Essai Volvo V40 Cross Country D4 : nouveau moteur

Volvo V40 Cross Country

Volvo V40 Cross Country

Volvo a longtemps misé sur une gamme de 5 cylindres, mais c’est bientôt de l’histoire ancienne. Les nouveaux moteurs 4 cylindres Drive-E vont remplacer les 5 mais aussi les 6 cylindres.

Ce nouveau moteur diesel D4 Drive-E arrive pour la première fois sur la V40 Cross Country, dont nous avons pris le volant entre Lyon et La Clusaz.

 

Style

En attendant le futur XC40 dans quelques années, la V40 Cross Country est la réponse à l’engouement pour les SUV compacts. Et sans avoir énormément transformé sa compacte V40, Volvo frappe plutôt juste puisque Mercedes vend son GLA comme un SUV alors que le gabarit est très proche de cette V40 CC.

Légèrement réhaussée, la V40 Cross Country se distingue avant tout par ses boucliers spécifiques avec skis de protections façon aluminium, et ses barres de toit.

Volvo V40 Cross Country

Volvo V40 Cross Country

Ce nouveau gris Osmium fait partie des quelques nouveautés du millésime 2015. On remarquera les très généreuses jantes alliage Damara de 19 pouces : ces pneumatiques taille basse sont assez éloignés des besoins du tout-chemin ! Mais ce n’est pas grave, car cette V40 Cross Country avec le nouveau moteur D4 reste une traction avant et se dispense de transmission intégrale.

L’esprit baroudeur ok, mais plutôt sur route !

 

Un nouveau moteur D4 Drive-E pour la V40

Avec 190 ch et 400 Nm de couple, le nouveau 4 cylindres 2.0 diesel baptisé D4 Drive-E semble bien armé pour remplacer l’ancien bloc 5 cylindres de 177 ch. Il s’agit du premier moteur diesel de la nouvelle famille Drive-E, qui proposera à terme des 4 cylindres diesel allant de 120 à 225 ch.

Les motoristes suédois ont doté ce moteur du système adaptatif i-ART pour contrôler la pression d’injection de chaque cylindre, ce qui permet d’optimiser le niveau de carburant utilisé pour chaque cycle.

 

Plutôt discret ( du moins quand on ne baisse pas la vitre ), ce nouveau moteur ne dispose pas du caractère rauque de l’ancien 5 cylindres. Et il semble également perdre ce qui faisait le charme de l’ancienne C30 D5 ( puis D4 ) : son caractère musclé.

Policé, ce nouveau 4 cylindres rentre dans le rang en faisant avant tout la chasse aux grammes de CO2. Et de ce point de vue là, c’est parfaitement réussi avec un niveau de rejets de 112 g pour cette version à boîte automatique. Pour comparer, la V40 Cross Country D3 150 Geartronic 6 est moins bien située avec 137 g. En boite manuelle, le D3 se situe à 117 g, quand le nouveau D4 tutoie la barre des 100 g avec 104 g.

 

Volvo V40 Cross Country

Volvo V40 Cross Country

Très confortable, la V40 Cross Country D4 n’invite pas forcément le conducteur à une conduite dynamique. Après avoir filé à rythme coulé sur autoroute depuis l’aéroport Saint-Exupéry, on emprunte enfin des départementales moins ennuyeuses pour découvrir les prestations de ce nouveau bloc. Mais malgré un chiffre constructeur de 7,5 s pour le 0 à 100 km/h, les sensations ne sont pas ennivrantes. On pourrait croire avoir affaire à un moteur de 150 ch, même si les accélérations restent un peu plus vigoureuses. Est-ce la faute à la nouvelle boîte automatique d’origine Aisin à 8 rapports ?

Celle-ci est assez rapide, et se fait remarquer pour sa très grande douceur. Avec 1418 kg sur la balance, cette V40 souffre d’un poids un peu élevé pour la catégorie.

 

Malgré tout les chiffres constructeur laissent entrevoir des performances bien supérieures au moteur D3, avec 7,5 s au 0 à 100 km/h contre 9,3 s. Peu d’écart en vitesse de pointe : 210 km/h contre 200 km/h, et même 5 km/h de moins face aux 215 km/h de la V40 5 cylindres D4 de 177 ch.

Le couple de 400 Nm est disponible de 1750 à 2500 tr/min, contre 350 Nm présents de 1500 à 2750 tr/min pour le D3, et 400 Nm disponibles de 1500 tr/min à 2750 tr/min avec l’ancien D4. Ce nouveau 4 cylindres offre donc le même couple que l’ancien 5 cylindres D4, mais sur une plage un peu moins large.

