Essai nouvelle Renault Mégane CC dCi 130

Nouvelle Renault Mégane CC

Nouvelle Renault Mégane CC

C’est enfin le tour de la Mégane CC de recevoir un restyling, elle qui n’avait encore jamais été restylée depuis son lancement contrairement aux Mégane berline et Estate. Nous avons pris le volant de sa version diesel de 130 ch, direction l’Esterel et son massif montagneux coloré.

Style

Les nouveautés stylistiques de ce restyling se concentrent sur la face avant, qui reprend un design proche de celui de la nouvelle Clio.

On remarque immédiatement le losange aggrandi, centré sur une calandre noir laqué.

L’ensemble de la face avant a été redessiné, avec de nouveaux blocs optiques étirés avec masque noir et un bouclier inédit. Les feux de jour à LED sont intégrés dans le bouclier, près des anti-brouillard.

Sur cette version d’essai, la teinte Rouge Rubis est spécifique à la Mégane CC et apporte un rendu visuel très sympathique. Le toit reste de couleur noire, avec une baie de pare-brise couleur argent satiné, ce qui donne un effet visuel façon cabriolet même quand la Mégane CC est toitée.

Nouvelle Renault Mégane CC

Nouvelle Renault Mégane CC

A noter que les jantes alliage 18 pouces sont de série sur cette finition Intens !

Esthétiquement, la version GT Line se démarque par des boucliers différents, notamment à l’arrière avec un design façon extracteur sympathique.

Nouvelle Renault Mégane CC

Nouvelle Renault Mégane CC

 

Vie à bord

 

Dans l’habitacle, la grande nouveauté est l’arrivée du nouveau système de navigation R-Link. Celui-ci se pilote via le joystick toujours placé devant le levier de vitesses, mais aussi par l’écran tactile de 7 pouces. En plus de la navigation, les occupants du véhicule peuvent ainsi profiter des applications disponibles sur le R-Link Store. On retiendra bien évidemment le système Coyote intégré, qui signale les zones dites dangereuses où peuvent se trouver un accident, ou un contrôle radar.

Nouvelle Renault Mégane CC

Nouvelle Renault Mégane CC

Le nouveau R-Link inclut également un système pour faire le point sur son niveau d’éco-conduite.

Peu de changements pour la planche de bord, qui conserve sa coiffe moussée et ses plastiques inférieurs rigides. La présentation semble désormais un peu datée, et le restyling n’a pas changé grand chose à la présentation. Un nouveau combiné d’instruments aurait été le bienvenu !

Nouvelle Renault Mégane CC

Nouvelle Renault Mégane CC

Les points positifs de la Mégane CC sont toujours au rendez-vous, avec un toit escamotable en 21 secondes, qui est vitré pour apporter de la luminosité en configuration coupé.

On apprécie également toujours le fait que la baie de pare-brise n’empiète pas au-dessus des passagers avant comme c’est le cas sur une 308 CC. Avec les vitres relevées et le filet anti-remous en place ( il condamne les places arrière ) les passagers avant sont abrités des perturbations d’air, à condition de bien régler son assise en position relativement basse.

Sur cette version Intens, la sellerie cuir est de série. On pourrait penser que le cuir chauffe et n’est pas agréable en été, mais il faut également penser au nettoyage des sièges d’un cabriolet qui prennent facilement la poussière…

Parmi les points forts de la Mégane CC, deux places arrière utilisables par des adultes, avec un peu plus d’espace que dans la concurrente Peugeot. Une vitre coupe-vent est installée au niveau des appuie-tête arrière pour plus de confort. Le résultat est réussi.

Le volume du coffre passe de 211 dm3 en configuration cabriolet à 417 dm3 en configuration coupé.

Même si la présentation intérieure semble désormais un petit peu datée, la Mégane CC séduit encore par sa conception qui en fait un cabriolet agréable à vivre.

 

A conduire

 

En France, près de 80 % des Renault Mégane CC vendues sont des diesel ! Rien d’étonnant donc à ce que Renault nous propose d’essayer exclusivement cette nouveauté avec un moteur dCi, à savoir le bloc Energy 1.6 dCi 130.

Ce moteur lancé en 2010 sur le Scénic permet à la Mégane CC d’afficher une consommation réduite à 4,8 L et des rejets de CO2 de 123 g pour cette version, en comparaison aux 149 g d’une Mégane CC 1.9 dCi 130 essayée en 2012.

Avec 32,1 s au 1000 m D.A, la Mégane Energy dCi 130 met 5 dixièmes de plus que l’ancienne version 1.9 dCi 130. Même punition au 0 à 100 km/h, avec 10,8 s contre 10,6 s précédemment. La vitesse maxi reste inchangée, à 205 km/h. C’est le prix à payer pour faire baisser la consommation et les émissions. Heureusement, le recul de performances reste limité.

 

Nouvelle Renault Mégane CC

Nouvelle Renault Mégane CC

Proposé exclusivement avec une boîte mécanique à 6 rapports, ce moteur Energy dCi 130 est devenu le plus puissant de la gamme puisque le bloc 2.0 dCi de 165 ch n’est plus proposé.

Les acheteurs auront également le choix du moteur Energy dCi 110 ou boîte mécanique ou double embrayage EDC.

Etant donné que le coupé-cabriolet est nettement plus lourd que la berline, les 130 ch ne sont pas forcément de trop pour avoir un agrément mécanique digne de ce nom. Ce bloc diesel est loin d’être désagréable en matière de souplesse, mais peut logiquement décevoir au niveau du bruit en conduite décapotée. Cela reste bien évidemment un diesel…

Bien suspendue, la Mégane CC perd en confort avec la monte pneumatique 18 pouces imposée. Les suspensions sont plutôt souples, mais les pneus taille basse réduisent de façon très nette la filtration des défauts de la chaussée.

Nouvelle Renault Mégane CC

Nouvelle Renault Mégane CC

 

 

Budget

 

La nouvelle gamme de la Mégane CC est très nettement réduite, avec seulement deux finitions Intens et GT-Line pour le marché français, un seul moteur essence TCe 130 et les deux diesels dCi 110 et dCi 130.

Pour 34050 euros, cette Renault Mégane CC Energy dCi 130 Intens est la plus chère de la gamme et elle est plutôt bien équipée avec la sellerie cuir, la navigation R-Link, le filet anti-remous, les radars de recul, la climatisation automatique bi-zone, le régulateur de vitesse, les jantes alliage 18 pouces.

En comparaison, la finition GT-Line est vendue 1200 euros de moins, mais se passe du filet anti-remous et des sièges chauffants facturés en pack à 500 euros, du R-Link facturé 800 euros, de la sellerie cuir et des jantes 18 pouces.

 

Nouvelle Renault Mégane CC

Nouvelle Renault Mégane CC

Reste qu’à 36800 euros, on peut s’offrir une Audi A3 Cabriolet Ambition 2.0 TDI 150 qui décôtera nettement moins vite, avec une image premium et un effet nouveauté indéniable.

Mais on imagine que les remises en concession seront sans doute importantes chez Renault, et quasi inexistantes chez Audi, ce qui creusera l’écart de prix. Et en ajoutant la navigation, les projecteurs xénon et la sellerie cuir-alcantara sur l’A3 Cabriolet, on dépasse rapidement la barre des 40000 euros…

Bon point pour la consommation, en baisse sur cette nouvelle Mégane CC grâce au nouveau 1.6 Energy dCi 130 avec un bon litre de moins en moyenne.

 

LIRE LA FIN DE L’ESSAI NOUVELLE RENAULT MEGANE CC