Renault abandonne la Fluence et la Wind

La Renault Fluence ZE au Challenge Bibendum à Berlin en 2011

La Renault Fluence ZE au Challenge Bibendum à Berlin en 2011

On fait toujours beaucoup de com sur un nouveau modèle, et beaucoup moins lorsqu’un modèle qui n’a pas marché quitte le catalogue. Renault simplifie sa gamme en supprimant plusieurs modèles du catalogue français : les Fluence thermique et Z.E., et la Wind.

En France, la Fluence était vouée dès le départ à une diffusion relativement faible : les acheteurs de compactes trois volumes ne sont pas légion dans l’hexagone. Cette déclinaison de la Mégane était d’ailleurs proposée avec un nombre de versions très réduit dès le départ : Renault ne se faisait évidemment pas d’illusions.

La version la plus médiatisée de la Fluence était sa version électrique baptisée Z.E pour zéro émission. Il s’agissait alors du démarrage d’une gamme électrique chez Renault, suivie du Kangoo Z.E., du Twizy et de la ZOE. Mais cette gamme électrique perd donc déjà un de ses membres.

La Fluence Z.E était pourtant ambitieuse, avec la possibilité pour les acquéreurs de pouvoir changer de batterie au lieu de les recharger, dans des stations “Better Place”. Malheureusement, le partenaire n’a pas tenu le coup financièrement et les stations d’échanges de batteries qui devaient voir le jour en Israël resteront au stade de projet.

Elle a donné naissance à un équivalent Samsung toujours vendu en Corée du Sud, la Samsung SM3 ZE. En Turquie, la Fluence récemment restylée continuera à être produite mais uniquement en versions thermiques.

Renault Wind

Renault Wind

La Wind, un roadster-coupé décalé

Renault nous a proposé en 2010 un “roadster-coupé” qui mixait les genres, sur base de Renault Twingo 2.  Cette petite découvrable deux places se démarque par son toit électrique pivotant façon Ferrari 575 Superamerica.

Est-ce le fait qu’elle n’ait que deux places ? Un tableau de bord de Twingo avec une finition assez légère ? Ou bien un style particulier ? Toujours est-il que la Wind n’aura pas convaincu les acheteurs de roadster.

Fabriquée en Slovénie, la petite Wind a donc disparu du catalogue Renault. Restent encore une poignée de voitures, à négocier à bas prix comme cette Wind Gordini TCE 100 avec intérieur cuir et neuve affichée à 13990 euros chez Renault Villepinte. Les prix débutent autour de 7000 euros pour les modèles 2010 : les Wind d’occasion feront sans doute le bonheur de jeunes conducteurs avec leurs petits prix !