 

L’actuel D3 est encore un 5 cylindres, qui devrait tirer sa révérence en 2015 pour laisser place à un 4 cylindres D3 Drive-E.

Volvo V40 Cross Country

Volvo V40 Cross Country

 

Avec sa monte pneumatique optionnelle  19 pouces, cette V40 fait preuve de précision et ne souffre pas du roulis qu’on pourrait attendre d’une telle déclinaison. La caisse est en effet réhaussée de 40 mm par rapport à une V40 standard, mais cela ne se ressent pas trop.

Les sensations au volant restent assez feutrées avec une direction peu informative qui ne participe pas suffisamment au plaisir de conduire.

 

Si la sécurité est un leitmotiv pour Volvo, ce n’est pas pour autant que les équipements high-tech sont fournis en série. Le pack Intellisafe Pro est vendu 1990 euros avec indicateur de limitation de vitesse, surveillance des angles morts, alerte au franchissement de ligne, et régulateur de vitesse adaptatif.

On se consolera avec des équipements de série qu’on espère ne jamais voir fonctionner, tel que l’airbag piéton posiitionné sous le capot. Le City Safety fonctionne désormais jusqu’à 50 km/h, et freine automatiquement s’il y a risque de collision.

Dans l’immédiat, la tranmission intégrale AWD n’est pas proposée en combinaison avec ce nouveau moteur. Ceux qui souhaitent quatre roues motrices devront se tourner vers les moteurs essence T4 et T5.

 

Vie à bord

 

La vie à bord reste un point fort de la Volvo V40, qui profite d’un très bon niveau de confort, sans doute l’un des meilleurs de la catégorie. Les sièges sont particulièrement accueillants avec une sellerie cuir de qualité et un moëlleux appréciable sur longs parcours.

Planche de bord Volvo V40 Cross Country

Planche de bord Volvo V40 Cross Country

Un peu massive, la planche de bord fait preuve d’une qualité de fabrication élevée avec des matériaux flatteurs. Les applications décoratives offrent le choix entre du bois mat et de l’aluminium, voire même un traitement cuivré dédié à cette V40 Cross Country.

Le millésime 2015 voit arriver un système d’infodivertissement plus évolué : Sensus Connect. Services cloud, lecture des messages texte à haute voix, et même réservation de service en ligne pour prendre rendez-vous pour la prochaine révision : telles sont les nouvelles fonctions apportées à la V40 Cross Country.

Bémol au niveau du système de navigation, dont l’affichage n’est pas toujours très clair notamment dans les ronds-points.

Aux places arrière, le confort est également au rendez-vous avec des assises accueillantes. La présence du toit vitré panoramique est un plus, même si le verre est très teinté ce qui au final n’apporte pas autant de luminosité qu’escompté.

Places arrière Volvo V40 Cross Country

Places arrière Volvo V40 Cross Country

 

Budget

 

2500 € séparent les moteurs D3 et D4 en boite manuelle et 2600 euros en boite automatique, contre seulement 1740 euros entre les D2 et D3. Volvo facture donc assez cher son nouveau moteur 4 cylindres !

Cette dotation haut de gamme Xénium est très complète avec caméra de recul, toit panoramique, stationnement semi-automatique, radars avant, pare-brise chauffant, siège passager électrique, sièges avant chauffants et phares directionnels double Xénon. Ces équipements ont un coût : 2840 euros, c’est le prix qui sépare cette V40 Cross Country Xénium d’une version Summum déjà bien fournie avec la sellerie cuir, les jantes 17”, la navigation, l’éclairage intérieur à led, le système audio Performance avec 8 haut-parleurs pour 180W, le siège conducteur électrique, et les feux de jour à led.

Il vous en coûtera 38870 euros pour cette V40 Cross Country Summum D4 Geartronic 8, contre 41710 euros pour la version Xénium. Des tarifs qui restent élevés pour une compacte deux roues motrices…

 

Autre alternative : la série spéciale Ocean Race, dans l’esprit de la course à la voile du même nom. Celle-ci est très bien équipée, et revient un peu moins cher que la Cross Country Xénium avec un tarif de 40600 euros pour cette motorisation D4 Geartronic 8.

LIRE LA FIN DE L’ESSAI VOLVO V40 CROSS COUNTRY