Renault Talisman Initiale Paris

Renault Talisman Initiale Paris

Dès le lancement commercial, la gamme de la Renault Talisman est chapeautée par une version haut de gamme Initiale Paris.
Trois motorisations sont proposées sur cette version : le 1.6 dCi 130 en BVM à 38700 euros, le dCi 130 EDC à 40200 euros, le dCi 160 EDC à 41000 euros et le TCe 200 EDC à 40300 euros.

Extérieurement cette Renault Talisman Initiale Paris se distingue par ses jantes alliage spécifiques 19 pouces diamantées, et son marquage Initiale sous le logo Renault et sur les ailes avant. Une teinte noir améthyste est également proposée uniquement sur cette finition, à l’instar du Renault Espace Initiale Paris.

L’équipement de série de la Renault Talisman Initiale Paris

Avec la finition Talisman Initiale Paris, Renault vise un maximum de bien-être. La dotation de série est particulièrement complète avec une sellerie cuir Nappa pleine fleur, proposée en noir ou avec un dégradé de couleurs grises. Tableau de bord gainé avec surpiqûres, volant en cuir nappa, appuie-tête relax enveloppants, sièges avant avec 10 voies réglables dont 8 électriques, sièges chauffants, ventilés et massants à l’avant, carte mains libres spécifique, et tapis de sols exclusifs.

Ces équipements sont facturés au client 4500 euros de plus que le niveau de finition Intens, déjà en lui même très complet ( lire les prix de la Renault Talisman )

Renault insiste également sur des services qui vont avec la signature Initiale Paris comme un call center dédié, le service jockey, la fourniture d’un véhicule de courtoisie à chaque entretien, et le lavage complet de la voiture à cette occasion.

Je vous donne rendez-vous dans quelques jours sur Actu Automobile pour découvrir l’essai de la nouvelle Renault Talisman !

Renault Talisman Initiale Paris

Renault Talisman Initiale Paris

Renault Talisman Initiale Paris

Renault Talisman Initiale Paris

Renault Talisman Initiale Paris

Renault Talisman Initiale Paris

Renault Talisman Initiale Paris

Renault Talisman Initiale Paris

 

 


Mots clés pour ce billet :