Citroën Berlingo restylé

Citroën Berlingo restylé

Le Citroën Berlingo est la seule vraie nouveauté en première mondiale du stand Citroën à Genève. Ce facelift se concentre sur la face avant avec un nouveau bouclier, qui intègre des feux de jour au-dessus des projecteurs anti-brouillard. Une nouvelle grille de calandre apparaît, mais on aura malgré tout un peu de mal à distinguer cette nouveauté dans la rue.

Les nouvelles normes Euro 6 accélèrent le renouvellement des moteurs, y compris sur les véhicules utilitaires et leurs dérivés. Le Citroën Berlingo Multispace restylé s’offre le nouveau BlueHDI 100 ch, qui lui permet d’être homologué à 4,1 L de consommation mixte pour 109 g de rejets de Co2. Ce niveau est atteint avec la version équipée du Stop & Start. Les acheteurs pourront aussi choisir une version BlueHDI 100 sans Stop & Start vendue moins cher, et sélectionner la boîte manuelle ou une boîte automatique ETG6.

Ce moteur 1.6 L sera également décliné en 75 ch, une puissance partagée avec la Peugeot 208 restylée. Le plus puissant diesel sur le Berlingo sera le BlueHDI 120, proposé avec la boîte manuelle à 6 rapports.

 

Dès le mois de novembre, l’active city brake arrivera sur le Berlingo pour éviter les accrochages jusqu’à la vitesse de 30 km/h. Autres nouveautés technologiques : un écran tactile 7 pouces avec fonction Mirror Screen pour reprendre les applications de son smartphone, une caméra de recul, et des radars à l’avant du véhicule.

Présenté en première mondiale à Genève, le nouveau Berlingo nous présentera alors le détail de sa gamme et de ses tarifs.

Le Citroën Berlingo a déjà été vendu à plus de 2,9 millions d’unités depuis son lancement en 1996.

Citroën Berlingo restylé

Citroën Berlingo restylé

Citroën Berlingo restylé

Citroën Berlingo restylé

Citroën Berlingo restylé

Citroën Berlingo restylé

Citroën Berlingo restylé

Citroën Berlingo restylé


Mots clés pour ce billet :