Essai Renault Talisman dCi 160 EDC6 Initiale Paris

Essai Renault Talisman dCi 160 EDC6 Initiale Paris

Cette nouvelle Renault Talisman a la lourde tâche de remplacer non pas une, mais deux voitures : les Laguna et Latitude. Une Renault Laguna qui venait tout juste de fêter ses 20 ans de carrière !

Lourde tâche ? Pas vraiment. Personne ne regrettera la Renault Latitude, qui n’était qu’une Samsung importée de Corée du Sud et rebadgée Renault. Excepté son moteur dCi, cette Latitude n’avait rien de ce qu’on attendait d’une grande berline française.

Du côté de la Laguna, l’histoire est plus complexe. La première Renault Laguna avait été une vraie réussite commerciale. La seconde génération de Laguna avait été entachée par de sérieux problèmes de fiabilité en début de carrière, ce qui laissa des traces. La troisième Laguna était fiable, mais le déclin des berlines et un design un peu fade n’ont pas joué en sa faveur. Cette Laguna 3 aura pourtant connu les joies d’une carrosserie coupé, dont sera privée la Talisman, ainsi que de moteurs variés avec des 2.0 dCi et des V6 essence et dCi, là encore indisponibles sur Talisman.

Avec cette nouvelle Talisman, Renault écrit donc une nouvelle page de son haut de gamme, sachant qu’il n’y aura pas de berline plus grande par la suite ! Les ambitions sont modestes mais réalistes : la Talisman vient concurrencer les Volkswagen Passat et Peugeot 508 qui font le gros du segment D chez les berlines généralistes.

Un style classique mais efficace pour la Renault Talisman

 

La Renault Talisman fait table rase du passé, et va jusqu’à abandonner le concept de grande berline à hayon !

Renault Talisman dCi 160 Initiale

Renault Talisman dCi 160 Initiale

Contrairement à une Vel Satis qui prenait position à l’époque avec une forme particulière, la Talisman se présente avec des volumes classiques. Ce qui est plutôt attendu sur une berline du segment D ! La Renault Talisman assure le coup avec une belle prestance. La face avant met en exergue le losange surdimensionné, et se distingue également par la nouvelle signature lumineuse en C qui descend sous les blocs optiques.

La partie arrière se distingue par des feux horizontaux assez fins, qui restent éclairés via des LED même de jour.

Comme ses rivales, la Talisman a des proportions verticales bien calibrées avec 2/3 de carrosserie pour 1/3 de surface vitrée. On remarquera les petites custodes arrière, dont la partie percée est bien plus réduite que la vitre elle-même.

 

Renault Talisman : une voiture à vivre

 

Renault a longtemps misé sur le slogan de voitures à vivre. Même si ce n’est plus le cas aujourd’hui, la Talisman Initiale Paris est tout à fait conforme à cette lignée.

L’agencement de la planche de bord est plutôt classique, mais l’écran tactile positionné verticalement façon tablette connectée apporte une vraie nouveauté.

Planche de bord Renault Talisman dCi 160 Initiale

Planche de bord Renault Talisman dCi 160 Initiale

Dans cette finition Initiale Paris, la Renault Talisman est dotée d’une sellerie cuir pleine fleur Nappa. Les sièges avant sont particulièrement accueillants avec un maintien latéral juste comme il faut et toutes les fonctions d’une limousine : réglages électriques, chauffage, ventilation et même massage ! Le programme de massage est très développé avec des réglages d’intensité et de vitesse proposés depuis l’écran du R-Link 2. On est plus proche d’une Audi que d’une Peugeot…

Sièges avant Renault Talisman dCi 160 Initiale

Sièges avant Renault Talisman dCi 160 Initiale

Le confort des appuie-tête est aussi appréciable, mais leur largeur coupe la visibilité aux passagers arrière. Renault insiste sur une large console centrale, et il faut bien avouer que l’espace ne manque pas à l’avant.

Au niveau de la finition, cette Talisman n’entend pas rivaliser avec une allemande premium. La qualité est pourtant en hausse avec un rendu moins plastique que dans une Laguna, mais certains plastiques auraient mérité un grain plus fin. L’ensemble est harmonieux et devrait satisfaire sans peine les utilisateurs.

 

L’empattement généreux de 2,80 m favorise l’espace aux places arrières : de quoi concurrencer sans problème une Peugeot 508. La Talisman fait clairement mieux que les rivales premium comme la BMW Série 3.

Les passagers apprécieront la présence de deux prises USB sous les aérateurs arrière : chacun sa prise !

 

 

Banquette arrière Renault Talisman Initiale Paris

Banquette arrière Renault Talisman Initiale Paris

En attendant la Talisman Estate, la Talisman berline propose un coffre d’une contenance de 608 dm3. Cette malle s’ouvre facilement, avec un simple mouvement du pied sous le bouclier arrière, comme sur une Passat !

 

 

A conduire : une Renault Talisman portée par un châssis 4Control efficace

 

Cette Renault Talisman Initiale Paris dCi 160 est l’offre la plus plaisante en diesel. Cette version ne se contente pas d’être la plus puissante : elle est également dotée de l’amortissement piloté, des grandes roues 19 pouces et des fameuses roues arrière directionnelles. Le châssis 4Control bien connu des propriétaires de Laguna 3 qui en étaient équipées a depuis été reconduit sur la nouvelle plate-forme CMF C/D également utilisée par le nouvel Espace. De série sur Talisman Initiale Paris, ces éléments se retrouvent sur une Talisman Intens sous la forme d’un pack optionnel. Toutes les autres Talisman, Life, Zen, Business en sont donc privées.

