Essai Audi RS3 Sportback : un retour attendu !

Essai nouvelle Audi RS3 Sportback

Essai nouvelle Audi RS3 Sportback

Quand l’Audi A3 retrouve le 5 cylindres 2.5 TFSI, cela donne des retrouvailles prometteuses sous la forme d’une compacte ultrasportive : l’Audi RS3.

Tout le monde se rappelle de la première RS3, sortie sur la fin de carrière de l’ancienne A3, en 2011. Seulement quatre ans plus tard, les préparateurs hors pair de Quattro GmbH remettent le couvert !

 

Le joyau de la nouvelle RS 3 demeure le fameux 5 cylindres 2.5 TFSI, revu une dernière fois sur le RSQ3 avant le passage aux normes Euro 6. Le SUV compact devait se contenter d’une version dégonflée de 310 ch, contre 340 ch pour la première RS 3 et le TT RS.

Entre temps, Mercedes a sorti sa Classe A 45 AMG forte de 360 ch, et Audi se devait de répliquer. La nouvelle RS 3 dévoile désormais pas moins de 367 ch ! Comme sa rivale étoilée, la RS 3 est bien entendu livrée exclusivement avec une transmission intégrale.

Avec cette teinte rouge catalogne métallisé exclusive au modèle, la RS3 2015 ne manque pas de sportivité mais l’esthétique est finalement assez proche d’une A3 S Line pourvue du kit carrosserie S Line et de jantes alliage au dessin assez similaire. De derrière, les deux généreuses sorties de pot d’échappement ovales donnent le ton. Cette relative sobriété ( plus marquée avec des teintes neutres ) peut-être considérée comme un atout, ou comme un handicap. Question de goût !

 

Nouvelle Audi RS3 Sportback

Nouvelle Audi RS3 Sportback

Dès le démarrage du moteur, la sonorité qui s’échappe ne laisse planer aucun doute. C’est heureux, car l’aménagement intérieur de la RS 3 pourrait laisser penser qu’on est installé dans une simple A3 TDI S Line. Peu de détails sont exclusifs à cette version RS. Le volant à méplat est recouvert d’alcantara, avec un badge RS.

Autres signes distinctifs : les compteurs siglés RS, et le fond rouge optionnel pour les aérateurs. Les passagers avant son bien calés dans des sièges baquets recouverts de cuir nappa ( option à 900 euros ).

Planche de bord nouvelle Audi RS3 Sportback

Planche de bord nouvelle Audi RS3 Sportback

En circulant dans le flot de la circulation, la RS3 est très civilisée avec un niveau de bruit contenu et une facilité de conduite réelle. Elle n’aura donc absolument rien de fatigant au quotidien, ce qui est le cas de certaines sportives.

La boîte S-Tronic apporte même du confort en ville, et la direction n’est pas excessivement ferme.

Dès qu’on commence à solliciter un peu plus le moteur, la conduite devient un régal. Le 5 cylindres 2.5 TFSI n’a rien perdu de sa superbe en passant aux normes Euro 6, avec un gain de 27 ch par rapport à l’ancienne mouture. La nouvelle RS3 peut ainsi abattre le 0 à 100 km/h en 4,3 s, trois dixièmes de moins que la version précédente ! Et ce n’est pas seulement un chiffre plus que respectable pour une compacte, c’est le gage de sensations incroyables avec des montées en régime ennivrantes. La sonorité rauque de ce bloc participe grandement à l’ambiance à bord.

Ce moteur en lui seul pourra faire craquer bien des amateurs de sportives, pour qui la S3 n’a pas autant de personnalité. Ci-dessous, ce fameux bloc moteur 5 cylindres ( une architecture en voie de disparition ! ) est embelli par l’option application carbone.

 

Nouvelle Audi RS3 Sportback

Moteur Nouvelle Audi RS3 Sportback

Même si la boîte S Tronic 7 est très bien gérée en automatique, passer les rapports en usage sportif avec les palettes est un vrai bonheur, puisqu’il s’accompagne d’une pétarade au niveau des sorties de pots.

 

Avec la transmission Quattro, la motricité n’est jamais prise en défaut. Il faut dire qu’il ne s’agit pas du Quattro d’un modèle classique : celui-ci comprend une fonction vecteur de couple. Les roues situées à l’intérieur du virage sont freinées avec davantage de puissance envoyée sur les roues extérieures, pour favoriser la prise de courbe dynamique. Cette RS3 peut ainsi permettre d’aller très vite, même à un conducteur moyennement expérimenté dans ce genre d’exercice.

En option, les plus exigeants pourront opter pour les disques de freins en carbone céramique ou la suspension Magnetic ride.

 

Un tel engin se paye au prix fort : 56900 euros sans les options, et plus de 71000 euros pour ce modèle d’essai pourvu de nombreuses options comme les jantes bi-ton avec des pneus avant plus larges qu’à l’arrière, le pack esthétique noir brillant, les vitres arrière surteintées, les étriers de freins laqués rouge, les applications décoratives en carbone…

 

Nouvelle Audi RS3 Sportback

Nouvelle Audi RS3 Sportback

En matière de consommation, la RS3 Sportback est capable de vider son plein en 300 km…Mais à un rythme effréné bien entendu. Avec cette monte pneumatique optionnelle, la RS3 est homologuée à 194 g, ce qui se traduit par un malus écologique sévère de 6500 euros.

 

 

LIRE LA FIN DE L’ESSAI NOUVELLE AUDI RS3 SPORTBACK

Audi RS3 Sportback 2015

Audi RS3 Sportback 2015