Essai Renault Clio Initiale TCe 120 EDC

Essai Renault Clio Initiale TCe 120 EDC

La Renault Clio Initiale Paris entend bien rivaliser avec les citadines les plus chic du segment. Pour affronter les Mini et Audi A1, la Clio nous revient presque métamorphosée avec un faciès digne d’un restyling et une présentation intérieure plus valorisante que celle d’un Captur ou d’une Mégane !

 

Un traitement Initiale Paris pour l’extérieur

 

Contrairement aux Clio 2 et 3 Initiale qui devaient se contenter de jantes spécifiques et de très peu de détails différents, la nouvelle Clio Initiale Paris s’offre une présentation bien à elle. Pour concurrencer les citadines chic comme la Mini ou la Peugeot 208 XY, Renault a cette fois-ci sorti le grand jeu.

La face avant de la Clio Initiale se démarque par un bouclier revu, avec des découpes latérales pour les projecteurs anti-brouillard. Contrairement aux Clio standard dont les feux de jour à led sont deux barrettes placées dans la calandre, la Clio Initiale a droit à des blocs optiques qui intègrent un éclairage diurne à led façon “guides de lumière”. Les blocs optiques sont même siglés Initiale !

Essai Renault Clio Initiale TCe 120 EDC

Essai Renault Clio Initiale TCe 120 EDC

Même traitement différencié pour l’arrière, avec un bouclier qui met en valeur une large sortie d’échappement ovale avec un élément façon diffuseur peint en noir laqué. De profil, les jantes alliage 17 pouces noires et diamantées donnent le ton, et s’accordent avec les protections de bas de portes couleur carrosserie marquées Initiale Paris soulignées de joncs chromés.

La teinte gris givre est l’une des trois couleurs disponibles sur cette finition haute, avec le noir étoilé métallisé et la teinte ivoire laqué. Ainsi parée, la Clio Initiale se distingue donc favorablement des versions plus populaires de la gamme.

Essai Renault Clio Initiale TCe 120 EDC

Essai Renault Clio Initiale TCe 120 EDC

 

Vie à bord

 

Dans l’habitacle, ceux qui avaient trouvé la Clio un peu trop bling-bling à sa sortie pourront revoir leur jugement. La qualité de finition semble rehaussée avec une belle sellerie cuir. Renault a mis le paquet avec du cuir pleine fleur Nappa, qui n’a rien à voir avec le simili-cuir vu sur de nombreux sièges de la marque.

Sièges avant Renault Clio Initiale

Sièges avant Renault Clio Initiale

Cette sellerie propose même une harmonie audacieuse avec un dégradé progressif par bandes allant du blanc cassé au noir sur les dossiers des sièges avant et de la banquette arrière. La planche de bord a aussi droit à quelques attentions avec un revêtement cuir et des surpiqûres, tout comme les contre-portes et la casquette des compteurs.

Même le ciel de toit évolue avec de la suédine : un revêtement très doux au look alcantara. Le volant à jante épaisse met en avant une double surpiqûre et un marquage Initiale sur la branche inférieure.

La dotation initiale se poursuit avec des seuils de portes spécifiques, des surtapis, un pédalier aluminium, une boîte à gants floquée et éclairée…

En option, un toit vitré est proposé au-dessus des passagers avant. Dommage qu’il ne puisse s’ouvrir.

Planche de bord Renault Clio Initiale

Planche de bord Renault Clio Initiale

 

Pour le reste, la vie à bord est proche d’une Clio normale, avec les mêmes côtes d’habitabilité. Petit bémol aux places avant avec une largeur aux coudes qui semble vite un peu juste, la faute notamment au dessin des contre-portes.

L’équipement de série comprend le système multimédia R-Link. Nettement plus complet que le MédiaNav commun avec les Dacia, R-Link propose écran tactile, applications connectées comme Coyote, système de navigation, bilan d’éco-conduite, de quoi s’occuper dans les bouchons.

