Essai Audi S3 Cabriolet : tempête en approche

Audi S3 Cabriolet

Audi S3 Cabriolet

Décidemment, la sportive Audi S3 ne se refuse rien. La sportive premium de 300 ch se permet ainsi d’apparaître en cabriolet, sa quatrième carrosserie proposée !
Pour tester l’adhérence du Quattro et la qualité d’isolation thermique de la capote multi-couches, rien de tel que de s’envoler pour le nord de la Suède au mois de mars…

Style

En devenant plus longue, la nouvelle Audi A3 Cabriolet a pris ses distances par rapport à la précédente qui semblait plus proche d’une Golf notamment de profil.
Cette fois-ci, l’esprit premium est vraiment au rendez-vous avec un cabriolet 4 places, à capote en toile souple. Elle possède très peu de rivales, on pourra citer l’Opel Cascada, dans le même esprit mais en voiture généraliste qui ne ciblera pas la même clientèle.

Audi S3 Cabriolet

Audi S3 Cabriolet

La S3 Cabriolet s’offre logiquement l’ensemble des attributs esthétiques des S3 berlines, avec le même bouclier avant, une calandre Singleframe avec doubles barrettes et logo S3, des rétroviseurs en aluminium satiné, des jantes alliage spécifiques, des bas de caisse plus imposants, un bouclier arrière avec diffuseur et quatre sorties d’échappement.
Malgré tout, l’auto reste plus élégante que radicalement sportive. Le potentiel dynamique est pourtant très développé !

A conduire

La première génération d’Audi S3 Cabriolet reprend le bloc 2.0 TFSI de 300 ch des S3 berlines, soit la plus grosse puissance tirée d’un 2.0 L Audi.
Un moteur qui souffle fort, et se combine avec une transmission S-Tronic à double embrayage des plus efficaces. Le contenu technologique ne s’arrête pas là, avec la présence de la fameuse transmission Quattro qui fait la renommée de la marque depuis plusieurs décennies.
Très facile à prendre en main, la S3 met immédiatement à l’aise. On peut la conduire comme on le souhaite : d’ailleurs, le sélecteur de mode de conduite propose même un mode Efficiency. Une sportive bien élevée doit savoir tout faire, rouler au pas sans trop consommer et grimper dans les tours pour un dépassement en force.
Vous souhaitez rouler cool, vous êtes un peu fatigué ? Pas de problème, enclenchez le mode Drive et laissez le Drive Select sur Auto, ou sur Confort.
Vous avez au contraire envie de profiter un peu de cette S3, la route est bien dégagée ? Activez le mode Dynamic du Drive Select et enclenchez le mode Sport de la boîte S-Tronic, ou bien carrément le mode manuel…
Dernière étape : désactivez l’ESP. Ce n’est plus la même voiture !
Voilà la magie d’une S3 : une polyvalence parfaitement étonnante. C’est une voiture qui sait tout faire.

Audi S3 Cabriolet

Audi S3 Cabriolet

Sur les routes enneigées suédoises, l’Audi S3 Cabriolet est magistrale, et repousse les limites de la gravité et de l’adhérence. Là où les Volvo 960 locales évoluent en douceur à 80 km/h sur la neige, la S3 Cabriolet se permet des dépassements canon sans faire clignoter une seule fois le voyant de son ESP.

Du côté des chiffres, retenez celui-ci : 5,4 s. C’est le temps nécessaire pour accélérer de 0 à 100 km/h dans cette sportive, logiquement plus lourde que les berlines S3 du fait des nombreux renforts nécessaires à la rigidité d’un cabriolet. Les performances sont donc en recul par rapport aux autres S3, avec un poids qui dépasse les 1600 kg. Les sensations restent cependant au rendez-vous, avec un turbo qui souffle fort  ( 1,2 bar ) et une technologie bi-injection.
Parmi les musts de cette version sportive : les coups de gaz qu’on peut entendre au niveau de l’échappement lors des changements de rapports. Comme sur un TT-S roadster.

Très sécurisante, la nouvelle S3 Cabriolet conjugue parfaitement des performances de premier plan avec une motricité exemplaire.

Vie à bord
La nouvelle génération d’A3 lancée en 2012 a imposé un tableau de bord épuré et très bien assemblé, que reprend à son compte cette nouvelle S3 Cabriolet.
Difficile de ne pas apprécier la finesse de l’écran de navigation rétractable, la molette MMI bien positionnée devant le levier de vitesses, ou encore la qualité de finition difficile à prendre en défaut.

Planche de bord Audi S3 Cabriolet

Planche de bord Audi S3 Cabriolet

Comme toute S3, cette S3 Cabriolet affirme sa présentation avec un volant à méplat siglé S3 avec des surpiqûres doublées, en noir et en rouge. Surpiqûres qu’on retrouve sur les sièges sort, le soufflet de levier de vitesses ou encore les contre-portes.
Avec une température de -4 degrés et de la neige, les frimas hivernaux de Suède n’incitaient pas à décapoter. En configuration fermée, cette S3 fait preuve d’un niveau d’isolation thermique et phonique étonnant. On se croirait dans un coupé ! Sur ce point, la S3 Cabriolet offre tout ce qu’on peut attendre d’un cabriolet haut de gamme.
Pour profiter de la S3 décapotée dès le printemps, les concepteurs l’ont dotée d’un chauffage de nuque bien agréable pour les passagers avant.
Les places arrière ont bien changé depuis la première A3 Cabriolet, avec un espace aux jambes adapté aux adultes.

Places arrière Audi S3 Cabriolet

Places arrière Audi S3 Cabriolet

Budget

On se doute bien qu’une Audi S3 Cabriolet ne sera pas l’affaire du siècle. Le prix devrait tourner autour des 55000 euros lors de la commercialisation prévue pour le mois de septembre 2014. Un prix qui gonflera avec quelques options bien choisies, mais aussi la carte grise ou le malus écologique de 2200 euros.
Quand on veut s’offrir une sportive premium, il ne faut pas être trop regardant.

Calandre Audi S3 Cabriolet

Calandre Audi S3 Cabriolet

Pour la France, la dotation de série comprendra entre autres les phares au xénon, la climatisation automatique confort, le pack rangement, une alarme antivol, le pédalier et repose-pied en acier inoxydable brossé, et les seuils de portes en aluminium.

LIRE LA FIN DE L’ESSAI AUDI S3 CABRIOLET