Volkswagen toujours du côté obscur

Volkswagen Passat GTE

Volkswagen Passat GTE

Volkswagen toujours du côté obscur : un titre qui fait écho à l’article de Greenpeace du 6 mars 2013 : Volkswagen a enfin quitté le côté obscur !

Pendant plusieurs années, Greenpeace n’était pas en bons termes avec Volkswagen, et chaque salon de l’auto était l’occasion pour les militants écologistes d’envahir le stand du constructeur allemand avec pancartes et banderoles.

Mais l’annonce de Volkswagen au salon de Genève 2013 avait finalement séduit Greenpeace. La marque annonçait alors que le parc automobile de la marque n’excéderait pas les 95 g en 2020. S’agissait-il d’une intention purement formelle ?

Aujourd’hui, le géant Volkswagen a tremblé suite à l’annonce officielle d’une vaste tricherie organisée concernant les émissions polluantes de voitures diesel vendues aux Etats-Unis. En clair, près de 500.000 voitures vendues aux Etats-Unis, à savoir des Volkswagen Golf, Passatn Coccinelle ( Beetle aux USA ) et aussi des Audi A3, carburant au gazole, ne respectent pas les normes anti-pollution américaines. En plein salon de Francfort, Volkswagen a reconnu cette tiche qui consiste à intégrer dans les voitures un petit logiciel capable de déceler quand un test anti-pollution est réalisé, afin d’abaisser les rejets polluants de manière provisoire.

Volkswagen a reconnu cette anomalie, et a même annoncé que les modèles en question ne seraient plus commercialisés aux Etats-Unis dans l’immédiat. Mais ce ne sera pas suffisant : le constructeur allemand risque une très lourde amende, de près de 18 milliards de dollars. Cette annonce a fait l’effet du bombe, entraînant la plus grosse chute boursière de l’action Volkswagen qui a dévissé de 20 %. Cette sanction financière s’accompagnera d’une baisse des ventes aux Etats-Unis du fait du catalogue plus réduit, et aussi d’une image fatalement écornée.

On attend encore la réaction de Greenpeace a ce scandale des émissions polluantes. Mais la marque allemande est-elle la seule à tricher ?