 

 

A conduire

 

Comme sur le Captur, le moteur TCe 120 est couplé d’office à la boîte double embrayage EDC. Ce 1.2 L développe 120 ch, une puissance qui n’en fait pas une sportive mais se révèle suffisant au quotidien. On apprécie surtout l’agrément de l’automatisme avec la boîte EDC, le confort est au rendez-vous et parfaitement adapté à une citadine chic.

Dommage que les palettes au volant ne soient pas proposées. Il est toutefois possible d’utiliser le levier de vitesses en mode séquentiel.

Nettement plus véloce que la Clio TCe 90 également disponible avec cette finition Initiale Paris, la Clio TCe 120 EDC peut s’échapper de la jungle urbaine sans crainte. Ses reprises sont tout à fait honorables pour un moteur essence 1.2, on est loin de la première génération de Clio dont le moteur 1.2 développait tout juste 60 ch ! Et si la sonorité du moteur est un peu trop discrète, un système de son artificiel passant par les enceintes permet de s’imaginer dans une bête de course. Au choix : Clio C6, Clio Cup, Vivastella, Laguna Coupé, et même navette spatiale. Le son du moteur artificiel est synchronisé avec l’accélération et les montées en régime. En revanche, il a tendance à baisser trop vite au lever de pied. Les enfants apprécient, et les plus grands trouveront matière à faire une blague à leurs amis qui seront héberlués d’entendre un tel raffut mécanique à bord. Gadget certes dans l’absolu, mais comme c’est évidemment réglable et déconnectable, pourquoi pas ?

Levier de boîte EDC Renault Clio Initiale

Levier de boîte EDC Renault Clio Initiale

 

Bien amortie, cette Clio est parfois un peu sèche en raison de pneumatiques taille basse. Le conducteur appréciera la fermeté de la direction et la précision du train avant, qui combinées à une belle prise en main sur une jante de volant épaisse donnent parfois l’impression de conduire une voiture de catégorie supérieure. Que ce soit en ville, sur route ou sur autoroute, la Clio Initiale TCe 120 fait preuve d’un comportement routier équilibré, au meilleur niveau de la catégorie. Elle laisse malgré tout sa couronne à la Mini Cooper, forte de 136 ch et au châssis de kart.

Avec 190 Nm, le TCe 120 est suffisamment souple pour être une vraie alternative au diesel. Cette motorisation est certainement la plus agréable de la gamme, avec un niveau de bruit réduit et des performances adaptées à un usage polyvalent. On peut en revancher regretter que la consommation ne soit pas plus réduite. En usage mixte et sans être trop nerveux avec l’accélérateur, la moyenne vient facilement s’établir à 8L/100.

 

Budget

 

Les prix de la Clio Initiale débutent à 21700 euros avec le moteur 3 cylindres TCe 90. Cette version TCe 120 EDC est facturée 23800 euros, avec 30 ch de plus et la fameuse boîte EDC. Chez Peugeot, la 208 XY exclusivement 3 portes est proposée avec le vieillissant VTi 120 ch et une boîte automatique à seulement 4 rapports pour 22300 euros. ( avant le restyling 208 qui arrive en juin 2015 ). Mais elle facture 1210 euros sa sellerie cuir Club. La Clio s’affiche donc 290 euros plus cher, mais avec deux portes de plus et une transmission nettement plus moderne. La 208 XY VTi 120 BVA4 s’enterre ensuite avec son malus écologique de 900 euros, du à ses émissions de Co2 de 149 g.

Peu d’options sont à ajouter sur la Clio Initiale ! Il y a le toit en verre fixe à 400 euros, et la peinture métallisée, pour le reste tout est de série. Une Mini Cooper 5 portes s’affiche à 22900 euros, mais pour ajouter les jantes alliage 17 pouces, le pack city zen, le pack connected, et la sellerie cuir, il faut ajouter 5000 euros. La Clio Initiale reste donc très compétitive.

Essai Renault Clio Initiale TCe 120 EDC

Essai Renault Clio Initiale TCe 120 EDC

 

LIRE LA FIN DE L’ESSAI RENAULT CLIO INITIALE


Mots clés pour ce billet :

Une réponse à Essai Renault Clio Initiale TCe 120 EDC : Chic !