Essai Fiat 500X MultiJet 120 Popstar : la séductrice

Essai Fiat 500X

Essai Fiat 500X

Comme Fiat France l’a écrit dans le dossier de presse, la 500X arrive à point nommé. Pour la simple et bonne raison que le segment des SUV urbains est en plein boom, mais aussi parce que la Bravo a tiré sa révérence sans remplaçante dans l’immédiat.

Placée entre la petite citadine 500 exclusivement trois portes et la 500L résolument plus familiale, la nouvelle 500X ( prononcez Cinquecento X pour la touche italienne ) déplace les foules en concessions, à grands renforts de spots publicitaires. Et de viagra.

 

Bodybuildée, la Fiat 500X réussit là où la 500L n’avait pas convaincu tout le monde. Le style 500 est transposé sur une auto plus volumineuse tout en conservant un certain niveau de glamour. On retrouve l’ADN très dolce vita de la petite italienne, avec une silhouette ronde à souhait et valorisée par des attributs de crossover. Elargisseurs d’ailes et bas de portes noir mat, possibilité d’ajouter des barres de toit, et même des boucliers plus typés SUV sur d’autres finitions associées à la transmission intégrale. De quoi séduire cette fois-ci une clientèle masculine et non plus essentiellement féminine.

Fiat 500X Popstar

Fiat 500X Popstar

 

Dans l’habitacle, la recette 500 fonctionne là aussi à plein régime. La planche de bord peut revêtir un bandeau décoratif crème ou rouge laqué, siglé 500 au cas où on aurait oublié dans quelle auto on s’était assis. Mais 500 devient presque une marque à part entière, et une vraie poule aux oeufs d’or pour Fiat.

Tableau de bord Fiat 500X Popstar

Le tableau de bord de la Fiat 500X Popstar avec un insert qui rappelle la teinte de la carosserie.

La présentation a le mérite d’avoir de la personnalité, et on ne peut que saluer les améliorations apportées à la qualité perçue. Les inserts métalliques font vrai, la partie supérieure est moussée, et les détails soignés. Evidemment, les plastiques employés plus bas sonnent creux et certains bruits parasites peuvent parfois se faire entendre, mais rien ne vient vraiment gâcher la fête. Rien ? Pas si sûr, car les passagers vous demanderont rapidement de remiser votre conduite dynamique aux oubliettes, chahutés par la suspension. Ce qui sera principalement le cas pour les passagers arrière…

 

Dommage, car le 1.6 diesel MultiJet de 120 ch ne manque pas d’allant. Ce bloc affiche un couple généreux de 320 Nm, qui lui permet de mouvoir cette 500X en souplesse. D’ailleurs, les chiffres sont révélateurs : la 500X Multijet 140 ch 4X4 avec boîte automatique à neuf rapports ne fait pas beaucoup mieux, la faute à un poids supérieur de 175 kg.

Là où la 500L se vautrait dans la première épingle venue, la 500X passe nettement plus vite et sans cette excessive prise de roulis. L’amortissement ferme profite comme toujours au dynamisme. Le conducteur tenté de tester le potentiel dynamique de cette italienne pourra activer le mode sport qui affermit la direction et modifie la cartographie moteur. C’est plus flagrant avec la boîte automatique, puisqu’elle tombe facilement un rapport afin de relever le régime moteur. Même si la direction est peu informative, le comportement routier est convaincant. Il reste malgré tout en retrait de celui d’un Peugeot 2008, ou d’un Countryman.

 

Plus dynamique, plus spacieuse, plus tendance, la 500X est inévitablement plus chère. Là aussi, l’effet du viagra sera nécessaire pour remplir le chèque. Les prix débutent à 15990 euros, et peuvent grimper jusqu’à plus de 30000 euros ! Le modèle marketing de Mini a visiblement inspiré les italiens.

Fiat 500X devant le village de Matera

Fiat 500X devant le village de Matera

Pour cette version d’essai Popstar Multijet 120 ch très coeur de gamme, le tarif de 22290 euros est parfaitement médian entre les 15990 euros de l’entrée de gamme et les 30290 euros du haut de gamme. Ce choix de motorisation est judicieux avec un bon rapport performances / consommation.

Côté équipement, la Fiat 500X Popstar comprend l’essentiel : climatisation automatique bi-zone, volant cuir, système U-Connect avec écran tactile 5 pouces, jantes alliage 17 pouces, capteurs de pluie et de luminosité, radars de recul, rétroviseur intérieur photochromatique, rétroviseurs extérieurs rabattables électriquement, et sortie d’échappement chromée.

Cette version peut ainsi convenir à une utilisation urbaine, mais aussi à des escapades en couple.

LIRE LA FIN DE L’ESSAI FIAT 500X

Conclusion essai Fiat 500X

Conclusion essai Fiat 500X