Tout se paramètre depuis une touche dite “margerite” : c’est le programme MultiSense.  Il permet de gérer de nombreux paramètres : réponse moteur, effort du volant, amortissement piloté, boîte EDC et 4Control. Le mode Confort sera certainement utilisé le plus souvent face au mode sport, afin de ne pas trop pénaliser la consommation. Le passage d’un mode à l’autre se visualise avec un changement de compteurs sur le bloc digital face au conducteur.

 

Planche de bord Renault Talisman dCi 160 Initiale

Renault Talisman dCi 160 Initiale

Les roues arrière directionnelles sont avantageuses dans de nombreuses situations. En ville, elle permettent de réduire le diamètre de braquage de la Talisman avec des roues arrière qui braquent jusqu’à 3,5 degrés dans le même opposé des roues avant.

Au-delà de 60 km/h, le sens de braquage des roues s’inverse, au bénéfice de la stabilité !

Il n’y a que deux revers à la médaille. Le premier bien visible sur la fiche technique : la contenance du réservoir passe de 52 à 47 litres. Cela imputera donc l’autonomie d’une centaine de kilomètres environ. Second inconvénient : une usure des pneumatiques arrière plus accentuée, bien connue des possesseurs de Laguna Coupé.

Cette nouvelle Talisman 4Control réjouit le conducteur, avec un comportement routier de haut vol. L’amortissement piloté participe pleinement en réduisant le débattement des suspensions en mode sport. Que demander de plus dans une berline Renault ?

Downsizing oblige, la nouvelle Talisman fait l’impasse sur un bloc 2.0 diesel. Si le nouveau 1.6 dCi 160 est brillant sur le papier, il manque parfois un peu de couple avec 380 Nm seulement. C’est très bien pour un moteur 1.6, mais cela ne remplace pas un 2.0.

 

La Talisman TCe 200 EDC7 est plus véloce avec un 0 à 100 km/h effectué en 7,6 s, contre 9,4 s pour cette Talisman dCi 160 EDC6. Même punition au 1000 m départ arrêté avec 28,2 s pour le TCe 200 face aux 30,4 s du dCi 160.

Plus étonnant : les reprises de 80 à 120 km/h sont effectuées en 5,9 s sur la Talisman TCe 200, et en 8,3 s sur la Talisman dCi 160 qui dispose pourtant d’un couple supérieur. Cette version diesel semble donc conçue avant tout pour les émissions de Co2, plafonnées il est vrai à 115 g.

 

C’est d’autant plus dommage que le dynamisme du châssis semble calibré pour des puissances nettement supérieures ! Et si on rêvait d’une Talisman R.S ?

 

Renault Talisman dCi 160 Initiale

Renault Talisman dCi 160 Initiale

Le mode sport comporte une sonorité dite sportive, même sur ce bloc dCi. Un son artificiel est alors généré par les haut-parleurs de la Talisman. Mais à quoi bon renforcer le niveau sonore d’un dCi qui n’a rien d’un V6 essence ?

Pas de boite manuelle pour le dCi 160, d’office couplé à une boîte EDC à double embrayage. Celle-ci est agréable et se combine parfaitement au moteur Energy dCi 160 dont la poussée reste très linéaire, malgré la présence de deux turbos.

 

 

 

Budget : une gamme resserrée pour la Renault Talisman

 

Les prix de la nouvelle Renault Talisman sont plutôt attractifs avec une gamme resserrée qui débute à 27900 euros et se termine à 41000 pour cette version. Le break appelé Talisman Estate qui sera proposé début 2016 réclame un supplément allant de 1200 à 1400 euros suivant les versions.

Pour les clients particuliers, la Talisman Initiale Paris correspond au quatrième niveau de finition. Tout y est : jantes alliage 19 pouces, vitres latérales feuilletées, cuir pleine fleur, système son Bose 13 haut-parleurs, caméra de recul, avertisseur d’angles morts, amortissement piloté, châssis 4Control, sièges avant électriques, chauffants, ventilés et massants, easy park assist, ouverture du coffre mains libres…

 

Pour ceux qui trouvent que c’est trop et souhaitent un prix moins élevé, la Renault Talisman Intens fera déjà bien le job avec ses jantes 18 pouces, sa sellerie cuir-tissu, sa tablette R-Link 2, son pack d’aides à la conduite, son pack Visio System…le tout pour une économie de 4500 euros tout de même.

LIRE LA FIN DE L’ESSAI RENAULT TALISMAN

Essai Renault Talisman dCi 160

Essai Renault Talisman dCi 160


Mots clés pour ce billet :

2 réponses à Essai Renault Talisman dCi 160 Initiale : retour aux affaires

  • Le dci 160 c’szt le même que l’espace n’est ce pas ?

    Alors il faut lire ceci

    L’étude d’Autoplus (source Autoplus n°1417)

    news.autoplus.fr/news/1498580/Consommation-Carburant-Triche-Mesures-Auto-Plus

    l’Espace 1.6dci(BVA 160ch) consomme simplement 63% de plus qu’annoncé !!

  • La dernière !!!
    1er rappel officiel de l’Espace 5 (en date du 26/10/2015)
    Source developpement-durable.gouv.fr
    Et sur espace4leaks.free.fr
    L’Espace 5 nouveau et déjà rappelé. Encore des problèmes récents et récurrents chez Renault.