Ecosport

Ford Ecosport

 LIRE LA FIN DE L’ESSAI FORD ECOSPORT