Essai nouveau BMW X1 xDrive 25d : un cran au-dessus !

Essai nouveau BMW X1 xDrive 25d

Essai nouveau BMW X1 xDrive 25d

BMW renouvelle son SUV compact premium avec une nouvelle génération du X1. S’il perd 15 mm en longueur, le nouveau BMW X1 gagne en hauteur pour délaisser l’ancienne silhouette de break surélevé de la première génération. Avec 53 mm de plus en hauteur, le nouveau X1 est cette fois-ci dans l’esprit des X3 et X5, et gagne en sex-appeal. Les avis sont unanimes au niveau du look : le BMW X1 est un séducteur et il sera difficile de lui résister.

 

Style BMW X1 xLine

Style BMW X1 xLine

Ici chaussé en jantes optionnelles 19 pouces, ce X1 25d voit ses émissions de CO2 passer de 132 g à 137 g. Cette finition xLine se démarque par ses sabots de protection sur les boucliers et les bas de caisse dans un coloris Silber Mat, les éléments “aluminium line satiné” autour du vitrage, ou encore les barres de toit couleur alu, quand un X1 finition Sport privilégiera le noir laqué.

Le design du BMW X1 ressort très bien dans cette configuration, certains privilégieront sans doute la version M sport pour les boucliers plus agressifs.

Planche de bord du nouveau BMW X1 xLine

Planche de bord du nouveau BMW X1 xLine

A l’intérieur du nouveau BMW X1, la planche de bord est assez proche de celle des monospaces compacts de la marque, Série 2 Active Tourer et Gran Tourer. Ce qui n’est pas une critique, car le dessin est agréable, l’ergonomie parfaite, et la qualité de finition digne d’une BMW. Le X1 peut ainsi venir tacler un Audi Q3 dont la planche de bord n’a jamais fait l’unanimité.

Plus habitable par rapport à la précédente génération, le nouveau X1 gagne 66 mm en espace aux jambes aux places arrière, et le tunnel de transmission est abaissé de 6 cm. Des atouts offerts par la nouvelle plate-forme. Car l’entrée de gamme du X1 n’est plus une propulsion arrière, mais une traction avant, comme les deux monospaces pré-cités.

En option, il est possible d’opter pour une banquette arrière coulissante ( en deux parties 60/40 ). La modularité est plutôt développée pour un SUV : BMW propose toujours en option des tablettes aviation façon monospace, et un siège avant rabattable pour charger de longs objets.

En gros, le nouveau X1 est assez proche d’un monospace dans son aménagement intérieur, ce qui est plutôt positif pour un tel engin.

Le coffre progresse aussi avec 85 L de plus sous le cache-bagages et même 200 L de plus en configuration deux places. De quoi pleinement satisfaire une clientèle familiale ! Avec 505 litres, le coffre du nouveau BMW X1 fait bien mieux que ceux des Mercedes GLA et Audi Q3 respectivement 421 L et 460 L ).

Coffre du nouveau BMW X1

Coffre du nouveau BMW X1

A conduire : un BMW X1 affûté 

Basé sur la même plate-forme que les Série 2 Active Tourer et Gran Tourer, le nouveau BMW X1 est donc également proposé en deux roues motrices, traction avant. Cela le place techniquement dans la même approche que les Mercedes GLA et Audi Q3.

La configuration 4X2 n’est pas l’apanage de l’entrée de gamme, et se voit proposée avec les motorisations 16d, 18d, 20d, et 18i. Pas de 6 cylindres au programme, mais des 3 cylindres pour les entrées de gamme ( communs avec Mini ) et des 4 cylindres. Ceux qui aiment les 6 cylindres en ligne devront donc passer leur chemin et monter en gamme.

Pour ce premier essai du X1, nous avons pu prendre le volant du nouveau X1 xDrive 25d sur les départementales du Lot et Garonne.

Ce X1 25d est le plus puissant de la gamme diesel : son 4 cylindres 2.0 développe 231 ch, contre 190 ch pour la version 20d. Avec 6,6 s au 0 à 100 km/h, le X1 25d fait un dixième de mieux qu’une Mini Cooper S ! Vous l’aurez compris, cette version du X1 est particulièrement dynamique. Elle est obligatoirement livrée avec la transmission intégrale xDrive ainsi que la boite automatique.

Nouveau BMW X1 xLine

Nouveau BMW X1 xLine

Cette boîte automatique à 8 rapports est d’origine Aisin : ce n’est pas la même que la boîte auto d’une Série 3 qui provient de chez ZF.

Agile et précis, le nouveau BMW X1 bénéficie d’une transmission xDrive qui peut transférer jusqu’à 100 % du couple aux roues arrière. Mais de façon temporaire…Le X1 reste très neutre et sécurisant en toutes circonstances. La direction manque un peu de consistance, tout comme la jante du volant manque un peu d’épaisseur…Les amateurs de BMW à l’ancienne préféreront une Série 3 Touring rivée au sol à la direction millimétrée.

Bon point pour le niveau sonore contenu : le moteur 2.0 ne rappelle ses origines diesel qu’à froid, et principalement vitre baissée !

Avec 4,439 m de long, le X1 reste suffisamment compact pour ne pas trop se compliquer la vie en ville et lors de la recherche d’une place de stationnement. Comme sur les modèles haut de gamme BMW, le X1 propose l’affichage tête haute projeté directement sur le pare-brise. Un équipement qui facilite le suivi de la vitesse et des indications de navigation, mais qui devient peu lisible quand le conducteur porte des lunettes de soleil polarisantes.

Les nouvelles technologies comprennent également le système de stationnement automatisé, ou le régulateur de vitesse adaptatif.

Le BMW X1 face à la concurrence

 

Les prix du nouveau BMW X1 restent compétitifs, de quoi aller taquiner sérieusement le créneau des Mercedes GLA et Audi Q3. L’entrée de gamme débute à 32150 euros pour le X1 Lounge sDrive 16d de 116 ch. Ce premier prix ne signifie pas que l’équipement soit dépouillé, jugez plutôt de la dotation : climatisation automatique 2 zones, appel d’urgence intelligent, détecteur de pluie, allumage automatique des feux, feux antibrouillard, écran couleur 6,5 pouces avec molette iDrive, dossier de banquette rabattable 40/20/40, frein de parking électrique, radars de stationnement arrière, bluetooth avec streaming audio, régulateur limiteur de vitesse, kit rangement, rails de toit noir mat, jantes alliage 17 pouces avec écrous antivol, avertisseur de risque de collision et système Attention Assist.

Feu arrière nouveau BMW X1

Feu arrière nouveau BMW X1

La gamme se poursuit ensuite avec les finitions Sport, xLine et M Sport. Pour 4950 euros de plus que la finition Lounge, le X1 xLine se démarque par son système de navigation Business, son hayon motorisé, ses projecteurs LED, ses rails de toit aluminium satiné, son kit éclairage, son système Park Assist, sa sellerie cuir-tissu, ses rétroviseurs rabattables électriquement, ses jantes alliage 18 pouces, et de nombreux détails de présentation.

Au niveau des moteurs, le X1 25d exige un supplément de 4300 euros par rapport au X1 20d, mais avec la boîte automatique à 8 rapports de série.

Nous arrivons tout de même à 49100 euros pour ce BMW X1 xDrive 25d xLine, deuxième version la plus chère de la gamme après la même motorisation en M Sport.

LIRE LA FIN DE L’ESSAI BMW X1

Essai BMW X1 2015

Essai BMW X1 2015