Tout sur la nouvelle Mini, de la One à la Cooper S !

Nouvelle Mini

Nouvelle Mini

La nouvelle Mini se dévoile : il n’est pas facile de renouveler une icône sans la dénaturer, mais le résultat est réussi puisque la nouveauté est largement perceptible sans pour autour perdre l’ADN d’origine. On retrouve ainsi la même silhouette générale, et de nombreux codes de style comme les blocs optiques cerclés de chrome, la calandre presque ovale, les montants de vitres noirs, la carrosserie bi-ton.

Mais les nouveautés sont bien présentes avec de nouveaux feux avant positionnés moins verticalement et qui bénéficient de la technologie à LED. A l’arrière aussi, les feux peuvent fonctionner entièrement à LED en option. Ce nouvel opus devient plus grand que jamais, avec 9,8 cm de plus en longueur, 4,4 cm en largeur qui permettent à Mini d’annoncer des progrès en habitabilité intérieure. L’empattement progresse de 28 mm, et le coffre s’offre 51 L supplémentaires pour atteindre 211 litres !

Mini nous dévoile aussi l’intégralité des moteurs qui sera proposée sur sa nouvelle star, à l’exception de la version JCW qui arrivera plus tard, sans doute en octobre au Mondial de Paris ! La gamme fait la part belle aux 3 cylindres turbocompressés.
L’entrée de gamme débute toujours avec la Mini One, qui inaugure son premier moteur trois cylindres. Ce bloc 1,2 L turbocompressé développe 102 ch et un couple de 180 Nm. De quoi presque atteindre les 200 km/h en pointe ( 195 km/h à et accélérer de 0 à 100 km/h en 9,9 s. La consommation descend à 4,6 L, pour des rejets de Co2 de 108 g.

Même en version One, la petite anglaise est donc orientée vers le plaisir et ne signe pas de records de consommation. En essence tout du moins ! Car la nouvelle Mini One D bénéficie elle aussi d’un moteur 3 cylindres. Il s’agit d’un moteur 1,5 L turbo-diesel à injection directe de 95 ch et 220 Nm Euro 6. Avec ce nouveau moteur, la nouvelle Mini One D parvient à signer son record en émissions avec 89 g de rejets de Co2, pour une consommation de 3,4 L seulement.

La seconde tranche de moteurs correspond à l’offre Cooper ! En essence, la nouvelle Mini Cooper toujours 3 cylindres s’offre cette fois-ci 1,5 L de cylindrée, pour une puissance de 136 ch et un couple de 220 Nm digne d’un diesel. De quoi accélérer de 0 à 100 km/h en 7,9 s ( 7,8 en boite automatique ) et atteindre 210 km/h en vitesse de pointe.

L’offre Mini Cooper D est elle aussi fixée à 1,5 L, pour une puissance qui grimpe à 116 ch et un couple de 270 Nm. La consommation reste basse avec au minimum 3,5 L ( jusqu’à 3,8 L suivant les versions ) pour 92 g de Co2. Le 0 à 100 est réalisé en 9,2 s.

Enfin au sommet de la gamme, la Mini est cette-fois ci proposée avec un bloc 4 cylindres. Exit l’ancien moteur 1.6 conçu en collaboration avec PSA, cette fois-ci la sportive Mini Cooper S reprend un moteur BMW de 2.0 de cylindrée, qui développe 192 ch et lui permet d’accélérer d 0 à 100 km/h en 6,7 s !

Les qualités dynamiques sont annoncées en progrès avec un poids réduit et une meilleure rigidité, et même pour la première fois chez Mini, un système de contrôle dynamique de l’amortissement !

Les technologies proposées font un bond en avant avec l’affichage tête haute, le régulateur de vitesse actif, la prévention des collisions et la détection des piétons avec freinage automatique, la reconnaissance de la signalisation, l’assistant plein phares et la caméra de recul.

C’est donc une petite révolution que nous promet cette nouvelle génération de la légendaire Mini, qui compte bien rester la citadine premium de référence.

Nouvelle Mini

Nouvelle Mini

Nouvelle Mini

Nouvelle Mini

Nouvelle Mini

Nouvelle Mini

Nouvelle Mini

Nouvelle Mini

Nouvelle Mini

Nouvelle Mini

Nouvelle Mini

Nouvelle Mini

Nouvelle Mini

Nouvelle Mini